- Page 6

  • Leers-Nord : 12 tonnes de haricots offerts par un agriculteur

    P1110134

    Dominique et Henri Vervaecke ont eu la mauvaise surprise de voir près de 12 tonnes de leur production de haricots refusées par l’usine qui devait les récupérer. Alors, le couple de fermier a décidé de faire un beau geste et de laisser les gens se servir dans leur champ.

    Plus d'info sur l'édition digitale ou l'article est offert ICI

  • Estaumpuis : Décès de Lucien Vercleven

    lucien vercleven.jpg

    Pour agrandir cliquer sur image

  • La météo de l'IRM du 23 août 2017

    pont-à-celles,sudinfo,vandeplas,johnny,météo,prévision,forecast,2017

    Aujourd'hui, temps chaud et d'abord assez ensoleillé. En cours d'après-midi, des bancs nuageux envahiront notre pays à partir de l'ouest, et l'une ou l'autre averse pourra se produire par endroits, surtout sur le centre et l'est du pays. Un coup de tonnerre est également possible sur l'est. Les températures atteindront 25 degrés sur les hauts plateaux de l'Ardenne à 30 degrés en Campine. Le vent sera faible de sud-est, tournant ensuite entre l'ouest et le sud-ouest en devenant modéré, le long du littoral parfois assez fort avec des pointes de 50 km/h. 

    Ce soir et cette nuit, le temps sera calme et parfois brumeux avec un ciel partiellement nuageux. Les températures redescendront entre 10 et 12 degrés en Ardenne, entre 12 et 15 degrés dans la plupart des régions. Le vent sera faible à modéré de sud-ouest. 

    Jeudi, quelques averses pourront localement toucher le littoral puis les régions situées le long de la frontière néerlandaise. Ailleurs, le temps restera généralement sec sous une alternance d'éclaircies et de champs nuageux. Les maxima oscilleront entre 20 et 24 degrés. Le vent sera modéré de secteur ouest. 

    De vendredi à dimanche, notre pays demeura à proximité de la limite entre deux masses d'air: l'une, chaude et humide sur le centre de l'Europe, et la seconde océanique et plus fraiche sur la façade Atlantique. Les fluctuations de la longue perturbation matérialisant cette limite rendra le temps incertain. Les matinées seront généralement sèches avec même des éclaircies. Les après-midis devraient être nettement plus variables avec à chaque fois une impulsion amenant une zone de pluie et d'averses orageuses de la Lorraine vers le sud du sillon Sambre-et-Meuse, puis vers la Moyenne Belgique. La Basse Belgique pourrait rester plus au sec. Les maxima varieront entre 23 et 26 degrés.    

    Lundi, notre pays se trouvera entre deux perturbations. Nous connaîtrons des périodes de soleil le matin, puis un ciel se chargeant avec quelques précipitations durant l'après-midi. Le vent s'orientera au secteur ouest et se renforcera pour devenir modéré à assez fort. Les maxima approcheront les 22 degrés dans le centre. 

    Mardi, un nouveau front pluvieux traversera le pays d'ouest en est. Nous retrouverons dans l'après-midi des éclaircies à partir du littoral. Les maxima varieront autour de 23 degrés dans le centre, sous un vent assez fort de secteur ouest.

  • Estaimpuis : Le club photo prêt pour son expo des 25-26-27 août dans le cadre de la ducasse d'Estaimpuis

    Les commentaires vont bon train, entrecoupés de blagues et d’explications graphiques. C’est au tour de Michel, plutôt porté sur le noir et blanc, de présenter sa collection. «  Ici, ce sont des personnes assises sur un banc qui refont le monde  », explique-t-il avec transport. Certaines de ses impressions sont réalisées sur du papier à dessin épais, de ceux que l’on utilise pour peindre à l’aquarelle. Le rendu, d’un noir profond et mat, coûte «  la peau des fesses  » et sous vitre, «  ça ne vaut pas le coup  ». Mais sans vitre, c’est plus fragile. Choix cornélien.

    Les clichés passent de main en main, les imaginations s’expriment, devant le sens ou l’esthétique de l’image : «  Ici, ce sont des tasses à café  », clarifie l’auteur. «  Cela m’évoquait un bateau dans l’eau...  », décrit un voisin. Après un tour de table, les belles impressions retourneront dans leur farde en carton brut faite maison, séparées par des feuilles de papier de soie. Plus tard viendra ce moment redouté où il faudra assembler des mots pour intituler les images. Pour certains, c’est bien cet exercice périlleux qui demande le plus d’inspiration !

    La formation entre pairs

    À côté de l’écran d’ordinateur, disparates et immobiles, une collection de clés USB. Chacune aura son heure d’analyse. Celle de Christina se trouve insérée dans l’ordinateur. Sa propriétaire devra recadrer l’une de ses photos au format 20 x 30, imposé pour les quelque 70 œuvres que l’exposition présentera. «  Je ne sais pas comment on fait  », énonce, dépitée, l’intéressée. On lui conseille un logiciel et en direct, on lui montre sur écran comment procéder. C’est ainsi que le savoir se transmet entre ces passionnés : on s’entraide, chacun exprime ses lacunes, les autres lui apportent leur aide lorsqu’ils le peuvent, ou en profitent pour découvrir de nouveaux « trucs ».

    Les sensibilités s’expriment

    On vient au club de photo avec sa sensibilité : des clichés les plus solaires aux ambiances les plus sombres, de l’infiniment petit à l’infiniment grand, des formes géométriques et rectilignes aux sujets tout en rondeurs, des portraits aux natures mortes... La diversité est le maître mot. Et entre deux images, des termes un peu barbares pour le néophyte ponctuent le propos : on parle de «  règle des tiers  », de « bruit  », de «  mise au point  » ou de «  perspectives  »...

    Diverses, aussi, sont les destinations dans lesquelles les photographes vous invitent au voyage : Bruxelles, Zanzibar, La Panne, Fécamp, Mer-les-bains, Courtrai, La Rochelle, et même une île d’Oléron qui évoque à certains l’Argentine... entre découverte de contrées inconnues et dévoilement inédit de destinations familières.

    Pourquoi ce besoin d’exposer?

    Que l’on veuille apprendre les techniques de la photographie, c’est une chose, mais qu’exprime l’envie de montrer ses réalisations ?

    Pour Aurélie Vandevoorde, présidente du club, l’exposition est « une récompense du travail accompli  ». Pour chacun, il s’agit d’apprécier et de donner à voir ce que l’on a appris et la manière dont s’est approprié ces enseignements.

    Mais cela contribue également à la communication du collectif : «  C’est aussi une manière de faire connaître le club, d’être pris au sérieux et d’amener plus de monde.  »

    En effet, celui-ci n’a été créé qu’en septembre l’année dernière et ses membres ne se réunissent donc que depuis quelques mois. Ils doivent donc faire leurs preuves pour asseoir leur crédibilité et construire leur réputation.

    La première exposition du club organisée, en juin, à l’administration communale, était thématique : l’ensemble des clichés devait représenter Estaimpuis, «  ce qui n’a pas toujours été facile, précise la vice-présidente. Mais nous avions réussi.  » Cette fois-ci, la liberté de thème permet à chacun d’exprimer sa singularité. On apprend beaucoup de quelqu’un à travers ses photos...

    L’exposition sera visible de 17 h 30 à 20 h le 25 août, jour de vernissage, et de 10 h à 18 h les samedi 26 et dimanche 27 août, à l’école communale d’Estaimpuis, contour de l’église, 1b, à Estaimpuis. L’entrée est gratuite.

    Les rencontres du club ont lieu chaque vendredi de 18 h à environ 21 h. Renseignements : club.photo.estaimpuis@gmail.com

    Source : article MEGHANN MARSOTTO Nord Eclair

  • Estaimbourg: Réunion publique

    Estaimbourg

    Nouvelle école communale

    rue des Muguets

    28 août 19h30