Web Analytics

Nechin: La première épicerie participative

Un habitant de Néchin propose d’ouvrir une épicerie collaborative et gérée en coopérative. Concrètement, il s’agit de favoriser les circuits courts et le zéro déchet, le tout sans intermédiaire...  
 
Un habitant de Néchin, Olivier Debruyn propose de créer au sein du village d’Estaimpuis une épicerie collaborative. Le Néchinois insiste : « Pas question, ici, de concurrencer qui que ce soit au niveau des commerçants ou des initiatives déjà présentes dans la région ou sur l’entité. C’est un nouveau concept qui a déjà fait ses preuves dans plusieurs endroits même en Belgique. Le but du jeu est de proposer aux coopérateurs, des produits en circuit court, en privilégiant le biologique et le peu ou pas emballé ».
 
Inutile de rappeler que ces derniers temps les scandales alimentaires... et les nombreux retraits de produits alimentaires par l’Afsca (voir leur site) ont entraîné un climat de méfiance auprès de la population.
Les consommateurs veulent de plus en plus des produits de qualité issus du commerce équitable, biologique, de saison, peu ou pas emballés et achetés en circuit court chez des producteurs locaux de préférence. C’est ce que propose Olivier Debruyn via la création de son épicerie collaborative.
 
A moindre coût
 
Le principe est très simple, une coopérative est créée avec, pour chaque membre, l’obligation d’acheter une part mensuelle qui varie entre 100 et 150 euros. La coopérative est gérée par les membres et chaque coopérateur dispose d’une voix pour les décisions. L’argent récolté permet d’acheter au prix le plus bas des aliments de qualité qui sont revendus au sein de l’épicerie collaborative.
Pour chaque achat, le montant dépensé est retiré de la part du collaborateur via un logiciel informatique. Toutes les décisions sont prises par les membres qui s’engagent à travailler un minimum de 3 heures par mois dans la structure.
 
Comme le souligne encore Olivier : « Ici, nous n’avons pas de frais de bâtiments, car je dispose d’une remise aménageable chez moi, il est également utile de préciser que le but de l’opération n’est pas de faire du bénéfice, mais d’accéder à des produits de qualité, avec une vraie traçabilité et à moindre coût. L’idée qui a été lancée il y a moins de 24 heures bénéficie déjà du soutien de 42 membres intéressés par le concept », ajoute le concepteur de ce projet estaimpuisien. Alors si vous voulez plus d’infos vous pouvez contacter Olivier.
 
Infos via sa page Facebook, via messenger ou par appel téléphonique au 0033612124757
Première réunion d'infos le 2 septembre

Les commentaires sont fermés.