Web Analytics

Info santé : Bon à savoir - toujours plus de cas de Vers solitaire à cause des sushis

Résultat de recherche d'images pour "solitaire à cause des sushis"

De plus en plus de patients se présentent aux urgences avec des maux de ventre, de la diarrhée, des nausées, de la fatigue et une forte fièvre. Un point commun relie tous ces malades, tous sont des fans de sushis. Le poisson cru présent dans leur mets japonais préféré cachait un vilain parasite, le ténia.


+10% EN EUROPE

«On le connaît le plus souvent sous le nom de ver solitaire et, en Europe, pour sa présence dans la viande. Mais avec la mode des sushis et des aliments crus, on voit de plus en plus de cas de ténia liés au poisson. Concrètement, ce ver blanc est ingéré en mer par des poissons qui sont à leur tour ingérés par l’homme lors de son repas. Il se fixe ensuite dans l’intestin et grandit petit à petit. Il peut ainsi passer de quelques centimètres de long à plus de 20 mètres», nous confie Nicolas, un médecin généraliste. «Les symptômes sont assez communs: douleur au ventre, nausées… Le patient peut donc vivre plusieurs mois ou années sans se rendre compte de l’existence du parasite. Seuls les morceaux de ce dernier qui apparaissent dans les selles peuvent dénoncer le problème. Une simple prise de médicament suffit pour tuer et évacuer ensuite naturellement le parasite», continue-t-il.
Si le ténia est devenu une cause habituelle de maladie au Japon, le nombre de cas ne cesse d’augmenter en Europe. «Alors que ce diagnostic était totalement inexistant il y a dix ans, on estime qu’il y a eu 10% de malades en plus ces deux dernières années», nous confie un autre médecin. Si moins d’une petite dizaine de cas ont été diagnostiqués officiellement en Belgique, la France, les Pays-Bas, l’Espagne ont déjà lancé des alertes sanitaires. Chez nos voisins, par exemple, 7 cas de ténia du poisson ont été recensés en deux ans par le CHU de Rennes.

Résultat de recherche d'images pour "solitaire à cause des sushis"
DES SOLUTIONS

Pour l’éviter, quand vous faites vous-mêmes des sushis, il est conseillé de vider le poisson directement après son achat, de le congeler au minimum 7 jours dans un congélateur domestique et de le couper en fines tranches plutôt qu’en cubes lors de la préparation du repas.

source : article ALISON VERLAET sudpresse

Écrire un commentaire

NB : Les commentaires de ce blog sont modérés.

Optionnel