dupont zoo

  • Dans votre Nord Eclair :Le succès de Famiflora crée de gros bouchons et le parking de 800 places trop petit.

     

    famiflora22.JPGLa jardinerie Famiflora connaît un énorme succès de fréquentation, ce qui ne va pas sans entraîner des problèmes de mobilité. Le dimanche, un bouchon se crée sur la RN511 et le parking de la jardinerie est devenu trop petit, malgré ses 800 places. Un projet va se concrétiser pour 500 places supplémentaire.

     Ce sont des clients qui le disent :« Dimanche, il nous a fallu plus de 20 minutes de la sortie de l’autoroute au parking », explique une Tournaisienne, « et nous avons tourné encore un long moment avant de trouver une place ».

    Le succès est au rendez-vous pour la nouvelle jardinerie. Une réussite dont toute la Wapi peut se réjouir. Déjà parce que la famille Vandenbussche, en choisissant Mouscron et Estaimpuis, a créé 75 premiers emplois, majoritairement pour des locaux.

    Mais revers de la médaille, voilà que déjà, le week-end, les 800 places de stationnement de la méga-jardinerie ne suffisent plus à répondre aux besoins. Le long de la route encore en travaux, le long de la rue Jules Vantieghem jusqu’au rondpoint, la colonne de voitures s’étire et chacun stationne là où il le peut !

    article famiflora.JPG

    Il a déjà été nécessaire de faire appel à la police pour réguler la circulation. « Elle le fait d’ailleurs très aimablement » , souligne Koen Vandenbussche, le patron de la jardinerie, que ce soit celle de Mouscron ou du Val de l’Escaut.

    Mais combien de clients le nouveau centre de jardinage attire-til à Estaimpuis ? La direction n’a pas trop envie de s’étaler sur les chiffres, mais on peut penser que les objectifs de la famille Vandenbussche sont atteints. Un chiffre quand même  « Ce weekend, samedi et dimanche, nous avons accueilli 18.000 personnes », glisse Koen Vandenbussche. Le parking de 800 places est donc déjà trop petit. « Tout ce monde, alors que la jardinerie est fréquentée à ce jour par une majorité de clients wallons et flamands ». La question est donc posée : qu’en sera-t-il lorsque la clientèle française aura pris, en masse, le chemin d’Evregnies ? «Nous devons déjà songer à une solution, car nous devons pouvoir accueillir la clientèle dans de bonnes conditions au risque de la perdre. Un client qui sera venu jusqu’à nous sans avoir trouvé de place de stationnement ou en ayant été obligé d’attendre, risque fort de ne plus revenir ». Un parking supplémentaire sera donc construit pour l’automne sur un terrain voisin du site. La société a pris une option sur quatre terrains allant d’un hectare à 1,5 ha. « Cela permettra de proposer 500 emplacements supplémentaires », à l’automne ! «Nous connaissons dans notre secteur deux grandes périodes : mars, avril et mai pour le printemps, et octobre, novembre et décembre pour l’automne. Nous serons prêts pour ce second temps fort de l’année »,  promet Koen Vandenbussche.

    En attendant, et pour gérer au mieux le flux de clients, d’autres solutions sont mises en place. Si aujourd’hui, l’accès à Famiflora peut se faire par deux routes, à savoir le rond-point de la Main (à Dottignies) et le rondpoint du Sabotier (à Evregnies), « il apparaît que 90 % des visiteurs arrivent par Evregnies. Nous devons donc guider les véhicules pour qu’ils arrivent de manière équilibrée par les deux côtés, de manière à désengorger la RN511 qui est surchargée le week-end ». L’idée serait d’inviter les véhicules à quitter l’autoroute par la sortie Dottignies aussi bien que par celle d’Estaimpuis. La pose d’une signalisation aiderait à matérialiser cette solution.

    ALBERT DESAUVAGE Nord Eclair