Web Analytics

Estaimpuis : Certains vont payer plus, cadastres revus à la hausse !

cadastre.gif

À Estaimpuis, le cadastre n’a plus été mis à jour depuis 1970. Depuis, de nombreuses personnes ont rénové ou agrandi leur maison et parfois sans permis. Certains paient donc un revenu cadastral qui n’est pas vraiment en phase avec leur maison.
Pour remettre cela à jour, la commune d’Estaimpuis a décidé de faire appel à une personne extérieure.
Durant 26 jours, Nicolas Godart est employé par la commune pour donner les clés, les outils, mais aussi ses conseils au service de l’urbanisme. Cela fait environ une semaine qu’il est arrivé. Dans un premier temps, il prend ses repères., « Il regarde comment nous fonctionnons, comment nous encodons les permis d’urbanisme », explique Alexandre Deconinck, chef du service urbanisme. « Ensuite, il est amené à nous donner des outils performants pour une bonne tenue des cadastres. » Cela fait plusieurs années que la commune pense à remettre ses données à jour. « Nous voulons faire cela dans un soucis d’équité. »
Certaines grandes communes de notre région se sont dotées d’un expert cadastral . À Estaimpuis,
c’est le service urbanisme qui s’en occupera. « Nous n’avons pas les moyens de payer une personne supplémentaire, rien que pour cela. Je pense qu’en deux ou trois ans, on aura fait le tour des habitations », explique le responsable. Qui nous explique également que les habitations visées ne seront pas les petites maisons mitoyennes de la classe moyenne.
Par contre les nombreux Français qui ont acheté des fermes pour des bouchées de pain et les ont rénovées ont plus de soucis à se faire. « Certaines fermes ont un revenu cadastral de 150 euros alors qu’elles se revendent 500 à 600.000 euros ! Je ne sais pas vous dire quel pourrait être le revenu cadastral actuellement, c’est vraiment au cas par cas. Cela dépend de la surface, de la présence ou non d’une piscine,… » La cible semble donc claire, on nous parle principalement de ces Français qui ont rénové ces fermes, pour « en faire de vrais petits bijoux. »
Mais comment vont procéder les employés de l’urbanisme ? Ils vont notamment travailler avec les notaires et pourront utiliser Google Earth. Et puis, la visite des maisons est également possible. « Nous connaissons également bien l’entité et savons où sont les maisons qui ont été rénovées », précise Alexandre Deconinck. Et il existe d’autres outils, c’est notamment pour cela que Nicolas Godart est présent.

Source: article NE du 27/10/2014 de SARAH LIBBRECHT

Commentaires

  • Je trouve normal de revoir le cadastre des biens ayant subi de grand travaux.
    Mr Deconinck dit savoir ou on était restaurées ces habitations. La commune a sa part de responsabilité, puisqu'il savait que des travaux était réalisés en toute illégalité et n'a rien fait pour les stopper. De plus s'il est normal de revoir ces cas, il serait pou rmoi impossible de revoir le cadastre de personne n'ayant pas fait de travaux si ce n'est que de l'entretien, on a en son temps décidé d'indexé le revenu cadastral et remplacement des révisions qui excistées avant. (Journal officiel de l'époque)

Les commentaires sont fermés.