Web Analytics

Le médecin d'Estaimpuis qui a renversé des cyclistes incinéré aujourd'hui


Michel Hellin.

Impliqué dans un accident avec délit de fuite samedi à Estaimbourg, le docteur Michel Hellin est décédé la nuit de dimanche à lundi. Il a été incinéré ce jeudi matin à Frasnes et ses cendres ont été dispersées au crématorium...

On ne connaît toujours pas, ou du moins le Parquet n’a toujours pas communiqué, sur la cause précise du décès de Michel Hellin, le médecin d’Estaimbourg, impliqué dans un accident avec délit de fuite samedi et qui est décédé, quelques heures après les faits, dans la nuit de dimanche à lundi à son domicile. Une instruction a été ouverte.

« Dans le cadre de cette instruction, une autopsie du corps a été demandée. Cette autopsie doit permettra de déterminer de façon précise les circonstances du décès de M. Hellin », indiquait déjà lundi après-midi Frédéric Bariseau, substitut du procureur du roi de Tournai. Depuis, rien ne filtre de cette autopsie, même si les enquêteurs parlaient bien dès lundi « d’une mort naturelle ».

Michel Hellin, médecin-généraliste, avait percuté avec sa voiture, samedi en début d’après-midi, un groupe d’une trentaine de cyclotouristes à Estaimbourg. Six d’entre eux avaient été blessés à des degrés divers. Pour une raison indéterminée, le médecin avait pris la fuite peu après l’accident. Son épouse nous avait expliqué qu’il était un homme malade et qu’il n’avait pas pu freiner. Dans le village, on le savait d’ailleurs très malade.

Les funérailles du docteur Hellin se sont déroulées aujourd’hui dans la plus stricte intimité familiale. Son corps sera incinéré à Frasnes (Hacquegnies) et ses centres seront dispersées autour du crématorium. L’auteur de l’accident aurait dû comparaître dans les prochains mois devant un tribunal de police pour délit de fuite, état d’intoxication alcoolique et coups et blessures involontaires. Si, sur le plan pénal, l’action de la justice est éteinte, il n’en est pas de même au niveau civil où les victimes pourraient entamer une action en dommages et intérêts

Les commentaires sont fermés.