- Page 3

  • Estaimpuis : salon de l'auto 2019

    Aucune description de photo disponible.

  • la météo de l'IRM du 29 avril

    Aujourd'hui lundi, la grisaille matinale se lève progressivement au profit d'un temps sec avec un ciel partagé entre éclaircies et passages nuageux, qui auront tendance à devenir plus nombreux l'après-midi. Le temps restera ensoleillé en bord de mer. Maxima de 12 degrés sur les hauts plateaux de l'Ardenne à 17 degrés sur le nord-est du pays. Le vent est d'abord faible de directions variables, devenant ensuite modéré de secteur nord.

    Demain mardi, après un début de journée assez gris, les éclaircies s'élargiront l'après-midi. Les températures atteindront des valeurs comprises entre 13 et 18 degrés, en fonction de l'ensoleillement. Le vent sera faible à modéré de nord.

    Mercredi, nous devrons probablement composer avec des nuages bas, de la brume ou du brouillard le matin. Ensuite, le ciel sera partagé entre passages nuageux et éclaircies. Le temps restera généralement sec. Les températures évolueront peu avec des maxima de 13 à 18 degrés.

    Jeudi, le temps sera frais et assez nuageux avec des pluies parfois sous forme d'averses. Les maxima se situeront entre 9 et 14 degrés. Le vent se renforce.

    Vendredi, l'atmosphère est instable avec un ciel variable et des averses. Il fera bien frais avec des maxima de 7 degrés sur les hauteurs de l'Ardenne à 12  degrés en plaine. Un vent désagréable de nord-ouest accentue l'impression de fraîcheur.

  • Info police Val de l'Escaut :Surfons Tranquille - Comment lutter contre ces fenêtres qui s’ouvrent dans notre navigateur ?

    Exemple d'un écran plein de pop-up

    Fenêtres surgissantes (ou pop-ups) et autres bannières s’invitent régulièrement lorsque vous surfez sur Internet. Générés par des AdWares, contraction des mots anglais « advertising » et « software », ces logiciels publicitaires ne sont a priori par dangereux mais livrent quantité d’informations sur vous. « Ils vont permettre d’espionner votre comportement et d’observer vos centres d’intérêt de manière à pousser des publicités qui vous correspondent. Ceci, sans compter le fait qu’ils peuvent également collecter des informations comme, par exemple, une adresse mail », explique le commissaire Bogaert, de la Federal Computer Crime Unit.

    Dans sa chronique « Surfons Tranquille », il appelle donc à la prudence. « Ils s’installent généralement pendant votre navigation parce que vous avez cliqué sur un lien qui vous invitait à regarder une photo ou une vidéo. D’autres peuvent accompagner l’installation de programmes authentiques en vous proposant, par exemple, des barres de navigation personnalisées ou des outils visant à optimaliser le fonctionnement de votre machine. » Outre le désagrément visuel, ces intrusions engendrent aussi un ralentissement de votre ordinateur.

    Un outil pour vous aider

    Heureusement, certains programmes spécifiques existent. Parmi eux, on retrouve la solution gratuite proposée par le laboratoire G-DATA. « Il s’agit d’un petit outil, disponible pour l’environnement Windows, qui est utilisable immédiatement après le téléchargement. Il ne va donc nécessiter aucune installation sur l’ordinateur. Il est actuellement capable de détecter 14 familles de programmes malveillants et il vous laissera prendre la décision quant à la suppression de ceux qu’il aura détectés », précise Olivier Bogaert.

    Cet outil est compatible avec la majorité des antivirus et fait régulièrement l’objet de mises à jour:
    https://secure.gd/dl-gdcleanup

    source : site de la police du val de l'Escaut

  • Info police du Val de l'Escaut : Surfons Tranquille avec Itsme - Une procédure plus sûre et qui simplifie la vie

    Cette semaine, le commissaire Olivier Bogaert se penche sur la sécurisation de vos comptes et plus spécifiquement sur l’application Itsme. N’hésitez pas à réécouter sa chronique « Surfons Tranquille ».

    Résultat de recherche d'images pour "Itsme"

    Nous vous avons déjà délivré plusieurs conseils touchant à la sécurité de vos comptes et en particulier la résistance de vos mots de passe. Parmi eux : veiller à opter pour un mot de passe de plus de 12 caractères comprenant des minuscules, des majuscules, des chiffres et des caractères spéciaux. La validation en deux étapes comprenant un code SMS en fait aussi partie. Afin de vous garantir un maximum de sécurité, Olivier Bogaert vous invite également à installer l’application Itsme. « Son développement a été financé par le secteur bancaire et le secteur des télécoms pour devenir notre carte d’identité dans le monde numérique et sécuriser un maximum les procédures d’identification. Lancée en 2017, elle fait petit à petit son chemin puisqu’elle compte déjà 800.000 utilisateurs actifs dans notre pays et 55.000 s’y ajoutent chaque mois », explique le commissaire de la Computer Crime Unit de la Police Fédérale dans sa chronique ‘Surfons Tranquille’. En tout,  plus de 2,7 millions de transactions sont validées mensuellement via Itsme.

    Une combinaison d’informations

    L’application vous offrira de nombreux avantages. « Itsme va notamment vous permettre de vous enregistrer facilement comme nouveau client auprès d’un commerçant, d’introduire une demande de documents dans votre commune ou encore, d’accéder à tous les services des administrations publiques comme TaxOnWeb ou encore MyPension. »

    Les banques et les mutuelles vous permettent également d’utiliser cette application pour rendre vos procédures plus simples et rapides. « Concrètement, lorsque l’application est validée sur votre téléphone, pour vous identifier, vous n’aurez plus qu’à introduire le code secret à 5 chiffres que vous aurez créé. Et c’est la combinaison des informations de votre téléphone, de votre carte SIM et de votre code qui vont confirmer que vous êtes bien la personne concernée. Si l’un de ces éléments vient à manquer, votre identité sera bloquée », termine le commissaire.

    source : site de la police du val de l'Escaut ICI

  • Estaimpuis : Comment rejoindre un PLP Local

    Pas mal de lecteurs me demandent régulièrement comment rejoindre un P.L.P et comment fonctionne un P.L.P. Vous pouvez vous inscrire dans le P.L.P de votre village via les documents à telecharger sur le site de la commune ICI 

     Résultat de recherche d'images pour "plp"

    Le PLP en quelques mots

    • Accord de coopération entre la police, les habitants d’un quartier déterminé et l’Administration ;
    • Se traduit par l’échange d’informations entre les citoyens et la police ;
    • Ne peut être assimilé à une garde civile ou une milice => pas de tâches policières pour les membres du PLP !!

    Objectifs du PLP

    • Accroître le sentiment de sécurité ;
    • Renforcer la cohésion au sein d’un quartier ;
    • Conscientiser à l’importance de la prévention ;
    • Renforcer la collaboration entre les citoyens et la police

    Fonctionnement du PLP

    Lorsque vous constatez dans votre quartier une situation ou un comportement suspect, vous pouvez signaler les faits de plusieurs manières :

    • Au commissariat de police de proximité d’Estaimpuis, en semaine de 08h00 à 12h00 et de 13h30 à 17h00 au 056 / 48.13.90.
    • A son agent de quartier
    • Au commissariat central de PECQ au 069 / 53.29.30
    • Au 101

    Suite au signalement d’agissements suspects, l’information sera traitée, jaugée, vérifiée puis, éventuellement, diffusée à TOUS LES MEMBRES DU PLP. De ce fait, le terme « les voisins veillent » prendra tout son sens. Les citoyens du PLP joueront le rôle de relais et pourront, à leur tour, participer à l’ajout d’information. L’évolution de la situation pourra faire l’objet d’un feedback auprès des membres par l’envoi d’un sms.

    Devenir Membre

    Vous pouvez devenir membre en remplissant les formulaires ci-dessous et en les retournant auprès du coordinateur de votre village ou au commissariat de proximité

    Pour obtenir les documents d'inscription au P.L.P c'est ICI

  • Info P.L.P Estaimpuis : Attention au vol de remorques dans la région - Rappel de quelques règles élémentaires de prévention

     

    Le vol de remorque, un phénomène que l'on rencontre encore souvent. Pour éviter d'être victime, le rappel de quelques règles élémentaires de prévention peut être utile.

    Le respect de ces dernières permettrait de diminuer les risques d'être victime d'un tel fait, voire d'augmenter les chances de retrouver l'objet volé. En effet, pour certaines remorques, l'absence d'élément d'identification formelle, tel qu'un n° de châssis par exemple, rend impossible leur signalement, les recherches et les contrôles qui permettraient la récupération de l'objet volé.

    Quelques conseils pratiques :

    • Faites graver le n° de châssis dans le châssis même. En l'absence de n° de châssis, inventez un n° (par exemple le n° de registre national).
    • Entreposez, si possible, la remorque dans un endroit fermé à clé.
    • Retirez une roue (l'éventuelle roue de secours étant alors également retirée) que vous entreposez dans un endroit sûr.
    • Conservez les documents (et des photos) de votre remorque en un lieu sûr.
    • N'abandonnez pas votre remorque sur la voie publique.
    • Verrouillez le système d'attelage à l'aide d'un système de serrure pour timon (avec fermeture de sécurité).
    • Placez un sabot antivol.
    • Utilisez un système de soulèvement.

    En cas de vol, signalez-le au plus vite à la zone de police, en communiquant un maximum d'informations (documents de bord, photos, systèmes de protection utilisés, ...).