Web Analytics

Estaimpuis : Intervention du groupe Ecolo au conseil communal de ce 29 septembre.

 ecolo estaimpuis.jpg

Point 9 : Développement rural -Dynamiser le canal de l'Espierre en pôle d'attraction durable -convention-faisabilité 2014 - approbation.

Ce point ne peut évidemment que nous réjouir et réaffirmer notre engagement tant écologiste que responsable dans le développement territorial. On ne peut que souligner également le travail fait autour du PCDR depuis 2007. Toute la zone du canal de l’Espierres est devenue zone protégée, de nombreux aménagements continuent d’être effectués avec plus ou moins de bonheur et de cohérence, mais qui ne fait rien ne risque pas de se tromper. Ce point de vue zone protégée et le pôle d’attraction durable que constitue le canal (je reprends ici les termes de cette délibération) doivent rester les axes principaux de nos réflexions au sein de cette assemblée, mais bien au-delà lors de tout travail exécuté dans la zone du canal.

Il reste trois points noirs : les maisons pontières. Bien sûr des dossiers sont en cours, bien sûr, mais depuis bien trop longtemps !

La couverture médiatique reste une arme à double tranchant. Un article du samedi 8 mars 2003 !! Paru dans le courrier de l’Escaut donnait la parole à Monsieur Nottebaert alors conseiller de notre CPAS qui avait interpellé Monsieur Daerden, ministre wallon des Travaux. On évoque une réunion tenue en avril 2002. Les termes de l’article sont ceux-ci : «  Il a été convenu que la commune d’Estaimpuis prendrait en charge les travaux les plus urgents de mise en conformité- électricité, gaz, eau- alors que les travaux plus importants de remise en état des maisons seraient effectués en mars 2004 pour les maisons du petit Preux et du Centre, en mai 2005 pour celle de Mauroy. » Fin de citation. Les paroles passent semble-t-il, mais les écrits restent. Neuf ans plus tard, on n’a guère avancé mis à part le fait que les maisons sont murées, heureusement pour la sécurité, mais malheureusement pour la crédibilité.

Nous espérons que 10 ans ne nous séparent pas de la conclusion de ces chantiers.

Concernant encore ce point de valorisation et dynamisation du site du canal. Alors que la Flandre a pris les devants et a déjà des années d’avance, nous ne découvrons pas d’ébauche de projet pour le remplacement des arbres qui bordent le canal et deviennent dangereux ; les racines ont naturellement investi le sous-sol et rendent la voie sur berge impraticable pour les cyclistes et personnes en fauteuil notamment. Un projet existe-t-il ? Dans le cadre du projet « Interreg Dostrade » et grâce aux synergies et à la collaboration efficace avec les communes limitrophes de Wattrelos et Espierres, ne peut-on avoir une réflexion d’ensemble qui aboutirait à moyen terme, espérons-le, à une action concernée et durable pour l’avenir de notre canal et de notre entité ?

Divers :

Monsieur le Bourgmestre,

On parle beaucoup de zone de sécurité et bien-sûr des casernes de pompiers.

J’ai l’impression de discours  déjà entendus lors de la mise en place des zones de police.

Si les communes financent pour le moment  un montant de +/- 13,5 Millions d’Euros, il est prévu suivant un article de loi de mai 2015 que la part communale serait de 50% soit la même que celle du fédéral. Vous avez récemment déclaré que la commune d’Estaimpuis  verra sa part augmenter et donc que les citoyens paieraient plus. Comment les communes, Estaimpuis en particulier, pourront-elles faire face à une augmentation (encore une) des dépenses communales ? Evitera-t-on le couac résultant de la création des zones de police ? Prévoit-on des changements substantiels de fonctionnement pour notre poste avancé ?

Bien sûr on souligne toujours  adroitement que le service doit être amélioré, que les divers intervenants dans les zones de sécurité devront être assurés d’une sécurité accrue, que le citoyen sera ainsi mieux protégé. Comment pourrait-il en être autrement ?

On a remarqué également  que toutes les entités ne lisent pas la même partition. Qu’en sera-t-il quand elles devront la chanter ?

Commentaires

  • Je ne comprends pas bien ce que cela veut dire. On ne peut que souligner également le travail fait autour du PCDR depuis 2007. Toute la zone du canal de l’Espierres est devenue zone protégée, de nombreux aménagements continuent d’être effectués avec plus ou moins de bonheur et de cohérence, mais qui ne fait rien ne risque pas de se tromper. Ce point de vue zone protégée et le pôle d’attraction durable que constitue le canal (je reprends ici les termes de cette délibération) doivent rester les axes principaux de nos réflexions au sein de cette assemblée, mais bien au-delà lors de tout travail exécuté dans la zone du canal Mais le site du canal est une zone centrale du PCDN (qui est sur pied avant le PCDR). Je pense que l'on ne met pas assez en valeur le travail des bénévoles du PCDN. Combien d'entre vous savent que depuis quelques mois il y a une Zone de Grand Intérêt Biologique dans l'entité. C'est bien le fruit du travail de terrain des bénévoles du PCDN 5http://biodiversite.wallonie.be/fr/3186-bassins-d-orage-de-l-esperlion.html?IDD=251661684&IDC=1881). Mais aucun article dans la presse, sur les réseaux sociaux. Il serait bon qu'il y ait reconnaissance du travail fait par le PCDN et une interaction entre ces 2 groupes. Ruralité et protection de la nature ne va pas l'un sans l'autre.

Les commentaires sont fermés.