jordan kasier

  • Mouscron: une toque en plus pour leMets Gusta dans la Gault et Millau

      toque.jpg

    Véritable bible en matière de gastronomie, le Gault et Millau a décerné ses points et surtout ses très convoitées toques, gage d’une bonne table. À Mouscron, trois restaurants ont le privilège d’avoir reçu une critique dans le guide 2015. Parmi eux, le Mets Gusta qui a reçu deux toques, le Petit Boclé une toque et le Petit Château est quant à lui recommandé par le critique.

    Installé depuis décembre 2006, Jérémy Vanderbeke a bien mené sa barque en démontrant tout son savoir-faire, mais surtout en ayant cette envie de surprendre ses clients au fil des années. Une évolution que n’ont pas manqué de mettre en avant les nombreux critiques qui se sont attablés au Mets Gusta. Un endroit où le temps s’arrête pour laisser place à un moment de purs plaisirs gustatifs. Dès ses débuts, le chef avait mis les petits plats dans les grands. Une décoration soignée et une cuisine recherchée, innovante et pleine de saveurs, d’ici et d’ailleurs. Déjà primé d’une toque par le guide Gault et Millau ces trois dernières années, le Mets Gusta vient de franchir une nouvelle étape. Avec une cote de 15 sur 20 et une deuxième toque dans la poche, ou plutôt sur la tête, le chef Jérémy Vanderbeke est on ne peut plus satisfait d’une telle critique.

    Autre table primée, le Petit Boclé régale les papilles. Avec Claude Debradandere derrière les fourneaux, le client peut s’attendre à une cuisine traditionnelle de qualité. Un talent qui n’a pas échappé aux critiques du Gault et Millau qui lui ont donné une cote de 13/20, de quoi lui permettre de garder une toque amplement méritée. De l’orangerie où il fait bon s’installer, au foie gras maison ou encore au suprême de poulet à la sauce délicieuse, tout a été passé au crible.

    source : nord eclair article J Kasier

  • Mouscron - Gang des car-jackeurs: Les mêmes qui ont braqué le garagiste ?

    mercedes.JPGMardi 18h, Barbara sort de chez elle et tombe nez à nez avec les malfrats qui l’avaient passée à tabac pour sa voiture la veille. Ils ont pris la fuite et on pensait qu’ils iraient loin afin d’éviter de se faire attraper et bien non… Une heure à peine après leur retour chez leur victime, ils se sont rendus chaussée du Risquons-Tout chez BH Motors. Toujours encagoulés, ils pénètrent à deux dans l’atelier du garagiste qui était avec un client. «J’allais fermer quand ils sont entrés. Directement, ils m’ont demandé le contenu de ma caisse ainsi que les clefs d’une des voitures que je vendais et qui se trouvait sur le parking. L’arme pointée vers moi, je n’ai pas eu d’autre choix que de leur donner ce qu’ils demandaient. » Cette fois, c’est bien avec une voiture que les malfrats repartent. «Une Mercedes classe C180. Une voiture à plus de 25.000 euros », souligne le garagiste. «J’ai directement pensé à ce qui s’est passé pas loin, je pense et je ne suis pas le seul, qu’il s’agit des mêmes qui ont frappé cette femme avenue Jean-Jaurès. »

    Jordan Kasier