Web Analytics

Alors qu'il y a pénurie de sang dispobible en Belgique : une Hutoise a donné son sang à 348 reprises!

don de sang.gif

Nadine Duchesne a donné son sang à 348 reprises, en 40 ans. Un record pour l’hôpital de Huy! En cette période de vacances, peu de citoyens tendent le bras comme cette Hutoise, à tel point que les réserves atteignent un seuil critiquement bas.

don du sang.jpg

 

Du haut de ses 61 ans, Nadine Duchesne fait office d’exemple : cette Hutoise a déjà réalisé 348 dons de sang: un record! « J’ai effectué mon 1er don pendant mes études de vétérinaire. Dans le cadre d’une étude relative à un vaccin contre la rage, les chercheurs ont fait appel aux étudiants car ils avaient besoin de plasma », raconte cette vétérinaire. Et depuis plus de 40 ans, Nadine Duchesne en a fait une habitude. Pour la 348e fois, elle est venue donner un peu de sa personne. « Madame Duchesne est loin d’être la seule donneuse, mais son assiduité et sa régularité sont à féliciter », lance le docteur Françoise Botson, responsable de la collecte de sang à la policlinique Gabelle du CHR de Huy. « On dit qu’il faut dix minutes pour sauver une vie. C’est tout de même un peu plus, car derrière chaque don, qui prend déjà une trentaine de minutes, se cache une démarche. Il faut se déplacer et utiliser son temps pour les autres », précise le médecin. Nadine Duchesne a effectué 214 dons de plasma d’une durée moyenne d’1h30 et 134 dons de sang d’une durée de 30 minutes, soit un total de 23.280 minutes pour ces 348 opérations. Cette Hutoise aura donc passé plus de seize jours complets à donner du sang ou du plasma à des personnes hospitalisées!

Les besoins sont importants et le nombre de donneurs réguliers diminue. La Belgique se retrouve, aujourd’hui, à un seuil critique et ses réserves de sang baissent. Plusieurs facteurs expliquent cette pénurie: « Nos réserves de sang sont fragiles car la conservation reste courte. Le manque de sang en cette période estivale est polyfactoriel. Les personnes partent en vacances, certains sont plus fatigués et sont victimes de malaises en raison des chaleurs. Les priorités sont autres, on consacre davantage de temps à ses loisirs et les gens oublient », explique Jessica Loson, responsable à la Croix-Rouge.

D’après les chiffres de la Croix-Rouge, une personne sur trois reçoit une transfusion au cours de sa vie. « Et un don de sang de trente minutes peut sauver trois vies, car on en retire trois éléments: du plasma, des plaquettes et des globules rouges. La demande quotidienne s’élève à 800 poches (soit 5.600 poches/semaine), or nous en récoltons 3.200 de façon hebdomadaire, dont 65 à Huy dans les bonnes semaines. La pénurie oblige les hôpitaux à postposer certaines opérations. Nous voulons donc mobiliser toutes les personnes qui ne sont pas en vacances, quel que soit leur groupe sanguin », poursuit Jessica Loson. La Croix-Rouge lance donc un appel à la solidarité, une campagne de sensibilisation afin d’inviter les individus qui ne donnent pas régulièrement à se présenter. « Il suffit d’avoir au moins 18 ans et de se sentir en bonne santé », indique Françoise Botson.

source : article  Julien Marique sudinfo +

Les commentaires sont fermés.