Web Analytics

- Page 7

  • Info police : Déclarer sa détention d’armes

    La loi sur les armes du 8 juin 2006 a été modifiée par la loi du 7 janvier 2018. Quels sont les changements principaux ?
    Les personnes qui, en toute bonne foi, ont oublié de déclarer leurs armes avant le 31 octobre 2008 ont droit à une nouvelle période de déclaration.
    Elles ont jusqu'au 31 décembre 2018 pour régulariser leur situation et doivent choisir une des options suivantes : demander une autorisation, céder l'arme, passer par la neutralisation de l'arme ou abandonner l'arme gratuitement.
    La nouvelle période de déclaration vise les armes à feu, les munitions et, en plus, les chargeurs d'armes à feu.
    Les chargeurs ne sont plus vendus librement et, à partir du 1 er janvier 2019, ils seront soumis aux mêmes règles que les munitions.
    Dans la zone de police du Val de l'Escaut, le service « Armes » a pris la liberté, durant le mois de septembre 2018, d'adresser un rappel aux détenteurs d'armes qui ne s'étaient pas encore mis en ordre. Pour ce faire, nous avons dû multiplier par 5 la capacité de ce service.
    « Vous avez été nombreux à pouvoir bénéficier de cette facilité. Cependant cette régularisation arrive à son terme au 31 décembre 2018. Le planning étant complet, il n'est dorénavant plus possible de régulariser votre situation. » précise la police dans un communiqué.
    Pour les retardataires, il est désormais trop tard...
     

  • A la une de votre Nord Eclair

    Edition Tournai

    Edition Mouscron

  • la metéo de l'IRM du 23 décembre

    irm23decembre.JPG

    Cet après-midi, le temps restera très nuageux avec de la pluie. Dans le sud-est du pays, ces pluies seront plus abondantes. En Flandre, des périodes sèches seront possibles. Les maxima seront compris entre 7 et 11 degrés au sud du sillon Sambre-et-Meuse et entre 10 et 12 degrés ailleurs. Le vent modéré de sud virera au secteur ouest et deviendra modéré à parfois assez fort, avec des rafales entre 45 et 55 km/h en Flandre et jusqu'à 60 km/h dans le sud-est de la Belgique. 

    Ce soir, les pluies persisteront encore dans la plupart des régions. En cours de nuit, le temps deviendra sec avec de larges éclaircies à partir du nord. En Ardenne, des nuages bas, des brumes et du brouillard se formeront assez rapidement. Les minima seront compris entre 2 et 4 degrés en Ardenne et entre 4 et 7 degrés ailleurs. Le vent modéré de secteur ouest virera au nord-nord-ouest et deviendra faible.

    Demain, la journée sera calme et généralement sèche avec des éclaircies et des champs de nuages bas. De la grisaille matinale sera possible dans le sud-est du pays. Les maxima se situeront entre 3 ou 4 degrés sur les hauteurs de l'Ardenne et 8 ou 9 degrés dans l'ouest du pays, sous un vent faible de secteur nord. 

    La nuit du réveillon de Noël, le temps restera sec mais il fera froid. Il y aura un risque de brouillard givrant. 

    Mardi matin, il fera gris avec de nuages bas et des bancs de brouillard, localement givrants. Dans le courant de la journée, des éclaircies alterneront avec des passages nuageux, mais par endroits les nuages bas pourront être tenaces. Le temps restera sec. Les maxima seront compris entre 1 et 6 degrés avec un vent faible de sud-ouest ou de directions variables.

  • ESTAIMBOURG : Le père Noël gâte 280 enfants lors de son marché

    DSC_0113.JPG

    Voilà déjà quatre ans que le marché de Noël d’Estaimbourg a investi le magnifique parc de Bourgogne. Il a pris, d’année en année, plus l’ampleur pour devenir le plus imposant événement du genre de l’entité. Celui de cette année a animé le village tout au long du week-end, avec une pointe d’affluence le dimanche matin, lors de la visite du père Noël qui n’était pas venu les mains vides.

    marché de noël EStaimbourg de beaux cadeaus distribués a 280 enfants.JPG

     
    Grâce au comité des œuvres sociales du bourgmestre, alimenté financièrement par les bénéfices de l’apéro du mois d’octobre, 280 enfants de 0 à 8 ans ont reçu un super cadeau des mains du père Noël. Pour les derniers achats des plus grands, de nombreuses échoppes proposaient de tout, des compositions artisanales à des œuvres d’art plus élaborées et, bien sûr, les incontournables plaisirs de la bouche.

    marché de noel estaimbourg 280 enfants et parent font la queue pour le pere noel.JPG

    DSC_0100.JPG

    DSC_0089.JPG

    DSC_0112.JPG

  • ESTAIMPUIS : Virginie a arrêté l’épicerie pour ouvrir sa caverne

    Après avoir tenu l’épicerie « Chez Vivie » durant plusieurs années, pour le plus grand bonheur des Estaimpuisiens, Virginie Eggermont (43 ans) a décidé de changer son fusil d’épaule. Depuis le 10 décembre, le magasin d’alimentation générale a en effet fait place à « La Caverne de Virginie », une boutique qui propose des vêtements, des bijoux, des objets de décoration, etc.  
     
    Originaire de Mouscron, Virginie Eggermont est venue habiter dans l’entité qui vit il y a près de six ans. Quelques mois plus tard, elle ouvrait l’épicerie « Chez Vivie », au sein de son domicile situé sur la place d’Estaimpuis. « J’ai eu cette idée en entendant ma maman habitant à 200 mètres de chez moi râler parce qu’il n’y avait pas de magasin, dans le coin, pour trouver des produits de première nécessité, pour dépanner les habitants d’Estaimpuis », explique la dynamique commerçante, âgée de 43 ans.
    L’aventure a duré plus de cinq ans. Mais désormais, c’est terminé ! L’épicerie «Chez Vivie » appartient en effet au passé… Si l’ouverture du magasin « Intermarché » au centre commercial « Mains & Sabots », il y a trois ans, a eu des conséquences sur le chiffre d’affaires du petit magasin, ce n’est pas vraiment pour ça que Virginie a décidé de faire un pas de côté.
     
    À mi-temps à la commune
     
    Candidate aux élections communales sur la liste PS-LB, M me Eggermont n’a pas été élue mais elle a obtenu mieux que ça : un boulot au sein de l’administration communale !
    Depuis le 1 er décembre, Virginie travaille en effet à mi-temps au service «animation » de la commune.
    Dans ces conditions, il était en effet difficile de consacrer son autre mi-temps à son épicerie. « Si vous voulez acheter une belle robe ou une écharpe le jeudi, mais que le magasin est fermé, ce n’est pas vraiment un problème d’attendre jusqu’au lendemain. Si vous avez besoin de cinq tranches de jambon, par contre, vous n’allez pas y retourner le vendredi », illustre Virginie.
    Le magasin d’alimentation générale n’existe donc plus, mais on trouve toujours un petit commerce à la même adresse. « Chez Vivie » a en effet laissé la place à « La Caverne de Virginie », que la quadragénaire va tenir en tant qu’indépendante complémentaire.
    Pourquoi ce nom ? « Parce qu’il fallait absolument qu’il y ait mon prénom dans le nom du magasin. Précédemment, quand c’était ‘Chez Vivie’, tout le monde m’appelait Viviane », rit l’intéressée.
     
    Des débuts positifs
     
    Et on trouve quoi dans cette caverne d’une superficie de 28 m² ? « Je propose des vêtements, des objets de décoration, des bijoux, des foulards, des chaussures, des gants, des montres, des écharpes, etc. », remarque la vendeuse. « J’ai une petite expérience en la matière, puisque j’ai travaillé chez ‘Paprika’ par le passé. Je compte d’ailleurs moi aussi proposer des vêtements grande taille dans ma boutique. C’est quelque chose qui manque, un peu partout. »
    Les premiers pas de Virginie dans sa nouvelle activité ont en tout cas été très positifs. « Après avoir eu quatre jours pour tout déménager, j’ai ouvert le nouveau magasin le 10 décembre. Et la première semaine a été impeccable ! J’ai également participé au marché de Noël d’Estaimbourg et j’ai été dévalisée. Un tel départ, ça fait plaisir », conclut celle qui compte sur vous pour venir visiter sa caverne…
     
     
     
     
    Source : article N Rz Nord Eclair

  • Néchin (B) Des Gilets jaunes s’invitent chez les Mulliez

    Une trentaine de Gilets jaunes venus de Tourcoing ont débarqué ce samedi matin à Néchin, ici devant le domicile présumé de Patrick Mulliez.

    D'après nos collègues de la Voix du Nord, depuis 11 h ce samedi matin, une trentaine de Gilets jaunes venus de Tourcoing parcourent la ville de Néchin (B), où vivent plusieurs membres de la famille Mulliez. Leur cible semble être Patrick Mulliez, fondateur de Kiabi, dont ils souhaitent dénoncer « l’exil fiscal ».

    Plus d'infos ICI