Web Analytics

- Page 4

  • La météo de l'IRM du 30 mai 2016

    pont-à-celles,sudinfo,vandeplas,johnny,météo,prévision,forecast

    Lundi, le ciel sera très nuageux et il fera brumeux. Nous aurons d'abord un temps relativement sec avec des averses locales. Dans le courant de l'avant-midi, des averses intenses se développeront à nouveau à partir de l'est. Plus tard en journée, ces pluies ou averses intenses se propageront aussi aux autres régions. L'après-midi, un orage n'est pas exclu sur l'est du pays. Les maxima varieront de 13 à 18 degrés. Le vent sera modéré, à assez fort à fort à la mer, de nord revenant au nord-ouest. Les rafales pourront atteindre les 65 km/h à la côte.

    La nuit prochaine, nous prévoyons encore de la pluie ou des averses avec localement des cumuls importants pouvant occasionner des dégâts des eaux. Plus tard dans la nuit, le temps deviendra plus sec dans l'est. Les minima oscilleront entre 9 et 14 degrés. Le vent sera modéré d'ouest et revenant au sud-ouest. A la mer, il y aura encore du vent assez fort à fort avec des pointes jusqu'à 60 km/h.

    Mardi en matinée, il pleuvra encore sur l'ouest. Plus tard, le ciel restera souvent nuageux avec un risque d'une ondée. Les maxima seront compris entre 14 et 20 degrés. Le vent sera modéré de sud à sud-est. À la mer, il sera d'abord assez fort de nord-nord-ouest.

    Mercredi, le temps sera calme et avec toujours assez bien de champs nuageux et à nouveau de la pluie ou des averses à partir du nord. Maxima autour de 21 degrés.

    Jeudi, le temps sera très nuageux avec de la pluie. De vendredi à dimanche, le temps sera légèrement variable avec des éclaircies, des périodes nuageuses et parfois des averses voire éventuellement un orage. Les températures resteront douces avec des maxima autour de 22 degrés.

    Source IRM

  • Bailleul : Fête des voisins

     

    Ce samedi 28 mai  à l'initiative de quelques habitants de Bailleul, une fête des voisins était organisée dans l'ancienne école maternelle du village.

    Les organisateurs  proposaient d'amener de quoi boire et manger, pour les plus négligents des hot-dog étaient proposés à prix coûtant.

    La bonne humeur était évidemment de mise et de rigueur durant toute la soirée,

    L'occasion pour les plus nostalgiques de faire un bond dans le passé via l'exposition d'anciennes photos de Bailleul

    C'est décidé, les participants se sont déjà donné rendez-vous pour la fête des voisins 2017

  • Estaimpuis : Feu de friteuse dans une habitation

    incendie saclet.jpg

    Ce dimanche aux environs de 15h30 les pompiers d’Estaimpuis sont intervenus pour un incendie dans la cuisine d’une habitation au 7, rue du Saclet à estaimpuis. À l’arrivée des pompiers les habitants étaient parvenus à maitriser l’incendie d’une friteuse. Les pompiers sont intervenus pour évacuer les fumées et vérifier que plus aucun foyer ne couvait au niveau du plafond et dans la toiture. Deux personnes ont été légèrement intoxiquées et soignées sur place par le SMUR. Dégâts importants au niveau de la cuisine.

  • Week-End « EGLISE OUVERTE » les 3-4-5 juin 2016 à Estaimpuis

    eglise  ouverte.jpg

    L’année dernière, la paroisse Saint Barthélemy d’Estaimpuis avait renoué avec l’opération « Eglises ouvertes » qui couvre toute la Belgique chaque 1er WE de juin.

    Le but de cette opération est de présenter le patrimoine religieux sous son meilleur jour, de le donner à connaître d’une manière vivante. «Sons et Silences»  sont les thèmes choisis pour 2016.

    A Estaimpuis, la communauté paroissiale propose de mettre en valeur les Sons au travers d’un festival associant les chorales des paroisses du Val de l’Escaut, à savoir pour Estaimpuis : la chorale ARC-EN-CIEL, pour le Mont de l’Enclus : Le Chœur des Collines, pour Pecq: la Chorale mixte Saint Martin: une occasion de goûter des programmes variés et de faire connaissance avec d’autres choristes. Rendez-vous le vendredi 3 juin à 20H.

    Durant tout le WE 4/5 juin, une exposition «Sacrées couleurs» mettra en valeur le petit patrimoine (ornements,  en lien avec les couleurs de la liturgie,  et objets du culte) aux heures suivantes : samedi 4 juin de 15H à 18H- dimanche 5 juin de 10 à 12h et de 15H à 18H. Des « experts » au service du patrimoine religieux de Tournai vous donnent rendez-vous pour commenter les objets exposés le dimanche 5 juin de 15H à 16H. Cette exposition est enrichie des œuvres des enfants de la catéchèse, d’artistes et d’artisans locaux.

    Un rallye à pied ou à vélo est proposé aux familles par le biais d’un circuit à la découverte du patrimoine religieux qui jalonne le village. Rendez-vous à 10 H le dimanche 5 juin : départ de l’Eglise Saint Barthélémy d’Estaimpuis.

    Une messe le samedi à 17h et les Vêpres le dimanche à 16H complèteront les temps forts de ce WE festif.

    Bienvenue à toutes et tous ! 

    Contacts :     

    Evelyne Verschuren - Tel : 056/487341        

    Thérèse Schiltz – Tel : 056/489029         

  • Estaimbourg: 3 ème édition de la fête des voisins

    Ce samedi, les voisins de la rue de la Tranquilité à Estaimbourg s'étaient donné rendez-vous pour la 3 ème édition de la fête des voisins. Qui d'années en années devient de plus en plus populaire.

    Si on devait décrire cette soirée en quelques mots : Convivialité, super ambiance, Toutes générations confondues, super repas

     
     
    Le rendez-vous est déjà pris pour l'édition 2017 qui aura lieu le samedi 27 mai
     
  • Estaimpuis : Mel’Boutic a 20 ans

    Il y a 20 ans, Mélanie Arcy a créé Mel’Boutic, le magasin de seconde main du CPAS d’Estaimpuis. Après un parcours qui n’a pas toujours été facile, la boutique est aujourd’hui en pleine redynamisation. Les clients y viennent aujourd’hui pour raison économique, mais aussi écologique.

    arcy.GIFEn 1996, Mélanie Arcy, était en stage au CPAS en tant qu’assistante sociale. Et dans le cadre de son mémoire, elle devait mettre sur pied un projet. « Le CPAS m’avait proposé plusieurs projets : entretenir une parcelle de terre pour en faire un jardin collectif, créer des ateliers de gestion du budget ou créer un magasin de seconde main », se souvient-elle. C’est cette dernière option qui l’a séduite.

    L’étudiante est alors partie de rien pour lancer ce magasin. « J’avais l’aide du CPAS et de la commune. Nous nous sommes retrouvés dans un vulgaire garage, à côté d’archives poussiéreuses pour débuter le projet. » À l’époque, cette boutique devait intégrer des personnes qui bénéficiaient du minimex (le RIS aujourd’hui). « Le but était de les faire sortir de chez eux, de recréer des contacts. Nous avons commencé avec 7 bénévoles. Il fallait se faire connaître et motiver des gens. Cela n’a pas été facile, mais 20 ans plus tard, la boutique est toujours là. »

    Le chemin jusqu’à cet anniversaire n’a en effet pas été de tout repos. Mélanie Arcy a été engagée au CPAS en 1998 et a donc pris en charge la boutique qu’elle avait lancée deux ans plus tôt. Mel’Boutic a déménagé sur le site l’ancien collège de la Sainte-Union. Un site victime d’un incendie en 2011. « Nous n’avions pas été touchés par l’incendie, mais comme nous étions sur une zone sinistrée, les gens pensaient que le magasin était fermé », rappelle la responsable. Le magasin a ensuite déménagé à Bailleul, « dans un très beau local, mais qui était isolé. » Pas facile non plus de devoir travailler avec des bénévoles. Le magasin ne pouvait pas être ouvert régulièrement. « Et nous avons parfois eu des problèmes d’alcoolisme ou de vol. » Mais aujourd’hui, le CPAS emploie deux personnes, en article 60. « Elles sont valorisées et se sentent bien ici. Elles ont un rôle d’accueil et de conseil, mais aussi de confidentes, car certains clients se confient sur leurs difficultés. »

    Et depuis 2013, Mel’Boutic a aussi un local qui lui convient bien, sur le site d’Estaim’Services. « Le mot d’ordre en déménageant ici, c’était de faire une boutique de vêtements de seconde main, à part entière, alors qu’avant c’était plus fouillis et il y avait un peu de tout. Nous redéveloppons également le jouet. », précise Mélanie Arcy. En 20 ans, la boutique a bien évolué. Et son public aussi. «Avant, nous avions uniquement un public bénéficiaire du CPAS, fragilisé, dans des difficultés économiques. Maintenant, il y a un peu de tout, des gens qui veulent changer souvent de garde-robe, qui customisent des vêtements. Qui viennent par souci écologique. Le seconde main n’est plus tabou comme avant. Et nous proposons de jolis articles. » Des articles qui tournent beaucoup en magasin pour que les clients habitués ne trouvent pas toujours les mêmes vêtements dans les rayons.

    source : article SARAH LIBBRECHT NE