Web Analytics

Coup de gueule de votre blogueur : Non aux manèges à chevaux dans les fêtes foraines

poney manage.JPG

 

Cet été encore, des milliers de parents vont, pour faire plaisir à leurs enfants, leur offrir des tours de manège à la fête foraine. Il est temps de réaliser ce que cela entraine: chevaux attachés, forcés de tourner en rond des heures durant. Alors, faites un cadeau à ces animaux qui n'ont rien demandé: offrez à vos enfant un tour sur un manège classique ou une randonnée à la campagne, mais cessez d'encourager ce business d'un autre âge...

Pour mieux comprendre le calvaire qu’endurent ces pauvres animaux, voici quelques caractéristiques propres aux équidés à connaître :

LE REPOS :
L’animal ne dort pas pendant plusieurs heures d’affilée, mais récupère par courtes phases de sommeil plus ou moins profondes. 
Il a donc besoin de moments dans la journée pour s'étendre et dormir.
Quand il tourne en rond pendant plus de 8 heures d'affilée, où trouve-t-il le temps de se reposer, même debout ?

L’OUIE 
L'ouïe du cheval est extrêmement fine, si fine qu’elle perçoit des sons qui nous échappent. 
Ainsi, alors que l’homme détecte des vibrations comprises entre 16 Hz et 20 000 Hz, le cheval perçoit les sons sur une fréquence comprise entre 6 Hz et 33 500 Hz, alors imaginez ce qu’on lui impose dans cette foire !

LE BESOIN D’ALIMENTATION

Besoin de boire :
Un poney boit 20 à 40 litres d’eau par jour et parfois plus.
Sa soif varie selon les conditions climatiques (température, vent, humidité, etc.), les efforts qui sont fournis et la nature de son alimentation. 
Un poney qui se nourrit d’herbe boit moins qu’un poney nourri avec des aliments secs, comme le foin, le grain et la paille. 
Le poney a besoin d’avoir à sa disposition et à volonté, une eau propre et claire, à température ambiante, ce que nous n'avons pas constaté sur place, bien au contraire.

Besoin de se nourrir :
Cette activité occupe le poney jusqu’à 16 heures par jour lorsqu’il est en liberté.
Lors des hivers rigoureux, ces heures augmentent en raison des besoins énergétiques qui eux aussi augmentent pour lutter contre le froid. 
Il broute quasi continuellement et cette nécessité est liée aux caractéristiques de son appareil digestif : son intestin de petite taille ,contrairement aux ruminants, n’est pas prévu, pour stocker de la nourriture en grande quantité et lui impose donc de prendre des repas plus petits et plus nombreux pour s’assurer une meilleure alimentation.

Il est possible d'agir! 
Même si au niveau national les choses prennent du temps, il est déjà possible d'agir au niveau local
N'hésitez pas à envoyer un e-mail à votre  bourgmestre, ou à certains de vos conseillers communaux afin de leur faire ouvrir les yeux.

Consultez la page facebook "Pour l'interdiction des manèges à chevaux dans les ducasses et fêtes foraines"

 

Les commentaires sont fermés.