Web Analytics

voleurs

  • INFO P.L.P : LES 4 PROFILS DES CAMBRIOLEURS

    1

    Il existe 4 grands profils de cambrioleurs. Chacun d’eux a son propre mode opératoire et dispose ou non de matériel spécifique pour commettre ses méfaits. De plus, certains types de cambrioleurs choisissent leurs cibles avec soin. 

    Le rôdeur : il ne prémédite pas ce qu’il va faire et se promène au moment où il décide d’agir. Il peut cibler n’importe quelle habitation, il saisit juste la bonne occasion . Il peut agir seul ou à plusieurs. Il dispose de peu ou pas de matériel mais il n’hésitera pas à casser une vitre ou une porte légère pour rentrer à l’intérieur. Il cherchera à voler chez sa victime des biens qui sont faciles à dérober et à transporter.

    Le malfaiteur : c’est un individu dangereux, qui sait ce qu’il veut et se donne les moyens de l’obtenir. Il aura repéré le lieu et les habitudes avant de venir. Sa principale source de revenu est le vol, il doit donc absolument trouver quelque chose. Il peut être violent pour arriver à ses fins, tout casser dans la maison pour trouver des cachettes. Il est attiré par tout ce qui a de la valeur et sait comment le revendre.

    Le professionnel : il ne prépare que des gros coups, minutieusement et méthodiquement. Il travaille en équipe avec des moyens sophistiqués. Il possède une très bonne connaissance en serrurerie et alarme. Il fait en sorte de savoir chez qui il va et que ce dernier soit absent. Il prend le temps de repérer avant de passer à l’action : il sait ce qu’il vient chercher et à qui il va le revendre. Il n’y a pas d’agression, pas de casse. Il assure ses arrières et son repli.

    Le bandit : c’est un individu dangereux lié au grand banditisme. Il ne ciblera que les très gros coups. Le bien à voler est très important, les moyens à mettre en œuvre sont énormes. Rien ni personne ne l’arrêtera. Il est armé.

    source site  :Mysecurite 

  • INFO POLICE - Les bijoux, l’argent et le multimédia sont les biens les plus volés dans les habitations.

    vol dans maison.jpg

    Les cambrioleurs tentent de pénétrer le plus rapidement possible et empruntent pour ce faire le chemin qui comporte le moins d’obstacles. L’avant d’une habitation est généralement bien sécurisé, contrairement à l’arrière. Selon la Police fédérale, les cambrioleurs s’introduisent dans 70% des cas par l’arrière. Le nouveau modus operandi utilisé dans la région de Gand, à savoir s’introduire par le premier étage, rejoint ce principe. Les cambrioleurs optent pour un accès facile et qui n’est pas trop exposé à la vue des passants éventuels.

    stats vols.png

    Que pouvez-vous faire ?

    Réalisez un audit de la sécurité de votre habitation avec un conseiller en prévention vol

    Cette première étape consiste à évaluer les risques de votre habitation et à déterminer comment la sécuriser au mieux, en fonction de votre budget. Pour vous aider dans cette démarche, demandez les conseils avisés, gratuits et sans engagement d’un conseiller en prévention vol. Vous trouverez les coordonnées du conseiller en prévention vol le plus proche de chez vous sur le site www.conseillerenpreventionvol.be. Pour plus d’infos sur la prévention des cambriolages surfez sur le site de la Direction générale Sécurité et Prévention, du SPF Intérieur : www.besafe.be.

    Prenez les bonnes mesures

    De nombreuses mesures de prévention ne coûtent rien, si ce n’est un peu d’organisation et permettent de faire largement diminuer le risque.

    Frédérick Limbourg, conseiller en prévention vol : « On ne le répétera jamais assez, la prévention des cambriolages commence par une bonne organisation à l’intérieur et autour de la maison. Le verrouillage systématique des portes, même en votre présence ; l’entretien de bons contacts avec le voisinage ; une certaine discrétion quant à ses biens et ses habitudes, sont autant d’éléments à ne pas négliger. Evitez ainsi d’exposer vos biens à la vue de tous, par exemple laisser un écran dernier cri à la fenêtre côté rue ; en cas d’absence, demandez à vos voisins de relever votre courrier. »

    Hormis les mesures organisationnelles, des travaux de sécurisation s’avèrent parfois utiles (poses de serrures multipoints, placement de cylindres de sécurité aux portes, installation de verrous aux fenêtres, etc.).

    Grâce aux recommandations du conseiller en prévention vol, vous pourrez déterminer quelles sont les mesures que vous souhaitez mettre en œuvre dans votre habitation.

    Frédérick Limbourg : « Lors de mes visites chez les particuliers, je me rends compte que  les gens sont souvent prêts à investir dans des mesures de sécurisation inappropriées pour leur habitation. Il arrive également que les personnes n’aient aucune idée de la manière dont elles peuvent se protéger. Notre rôle est donc de voir, au cas par cas et en fonction de l’agencement de l’habitation, des habitudes du propriétaire ou du locataire et de son budget, quelles sont les meilleures mesures à prendre. Quant à la décision finale de l’investissement, elle reviendra toujours au citoyen. Nous ne sommes là que pour le conseiller au mieux !»

    source : https://www.besafe.be