Web Analytics

soudoyer

  • Estaimpuis - Opération "touche pas à mon train" en gare de Herseaux

     

     

    DSC04138.JPGC'est sur le coup de 17h00 qu'à la surprise des navetteurs on pouvait voir sur les quai de la Gare d'Herseaux le député Bourgmestre d'Estaimpuis et la députée Annick Soudoyer en train de distribuer des tracs expliquant leur action du jour dénommée " Touche pas à mon train - j'aime ma gare"

    Daniel senesael quel est le but de votre opération de sensibilisation de ce jour ?

    "La SNCB propose un nouveau plan de transport et de mobilité. Les propositions avancées vont une fois de plus vers une moins bonne mobilité… En effet, ce sont les « grandes » gares qui seront privilégiées au détriment des gares rurales. En Wallonie picarde, certains temps de parcours seront rallongés vers la capitale et des trajets seront considérés comme secondaires… En outre, des trajets directs comme Herseaux – Bruxelles seront supprimés… Et la liste est loin d’être exhaustive !

    gare01.jpg

    A l’heure où l’on prône les réductions d’émissions de CO2, la mobilité multimodale et où l’on tente d’éviter le tout à la voiture, ce nouveau plan de transport déforcera encore une fois les gares rurales au profit des « grandes gares » pour les navetteurs en général et les personnes fragilisées en particulier.

    Concrètement, ce nouveau plan représenterait une diminution de 23% de l’offre générale alors même qu’au cours de ces dix dernières années on constate une augmentation de près de 60% des usagers.

    Encore une fois, ce sont les usagers des zones rurales (Estaimpuis, Dottignies, Herseaux…) qui seront lésés. Et la gare d’Herseaux, déjà menacée par le nouveau Schéma de Développement de l’Espace Régional, en pâtirait à nouveau.

    gare02.jpg

    En effet, si ce plan venait à se confirmer, la gare d’Herseaux verrait une réduction de 50% des trains en direction de Bruxelles. Par ailleurs, il n’y aurait plus de train direct entre cette gare et la capitale.

    A l’heure où l’on veut nous inciter à délaisser la voiture notamment par le biais de taxes injustes (taxeDSC04142.JPG kilométrique,…) voilà qu’on fragilise encore nos transports publics. C’est inacceptable ! Où est la cohérence ?

    A côté de cela, ce nouveau plan prévoit une augmentation générale des temps de parcours avec la perspective illusoire d’améliorer ainsi la ponctualité.

    La mise en œuvre de ces dispositions fragilisera inévitablement les plus précaires qui auront encore plus de mal à se rendre au travail et devront passer plus de temps encore dans les transports au détriment de leur vie de famille ! DSC04136.JPG

    Ailleurs en Wallonie picarde, des gares seront déforcées. Ainsi les trains Ath – Mons comptent actuellement 32 minutes de trajet. En décembre 2014, on dénombrera 50 minutes de trajet avec des arrêts de 16 min à Jurbise. Le trajet voiture est de 45 minutes…

    Le premier départ d’Ath vers Lessines et … la Flandre est à 06h24. Ce qui empêche les travailleurs régionaux d’avoir un emploi de journée en Flandre… auparavant le 1er train arrivait à 05h41.

    Par ailleurs, il n’y a aucune adaptation des cadences des trains entre Ath et Mons pour les week-ends alors que le parc Pairi Daiza va générer un flux important de voyageurs…

    Pour toutes ces raisons, nous disons NON à ce plan. Nous sommes CONTRE la politique de la rentabilité que la SNCB veut imposer mais POUR la défense d’un véritable service public. gare03.jpg

    Si on ne veut pas être obligé, lorsqu’on a les moyens de s’en payer un, d’utiliser nos véhicules pour nous déplacer, il faut nous défendre. C’est pourquoi il est essentiel de mobiliser le plus grand nombre afin de nous faire entendre. Ensemble nous sommes plus forts ! C’est pourquoi nous avons besoin du soutien des usagers ! Il faut répondre présent pour affirmer notre désaccord par rapport à ce plan 2014 et sauver nos gares."