Web Analytics

Avis de recherche : Thérèse, de Courtrai, «Je recherche mon amour de jeunesse» dans le Nord de la France


Thérèse, 74 ans, recherche son fiancé que l’on découvre, sur la photo, avec elle il y a plus de 50 ans.

À cause de la guerre d’Algérie et de la précarité de sa situation financière, Thérèse Verrier n’a pas pu faire sa vie avec l’homme qu’elle aimait, un prénommé Jean. Ouvrière à Tourcoing dans une usine qui fabriquait du plastique, elle en a épousé un autre sur le conseil de son patron. Mais Thérèse n’a jamais oublié son Jean, dont elle a toujours gardé la bague de fiançailles au doigt. Deux ans après la mort de son mari, elle entreprend des recherches pour retrouver son amour de jeunesse. À l’âge de 74 ans.

Depuis Courtrai, où elle réside, Thérèse  a  d’abord passé un coup de fil  à la rédaction du Nord Eclair pour savoir s’il était possible de passer une annonce dans le journal pour retrouver une personne qu’elle a connue dans le Nord de la France. Elle  a ensuite envoyé une photo avec quelques lignes.

Entre 1957 et 1960

Le cliché ne laisse planer aucun doute  : c’est plus qu’une simple connaissance qu’elle recherche. Thérèse nous l’a confirmé, lorsque nous l’avons recontactée  : « c’est mon premier fiancé. Je l’ai connu lorsque je travaillais dans une usine de plastique à Tourcoing. Il était menuisier - ébéniste. On était vraiment bien ensemble ». Le jeune homme s’appelait Jean Betlemm (ou Bettlemm).

Plus d'infos ICI


Thérèse et Jean, lors d’une balade à la rue Saint-Jacques à la fin des années 50.

Les commentaires sont fermés.