Web Analytics

Estaimpuis : Les subsides pour la crèche conservés

Résultat de recherche d'images pour "creche estaimpuis"

Le projet de l’extension de la crèche communale est revenu au cœur des débats lors du dernier conseil communal d’Estaimpuis. Le dossier n’est pas neuf ! En mai 2015, déjà, le Collège communal avait attribué le marché à un architecte. Seulement voilà, tout ne s’est pas vraiment déroulé comme prévu. « Je ne vais pas rentrer dans les détails, mais l’architecte désigné n’avait pas été à la hauteur, réalisant plusieurs erreurs et ne respectant pas certaines clauses au niveau de la législation. Bref, le pouvoir de tutelle n’avait pas validé le cahier des charges des travaux », a confié le bourgmestre Daniel Senesael. Le soir du conseil, les conseillers ont donc été amenés à voter la résiliation du marché de travaux, la commune devant verser une indemnité de dédit de fin de marché d’un montant de 6.412,56 euros à l’entreprise concernée, à charge pour elle de verser le montant dû à chacune des entreprises étant déjà intervenues sur le chantier. En d’autres termes, on efface tout et on reprend le tout à zéro. Un nouveau marché a ainsi été lancé. « La bonne nouvelle, c’est que l’on a pu conserver les 75.000 euros de subsides qui nous avaient été octroyés, à condition que les délais soient respectés », s’est réjoui M. Senesael. « C’est un dossier qui sera particulièrement suivi par M. Hollemaert. Une fois l’architecte désigné, on aimerait que ça aille vite. Il faut absolument que l’extension de la crèche soit terminée pour fin 2018. Au niveau de la capacité de l’établissement, ces travaux permettront de passer de 42 à 50 bambins. »

PAS D’ACTION EN JUSTICE ?

Lors du dernier conseil communal d’Estaimpuis, la conseillère communale Ecolo Pauline Trooster s’est montrée étonnée d’apprendre que la commune n’allait pas entamer de procédure en justice afin d’obtenir un dédommagement auprès de l’architecte qui a failli dans ses tâches. « D’habitude, vous avez pourtant la gâchette facile dans ce genre de situation », a indiqué Mme Trooster. « Ce n’est pas prévu pour l’instant mais je vais inviter le collège à étudier votre proposition », a répondu le maïeur. Le point concernant l’extension a été approuvé à l’unanimité. -

source : article N. RZ Nord Eclair

Les commentaires sont fermés.