• La météo de l'IRM du 3 octobre

    irm 3 octobre.PNG

    Aujourd'hui mercredi, ciel d'abord partiellement à parfois très nuageux avec encore un risque de petites bruines résiduelles. L'après-midi, le temps deviendra sec sur tout le pays et les éclaircies gagneront progressivement toutes les régions. Maxima de 10 degrés sur les hauts plateaux de l'Ardenne à 15 degrés en Flandre. Vent faible à modéré d'ouest à nord-ouest. 

    Ce soir et la nuit prochaine, ciel partiellement à peu nuageux avec sur le sud du pays risque d'un peu de brume ou de l'un ou l'autre banc de brouillard. Sur le nord, ciel plus nuageux avec possibilité de quelques gouttes de pluie. Minima de 3 à 6 degrés en Ardenne et de 7 à 11 degrés dans les autres régions. Vent faible de sud à sud-ouest, voir de directions variables sur le sud du pays. 

    Demain jeudi, le soleil brillera dès le matin sur le sud du pays tandis que des bancs de nuages bas pourraient recouvrir les provinces du nord. Le soleil devrait finalement s'imposer dans toutes les régions en cours de journée. Maxima de 14 ou 15 degrés en Ardenne à 18 ou 19 degrés en Flandre. Le vent sera faible de sud à sud-est sur la moitié sud du pays, et modéré de sud-ouest sur le nord. 

    Vendredi, belle journée automnale calme, douce et ensoleillée. Maxima de 18 ou 19 degrés avec un vent faible de sud à sud-est. 

    Samedi, remontées d'air très doux avant l'arrivée d'un front pluvieux en cours de journée ou la nuit suivante. Forte incertitude. Maxima proches de 20 degrés. 

  • La météo de l'IRM du 3 octobre

    irm 3 octobre.PNG

    Aujourd'hui mercredi, ciel d'abord partiellement à parfois très nuageux avec encore un risque de petites bruines résiduelles. L'après-midi, le temps deviendra sec sur tout le pays et les éclaircies gagneront progressivement toutes les régions. Maxima de 10 degrés sur les hauts plateaux de l'Ardenne à 15 degrés en Flandre. Vent faible à modéré d'ouest à nord-ouest. 

    Ce soir et la nuit prochaine, ciel partiellement à peu nuageux avec sur le sud du pays risque d'un peu de brume ou de l'un ou l'autre banc de brouillard. Sur le nord, ciel plus nuageux avec possibilité de quelques gouttes de pluie. Minima de 3 à 6 degrés en Ardenne et de 7 à 11 degrés dans les autres régions. Vent faible de sud à sud-ouest, voir de directions variables sur le sud du pays. 

    Demain jeudi, le soleil brillera dès le matin sur le sud du pays tandis que des bancs de nuages bas pourraient recouvrir les provinces du nord. Le soleil devrait finalement s'imposer dans toutes les régions en cours de journée. Maxima de 14 ou 15 degrés en Ardenne à 18 ou 19 degrés en Flandre. Le vent sera faible de sud à sud-est sur la moitié sud du pays, et modéré de sud-ouest sur le nord. 

    Vendredi, belle journée automnale calme, douce et ensoleillée. Maxima de 18 ou 19 degrés avec un vent faible de sud à sud-est. 

    Samedi, remontées d'air très doux avant l'arrivée d'un front pluvieux en cours de journée ou la nuit suivante. Forte incertitude. Maxima proches de 20 degrés. 

    Dimanche, ciel assez nuageux avec encore quelques pluies, surtout en début de journée. Net rafraîchissement avec des maxima de 11 à 15 degrés. Un vent désagréable de nord renforcera l'impression de fraîcheur. 

    Début de semaine prochaine, amélioration avec retour progressif du soleil et de la douceur.

  • Inquiétant : sans salaire, un travailleur sur six ne tient pas un mois

    Ne possédant pas d’économies en suffisance, un travailleur sur six ne pourrait pas faire face aux dépenses du mois suivant, si pour une raison ou l’autre il ne touchait pas son salaire.

    Edition numérique des abonnés

    C’est le constat d’une enquête de BinckBank auprès de 1.250 Belges. La tranche d’âge la plus exposée n’est pas une surprise. Pour eux, le taux atteint les 19,5 %, et ça s’explique  !

    Concernant les catégories socioprofessionnelles, les ouvriers sont les plus concernés avec un taux de 27,6 %, bien devant les employés 15,8 % et les fonctionnaires 15,6 %. «  On évoque toujours les milliers d’euros que les Belges ont sur leur compte d’épargne. Mais c’est une moyenne nationale. Dans la réalité, il y a de très grands écarts 

    Les indépendants ne sont que 5,8 % à ne pas avoir de réserve du tout. À l’inverse, près d’un sur trois (32 %) affirme pouvoir tenir un an voire plus sans salaire.

    L’enquête révèle que deux Belges célibataires sur trois pensent avoir besoin de 1.500 euros par mois après leur pension, alors que le montant mensuel moyen d’une retraite est de 1.100 €, selon le Service fédéral des pensions. En fait, 70 % des Belges reconnaissent n’avoir aucune idée du montant de leur pension légale. Sur le long terme, 30 % des Belges estiment qu’il leur faudra 2.250 € par mois pour payer la maison de repos, ce qui est un montant surestimé, si l’on en croit Solidaris.

    source : sudpresse

  • Bonne nouvelle pour des milliers de ménages wallons : Le prix de l’eau n’augmentera pas en 2018 et en 2019

    Après des années de hausses successives, le prix de l’eau n’augmentera plus pour de nombreux ménages wallons.

    Bonne nouvelle pour les milliers de clients de la SWDE, soit 65 % des Wallons : le prix de l’eau devrait être inchangé en 2018 et 2019

    Grosse annonce de la Société wallonne des eaux, qui couvre 200 communes et fournit 65 % des Wallons. Le prix de l’eau restera inchangé en 2018 et 2019. La SWDE l’a annoncé ce midi à Namur. La société publique, pour rappel, a la maîtrise sur le CVD, le coût vérité de la distribution de l’eau potable. Une des deux composantes qui permet de fixer le prix de l’eau.

    Mais en parallèle, il semble que le CVA, le coût vérité de l’assainissement de l’eau, restera également inchangé cette année et l’an prochain. Pour rappel, ce prix est fixé pour l’ensemble de la Wallonie par le SPGE, la société publique en charge de l’assainissement des eaux usées.

    Cumulées, ces deux informations signifient que le consommateur wallon ne paiera pas son eau de distribution plus cher avant, au moins, 2020.

    Source : article de Ch.C sudpresse ICI

  • À Estaimpuis, les animaux sont assurément nos amis: le tout premier salon du bien-être animal va ouvrir

    De nombreuses associations seront présentes, le 6 octobre, pour cette première édition.

    À Estaimpuis, on aime les animaux . On les respecte aussi ! L’une des trop rares entités disposant d’un échevinat du bien-être animal a déjà eu l’occasion de le démontrer via différentes actions mises en place pour le plus grand bonheur de nos amies les bêtes.

    En juin dernier, le bourgmestre Daniel Senesael avait enfilé sa casquette de député pour déposer une proposition de loi, au niveau fédéral, pour que l’on puisse attribuer à l’animal un statut d’être vivant doué de sensibilité.

    «  Dans les textes, l’animal est considéré comme un objet qu’on peut déplacer, casser, brûler. Le but de cette proposition de loi qui sera débattue d’ici quelques semaines au Parlement est de reconnaître à l’animal de la sensibilité, pour qu’il puisse bénéficier d’un statut et ainsi ne plus être considéré comme un vulgaire ‘meuble’ au sens du Code civil  », précise le député fédéral.

    Le 6 octobre 2018, l’administration communale d’Estaimpuis va à nouveau innover en la matière en organisant le premier salon du bien-être animal, au sein du complexe sportif établi à la place de Bourgogne, à Estaimbourg.

    Comme le salon « Saveurs et Nature » qui attire de nombreux visiteurs sur la place de Saint-Léger depuis près d’une décennie, les organisateurs envisagent d’ores et déjà de répéter l’événement chaque année, le premier samedi d’octobre.

    ► Que trouvera-t-on dans ce salon? Que pourra-t-on y faire?