Web Analytics

Taxe déchets en hausse pour les « gros » ménages et le sac-poubelle passe de 62 cents à un euro

Partout où elle est passée, ou presque, la taxe sur la collecte et le traitement des déchets a fait grincer des dents. Ce lundi soir, c’était au tour du conseil communal d’Estaimpuis de se pencher sur la question.  
 
Résultat de recherche d'images pour "sacs poubelles estaimpuis""

Comme les autres communes de Wallonie picarde, Estaimpuis doit faire face bien malgré elle à l’augmentation de la cotisation annuelle réclamée par l’Intercommunale Ipalle, passée de 35,5 à 42 euros par habitant. Qu’il faut bien répercuter quelque part... Chaque commune y est ainsi allée de sa solution, mais c’est très souvent le portefeuille de ses habitants qui a trinqué. Pour Estaimpuis, où l’augmentation représente près de 70.000 euros de plus à payer à l’Intercommunale, ce sont surtout les familles nombreuses qui vont sentir passer la hausse...

Lundi soir, c’est l’échevin des Finances Quentin Huart qui a pris la parole afin d’évoquer le montant de cet impôt annuel pour l’exercice 2020.
Concrètement, la taxe annuelle est ainsi fixée à 85 euros pour les isolés, à 115, 125 et 135 euros pour les ménages de respectivement deux, trois ou quatre personnes, à 145 euros pour les ménages de cinq personnes et plus.
 
Les Estaimpuisiens vont également recevoir des sacs-poubelle. La commune va ainsi octroyer 10 sacs de 65 litres aux personnes isolées, 15 sacs aux ménages de deux personnes et enfin 20 sacs aux ménages de trois, quatre, cinq personnes et plus.
 
De 55 à 145 euros !
 
L’opposition, qui s’est abstenue, n’a pas réagi outre mesure sur ce point, tout juste a-t-on entendu la conseillère communale Pauline Trooster s’interroger sur la nécessité d’offrir des sacs-poubelle aux citoyens. « Nous sommes dans l’optique de pousser les gens à faire de plus en plus attention au tri des déchets, nous ne comprenons donc pas pourquoi on ne diminue pas la taxe au lieu d’offrir des sacs. Plutôt que de faire un cadeau, on diminue la taxe annuelle. Et chacun gère alors à sa façon », indique M me Trooster, estimant que ce sont les foyers faisant des efforts en matière de tri qui se retrouvent pénalisés.
 
Quand on analyse bien les nouveaux montants des taxes, ce sont pourtant surtout les familles nombreuses qui vont avaler leur café de travers en voyant le montant de leur nouvelle facture. Auparavant, les isolés payaient également 85 euros par an, aucun changement pour eux. Idem pour les ménages de deux personnes qui devront toujours débourser 115 euros.
 
Pour toutes les autres catégories, ça augmente. Et plus il y a de personnes sous votre toit, plus l’ardoise sera salée. La taxe précédente s’élevait en effet à 115 euros pour les ménages de moins de six personnes, elle va donc augmenter de 10, 20 et 30 euros pour les ménages de respectivement trois, quatre et cinq personnes. C’est finalement pour les ménages de six personnes et plus que ça va faire le plus mal, puisqu’ils vont devoir payer... quasiment trois fois plus ! Même si cela était étonnant, ces familles nombreuses bénéficiaient d’une sorte de bonus puisqu’ils ne devaient payer que 55 euros par an. Un avantage qui disparaît puisque ces « gros » ménages passent désormais dans la catégorie « ménages de cinq personnes et plus », au tarif de 145 euros.
Le conseil a également revu le prix de son sac-poubelle, qui passe de 62 cents à un euro pour l’année 2020.
 
L’échevin Quentin Huart admet avoir été pris de court par l’augmentation sollicitée par Ipalle et avoir dû réagir dans la précipitation pour que la taxe puisse passer. « Mais rien n’est figé pour les années à venir, nous ne sommes fermés à aucune proposition », a-t-il précisé.
 
source : article N. Rz Nord Eclair

Commentaires

  • Je pense que la commune a opté pour la facilité et fait encore une fois, payer les Estaimpuisiens. Cette augmentation vient, comme l'a si bien expliqué Gonzague Delbar à la télé, du fait des augmentations de sous traitant qui travaille avec Ipalle. Donc la conclusion est qu'au plus au recycle plus cela coûte aux .Estaimpuisiens, arrêtons de recycler, on paiera moins.
    Le retour aux sacs poubelle dans les fossés, et les feux dans les jardins sont proche.
    Quentin Huart dit que rien n'est figé et qu'il a du faire faire dans l'urgence, donc l'urgence c'est de taxer.On parle de 70 000 euros, la commune aurait pu le supporté.
    Peut être pourrait-on revoir revoir les salaires de nos braves élus qui siègent à Ippale. Combien de présidents, sous présidents, et autres qui se servent au ratelier. Un peu de clarté dans ces Inter communale.
    Pour petit rappel la taxe égout était déjà provisoire, le provisoire à Estaimpuis est définitif. Je pense vraiment qu'à Estaimpuis nous sommes devenus des moutons. Stop à une taxation à tout va.

Écrire un commentaire

NB : Les commentaires de ce blog sont modérés.

Optionnel