Web Analytics

Ouvrez l’E42 aux vélos: Puisqu’on y roule à 10 km/h de moyenne, les cyclistes ne seraient ni gênants, ni en danger

bouchons tournai.JPG

On se doutait que le commencement des travaux de réhabilitation de l’autoroute E429 (familièrement E42) depuis la frontière française allait provoquer quelques difficultés de circulation. Mais sans doute pas à ce point. D’autant que d’autres chantiers viennent compliquer les choses, que ce soit en direction de Mons ou de Bruxelles. Et les bouchons, ça fait vite tache d’huile…

Pour coller au mieux à la réalité, sudpresse a donc testé jeudi vers 10h30 le tronçon d’autoroute qui va de Templeuve (A17) à la sortie 34 à Froyennes (E429), soit 7,5 km…

43 minutes pour faire 7,5 km soit une moyenne de 10,46 km/h à une heure relativement creuse de la matinée : pas besoin de vélo électrique pour faire aussi bien en pédalant…

Pour les usagers qui sont restés sur l’autoroute, la galère n’est pas terminée : la circulation au ralenti sur une seule bande se poursuit jusqu’à Kain.

DÉGÂTS COLLATÉRAUX

Ce gros engorgement de l’E429 depuis la frontière française jusqu’à Tournai a donc des conséquences qui débordent de loin le cadre de l’autoroute. Puisqu’il devient difficile de s’y engager en s’immisçant dans une file quasi à l’arrêt, les bretelles d’accès sont vite saturées et les bouchons débordent alors sur les voiries avoisinantes.

C’est notamment le cas sur la chaussée de Courtrai où, le matin, le trafic est considérablement ralenti depuis l’institut Saint-Luc, voire Saint-André.

Autre « dégât » collatéral : de plus en plus automobilistes et surtout de routiers, excédés par la perte de temps, snobent les autoroutes pour tenter de tracer leur chemin par des voiries secondaires en court-circuitant le gros des bouchons.

On devine les dangers et nuisancesque cela pourrait provoquer dans certains villages peu adaptés à accueillir un transit accru, et spécialement des poids lourds. Les autorités sont déterminées.

À Pecq par exemple, les autorités disent veiller au grain et être prêtes à prendre des mesures si des problèmes survenaient. Le radar répressif pourrait bien chauffer…

 

source : article J-M ELOI Nord Eclair 27/02

Les commentaires sont fermés.