• la Croix-Rouge lance un appel d'urgence au don de sang

    Les réserves actuelles sont critiques et les prévisions sont alarmantes. Sans mobilisation de votre part, ils ne pourront pas faire face à la demande des hôpitaux. Ils comptent sur vous, votre famille, vos amis pour venir donner du sang dans les prochains jours, quel que soit votre groupe.

  • jeudi 9 juillet 2020, 47 familles ou 130 personnes ont bénéficié de l'aide de la banque alimentaire du CPAS d'Estaimpuis

    L’image contient peut-être : 1 personne
    Ce jeudi 9 juillet 2020, 47 familles ou 130 personnes ont bénéficié de ce service du CPAS d'Estaimpuis.
    Il a été rendu possible grâce à la collaboration de Mélanie ARCY, Maryse BURET, Danièle T’JOENS, Alexine COLLIE et Jean-Claude MAHE et au soutien actif :
    * De l'Union européenne - Fonds européen d'aide aux plus démunis - FEAD ;
    * Du SPP Intégration sociale ;
    * Du SPW Action sociale ;
    * De la Banque alimentaire du Hainaut occidental et de Mons-Borinage ;
    * De la Croix-Rouge d'Estaimpuis ;
    * De la boulangerie "Philippe" ;
    * D' Hanssens Catering - Wevelgem ;
    * Du REO Veiling – Roulers ;
    * De la ferme DRUART de Saint-Léger
    Le prochain rendez-vous est fixé le jeudi 20 août 2020, à partir de 14 h 00.
     

  • Le Comité de concertation élargit l’obligation du port du masque en Belgique ce 11 juillet

    Le Comité de concertation s’est réuni ce jeudi 9 juillet en présence des membres du Groupe d’Experts en charge de l’Exit Strategy (GEES). À cette occasion, ces derniers ont remis un nouveau rapport aux responsables politiques dans lequel ils recommandent un élargissement de l’obligation du port du masque. Ils rejoignent ainsi l’avis émis par le Conseil Supérieur de la Santé. Sur cette base, le Comité de concertation a décidé d’élargir l’obligation du port du masque, suivant ainsi les nouvelles recommandations du GEES.

    L’image contient peut-être : texte

    Pour mémoire, le port du masque était déjà obligatoire dans un nombre limité de situations, comme les transports en commun ou lors de l’exercice de profession avec contacts rapprochés (coiffure, etc.) par exemple.

    À partir du samedi 11 juillet, le port du masque sera également imposé :

    • dans les magasins et les centres commerciaux ;
    • dans les cinémas, les salles de spectacle ou de conférence, les auditoires, les lieux de culte, les musées et les bibliothèques.

    Cette liste pourrait être amenée à évoluer dans le temps, en fonction de la situation épidémiologique de notre pays. Le port du masque reste toujours fortement recommandé dans les autres situations.

    Les citoyens qui ne respectent pas l’obligation de port du masque dans les situations précitées s’exposent à une sanction pénale comme prévu dans l’arrêté ministériel. De plus, l’arrêté ministériel prévoira spécifiquement la possibilité de fermeture des établissements qui enfreindraient les règles en vigueur de manière répétée.

    Pour rappel, les masques ne sont jamais obligatoires pour les enfants de moins de 12 ans. Des dispositions particulières sont également prévues pour les personnes qui ne peuvent pas porter un masque pour des raisons médicales.

    Un Conseil National de Sécurité électronique entérinera cette décision ce vendredi.

    Les autorités rappellent et soulignent avec insistance que le masque est une protection supplémentaire qui ne dispense pas du suivi des six « règles d’or » relatives au déconfinement, à savoir :

    • Appliquer les mesures d’hygiène comme le lavage régulier des mains ;
    • Favoriser les activités en extérieur ;
    • Apporter une attention particulière pour les groupes vulnérables ;
    • Garder autant que possible une distance de sécurité d’1m50 ;
    • Limiter les contacts (15 personnes par semaine) ;
    • Limiter la taille de vos rassemblements (15 personnes).

    Ces six règles d’or restent la première ligne de défense contre le virus.

  • Info santé : Rappel Figues sèches (400g) de la marque Boni

    Rappel de Colruyt
    Produit : Figues sèches (400g) de la marque Boni
    Problématique : un dépassement de la norme en résidus de pesticides (cyperméthrine)


    Colruyt rappelle les figues séchées Boni Selection

    Lors d’un contrôle interne, un dépassement de la norme en résidus de pesticides (cyperméthrine) a été décelé dans les figues séchées Boni Selection.
    Une consommation importante de ces figues sur une courte période peut présenter un risque pour la santé du consommateur. Il est dès lors demandé de ne pas les consommer.

    En concertation avec l’AFSCA, Colruyt a donc décidé de retirer le produit concerné de la vente.

    Les clients qui ont acheté ce produit sont invités à ne pas le consommer et à le ramener en magasin, où il leur sera remboursé. Entre-temps, tous les magasins ont retiré le produit concerné des rayons.

    Description du produit :

    • Boni Selection figues séchées (400 g)
    • Date limite de consommation (DLC) : 25/9/2020
    • Période de vente : du 19/5/2020 au 9/7/2020 inclus
    • Numéro d’article : 28915
    • Code-barres : 5400141111682

    Ce produit a été proposé à la vente dans les magasins Colruyt en Belgique

    Pour plus d’informations, les clients peuvent contacter le Service Clientèle de Colruyt Group au
    0800 99 124.

  • Info Police de Mouscron : Mise en garde contre un ouveau type de vol par ruse en porte à porte

    Assurances: le fléau du porte-à-porte - Bilan

    Plusieurs services de police ont constaté un nouveau type de vol par ruse en porte à porte

    AUCUN FAIT SIGNALÉ POUR L'INSTANT A MOUSCRON

    Des personnes, se présentant comme étant infirmière et infirmier, font du porte à porte en proposant de réaliser, sur place, des tests de dépistage de la Covid-19. Une fois introduits à l’intérieur des habitations, l’un d’eux attire l’attention des occupants de la maison en préparant le pseudo test pendant que son complice en profite pour dérober des valeurs ou se faire remettre de l’argent.

    Nous vous rappelons qu’en aucun cas des spécialistes de la santé ne peuvent démarcher la population pour réaliser ce type de test.

    Nous vous recommandons la plus grande vigilance si vous étiez confrontés à de tels individus : refusez le test et surtout ne permettez à quiconque de pénétrer chez vous.
    Agissement suspect ? : contactez-nous au 056 863 000