Web Analytics

Attention : vols de chihuahuas dans la région , un petit butin mais un gros chagrin

 

chihuahu.jpg

Le plus petit chien du monde est devenu une cible de choix pour les voleurs. Ces derniers mois, plus d’une vingtaine ont disparu en Wallonie, dont un à Tournai. Une tentative de vol a récemment échoué à Blandain.

Neuf chihuahuas volés à Huy pendant une courte absence du propriétaire, un à Bouffioulx après que ses maîtres aient été agressés chez eux la nuit, cinq à Florennes après un vol avec effraction, un à Liège et un à Tournai, le 9 mars dernier, disparu d’un jardin de la chaussée de Douai... Les vols de chiens ont toujours existé, pour des raisons qui vont du coup de cœur inconscient aux motivations les plus crapuleuses. Mais ces derniers temps, le chihuahua semble avoir la cote auprès des voleurs. On parle d’une centaine de vols en Belgique en quelques mois.

Il faut dire que le petit chien, réputé intelligent, courageux et doté d’un sacré tempérament, est à la mode. Un chiot se négocie de 800 à 1.000 euros, voire bien plus si son pedigree comporte quelques noms de champions. Il peut donc devenir un butin très intéressant pour des gens sans scrupule.

Encore doivent-ils être organisés: un chien ne s’écoule pas comme un vulgaire GSM. Le mode d’action des voleurs montre qu’ils le sont, et qu’ils préparent soigneusement leur méfait. Les vols sont en effet souvent commis lors d’une brève inattention ou absence du propriétaire. Les chiots sont évidemment une cible de choix, surtout s’ils n’ont pas encore été pucés (dotés d’une puce électronique insérée sous la peau qui permet une identification immédiate de l’animal, notamment par un vétérinaire). On pense dès lors à des bandes organisées, et dès lors certains regardent vers les pays de l’Est, traditionnellement actifs dans le trafic de chiens.

Récemment, une dame de Blandain a été victime d’une tentative de vol de son chihuahua dans son jardin. Dans son témoignage, elle a évoqué une jeune fille de type rom... Mais rien pour l’instant n’a permis aux enquêteurs de privilégier une piste ou l’autre.

JME sudinfo+

Les commentaires sont fermés.