Web Analytics

Même le confinement ne justifie pas les violences conjugales et intrafamiliales

Aucune description de photo disponible.

Pour beaucoup de femmes et d'enfants, le foyer n'est pas un lieu sûr. Les nécessaires mesures de maintien au domicile augmentent aujourd’hui les risques de violence et aggravent les situations où s’exercent déjà des violences conjugales et intrafamiliales. Le sentiment d’isolement des victimes est également renforcé.

Une Task force « Violence conjugale et intrafamiliale » vient d’être mise en place par la Fédération Wallonie-Bruxelles, la Wallonie, la Région de Bruxelles-Capitale et la Cocof pour répondre aux risques d’amplification des problèmes de violence dans cette période de crise sanitaire et de maintien à domicile.

Des numéros d’aide existent également pour accompagner les auteurs et prévenir le passage aux actes de violences.

Un chat est également accessible sur www.ecouteviolencesconjugales.be les mardis de 15h à 17h, les mercredis de 14h à 16h et les jeudis de 12h à 14h.

Écrire un commentaire

NB : Les commentaires de ce blog sont modérés.

Optionnel