Web Analytics

Info santé : Le prix des cigarettes va sans doute exploser

paquet cigarette.jpg

C’est une véritable croisade que veut entreprendre l’Organisation Mondiale de la Santé : forcer les industriels du tabac à mettre la clé sous le paillasson. Vaste programme que c’est fixé la directrice de l’OMS lors de la conférence mondiale «Tabac ou santé».

C’est une véritable croisade que veut entreprendre l’Organisation Mondiale de la Santé : forcer les industriels du tabac à mettre la clé sous le paillasson. Vaste programme que c’est fixé la directrice de l’OMS lors de la conférence mondiale «Tabac ou santé». On connaît les méfaits de la cigarette : un mort toutes les 6 secondes dans le monde, soit 6 millions par an. En Belgique, on estime que plus de 18.600 décès par an sont liés au tabagisme (cancer du poumon, maladies cardio-vasculaires…) Certains pays ont déjà pris des dispositions, comme l’introduction d’un emballage neutre pour les cigarettes ou l’augmentation du prix du paquet...

13,07 euros le paquet

En France, une étude menée par Microeconomix, un cabinet de recherche et d'expertise économiques, fixe à 13,07 euros le prix du paquet s’il intégrait le coût des soins de santé liés au tabagisme. C’est ce que coûte déjà le paquet en Australie qui à la pointe de la lutte contre le tabagisme.

Et en Belgique ? La tendance va dans le même sens. L’accord gouvernemental prévoit en effet de revoir à la hausse des accises sur le tabac. Elles devraient augmenter chaque année pour atteindre un montant de 325 millions euros en 2018. Or, actuellement, sur le prix d’un paquet de 19 cigarettes, fixé à 5,50 euros par le fabriquant, l’état touche 4,6617 euros via les accises et la TVA. Ne reste pour le fabricant et toute la chaîne de distribution, que 1,3234 euros. Pas beaucoup, mais suffisant apparemment pour que cette industrie reste florissante. Mais si les accises augmentent, cette portion risque de devenir insuffisante pour la rentabilité des producteurs de cigarettes. Seule solution : augmenter le prix du paquet. Mais jusqu’à quel prix la majorité des fumeurs est-elle prête à payer pour quelques bouffées ? Voilà une question à laquelle personne n’a encore pu répondre.

 

source : article V.B. sudinfo+

Les commentaires sont fermés.