Web Analytics

- Page 4

  • Idée sortie : Ducasse du Cazeau

    ducasse templeuve.jpg

  • Et oui ça se passe chez nous: C'est grâce à Fouad le vigile, qu'une fillette de deux ans laissée seule 45 minutes dans une voiture est toujours vivante.

    fouad.jpg

    Vendredi vers 19h, une fillette de deux ans est retrouvée dans une voiture sur le parking du Cora d’Hornu. Malgré les fortes chaleurs, son papa l’avait laissée dans le véhicule, seule, pour aller faire ses courses. Le vigile, alerté par un client, a donné l’alerte. La fillette va bien, mais un procès-verbal a quand même été rédigé.

    Une enquête est même ouverte pour évaluer la situation de la petite fille.

    «  La petite fille était là, toute seule, elle dormait. C’est un client qui m’a averti qu’un bébé était dans un véhicule sans personne  ».

    C’est vendredi vers 19h que Fouad Bouich est interpellé par un client qui a remarqué la petite fille, seule, sans un véhicule. Fouad se rend directement sur les lieux où il trouve le bébé de deux ans.

    Accompagné de son collègue il demande à ce dernier de retourner à l’intérieur du magasin, afin de trouver le papa, un Montois de 38 ans. «  Je pense que la petite est restée là pendant 45 minutes toute seule. Heureusement, elle allait bien quand on est arrivé  ».

    la suite ICI

  • Sauvetage animaux : UN EURO POUR SAUVER GUAPA DE L’ABATTOIR

    gappa.jpg

    Guapa est une ponette de 3 ans et demi. Souffrant d’un eczéma et ne trouvant pas d’acheteur, son propriétaire voudrait l’amener à l’abattoir. Mais c’était sans compter l’aide de Maeva qui prend soin d’elle depuis le mois d’avril. Âgée de 20 ans, la jeune femme tente de récolter 650 euros en lançant un appel sur Facebook pour sauver Guapa.

    Guapa est une ponette de 3 ans et demi. Au moins d’avril, son propriétaire, un négociant en bestiaux, décide de faire appel à Maeva, âgée 20 ans, pour lui confier le dressage. « Il m’avait confié deux poneys pour les éduquer », nous explique la demoiselle. « L’un a été vendu très rapidement. Mais Guapa souffre d’un eczéma et même si ce n’est rien de grave, ça bloque les acheteurs ».

    Voyant la vente traînée, le propriétaire a donc pris la décision d’amener Guapa à l’abattoir. « Il pourrait ainsi toucher 650 euros », nous explique Maeva. « Le prix de la viande revenant à 500 euros et les trajets à +/- 150 euros ».

    Mais la jeune fille s’est attachée à cette ponette et ne compte pas se laisser faire. «J’ai donc demandé au propriétaire de me laisser un délai jusqu’au 5 août afin que je puisse récolter les 650 euros et lui racheter Guapa », nous explique notre interlocutrice. « Le problème, c’est que je n’ai pas cette somme. J’ai donc décidé de lancer un appel à l’aide sur Facebook».

    UN EURO POUR SAUVER GUAPA

    Maeva a effectivement créé une page Facebook pour sauver l’animal. S’appelant «Un geste pour Guapa», la page vise à récolter la totalité de la somme en demandant un euro aux personnes qui voudraient l’aider. « Pour le moment, j’ai déjà récolté 150 euros », nous explique la jeune fille. « Ce sont surtout mes proches qui m’ont aidé mais j’ai également eu une dame que je ne connaissais pas et qui m’a versé 20 euros. Un geste qui m’a énormément touché ».

    Malgré ce début de solidarité, nous sommes à présent à une semaine de la deadline et il reste encore 500 euros à récolter. « Au plus les jours passent, au plus je me dis que je n’y arriverai pas », nous confie notre interlocutrice. « Mais je ne veux pas non plus baisser les bras. Si je n’arrive pas à récolter la totalité de la somme d’ici le mardi prochain, je demanderai un délai supplémentaire ».

    Si vous voulez aider Maeva et ainsi sauver Guapa, n’hésitez pas à la contacter via la page Facebook: Un geste pour Guapa.