INFO POLICE

  • Pas de présentation de voeux pour la police du Val de l'Escaut.

    police estaimpuis.jpg

    On ne va trinquer à la nouvelle année la semaine prochaine à Pecq, à l’issue du conseil de police qui doit se tenir le mercredi 28 janvier. « Par mesure de sécurité, car il est recommandé de ne pas rassembler trop de policiers sous le même toit après les attaques de ces dernières semaines », note le président de la zone de police du Val de l’Escaut, Marc D’Haene. « Plus simplement parce qu’il y a plusieurs années que nous ne célébrons plus les voeux », précise pour sa part le commissaire divisionnaire Jean- Pierre Lejeune. Quelle qu’en soit la raison, la zone Val d’Escaut a décidé de ne pas prendre de risques.

  • INFO P.L.P :Comment demander une surveillance habitation pendant ses vacances?

    surveillance police.JPG

    Vous prévoyez un séjour en Belgique ou à l'étranger ou vous serez absent durant une longue période ? Assurez-vous que votre maison ne soit pas la cible des cambrioleurs.

    Il existe des mesures de prévention simples à mettre en place mais la Police peut garder un œil sur votre maison durant votre absence. Ce service est gratuit.

    Comment demander une surveillance habitation ?.

    • Via police-on-web.
    • En retirant un formulaire dans un commissariat.

    Durant votre absence, les policiers passent régulièrement devant votre domicile, de jour comme de nuit. Lorsque des problèmes ou des irrégularités sont détectés, la Police prend contact avec les personnes que vous avez désignées dans votre demande.

    Consultez notre check-list des choses à faire ou à vérifier avant de partir en vacances. Vous pouvez également prendre contact avec un conseiller en techno-prévention afin d'obtenir des conseils sur la protection de votre maison contre les vols.

  • Triste début d'années pour certaines familles : Déjà plus de dix morts sur les routes dans notre pays

    ibsr.jpg

    Depuis le passage à l'an neuf, on dénombre d'ores et déjà au moins 11 morts dans des accidents de la route en Belgique. "Cette période est habituellement liée à un risque élevé d'accidents", constate l'Institut belge pour la sécurité routière (IBSR).

  • INFO POLICE - Les bijoux, l’argent et le multimédia sont les biens les plus volés dans les habitations.

    vol dans maison.jpg

    Les cambrioleurs tentent de pénétrer le plus rapidement possible et empruntent pour ce faire le chemin qui comporte le moins d’obstacles. L’avant d’une habitation est généralement bien sécurisé, contrairement à l’arrière. Selon la Police fédérale, les cambrioleurs s’introduisent dans 70% des cas par l’arrière. Le nouveau modus operandi utilisé dans la région de Gand, à savoir s’introduire par le premier étage, rejoint ce principe. Les cambrioleurs optent pour un accès facile et qui n’est pas trop exposé à la vue des passants éventuels.

    stats vols.png

    Que pouvez-vous faire ?

    Réalisez un audit de la sécurité de votre habitation avec un conseiller en prévention vol

    Cette première étape consiste à évaluer les risques de votre habitation et à déterminer comment la sécuriser au mieux, en fonction de votre budget. Pour vous aider dans cette démarche, demandez les conseils avisés, gratuits et sans engagement d’un conseiller en prévention vol. Vous trouverez les coordonnées du conseiller en prévention vol le plus proche de chez vous sur le site www.conseillerenpreventionvol.be. Pour plus d’infos sur la prévention des cambriolages surfez sur le site de la Direction générale Sécurité et Prévention, du SPF Intérieur : www.besafe.be.

    Prenez les bonnes mesures

    De nombreuses mesures de prévention ne coûtent rien, si ce n’est un peu d’organisation et permettent de faire largement diminuer le risque.

    Frédérick Limbourg, conseiller en prévention vol : « On ne le répétera jamais assez, la prévention des cambriolages commence par une bonne organisation à l’intérieur et autour de la maison. Le verrouillage systématique des portes, même en votre présence ; l’entretien de bons contacts avec le voisinage ; une certaine discrétion quant à ses biens et ses habitudes, sont autant d’éléments à ne pas négliger. Evitez ainsi d’exposer vos biens à la vue de tous, par exemple laisser un écran dernier cri à la fenêtre côté rue ; en cas d’absence, demandez à vos voisins de relever votre courrier. »

    Hormis les mesures organisationnelles, des travaux de sécurisation s’avèrent parfois utiles (poses de serrures multipoints, placement de cylindres de sécurité aux portes, installation de verrous aux fenêtres, etc.).

    Grâce aux recommandations du conseiller en prévention vol, vous pourrez déterminer quelles sont les mesures que vous souhaitez mettre en œuvre dans votre habitation.

    Frédérick Limbourg : « Lors de mes visites chez les particuliers, je me rends compte que  les gens sont souvent prêts à investir dans des mesures de sécurisation inappropriées pour leur habitation. Il arrive également que les personnes n’aient aucune idée de la manière dont elles peuvent se protéger. Notre rôle est donc de voir, au cas par cas et en fonction de l’agencement de l’habitation, des habitudes du propriétaire ou du locataire et de son budget, quelles sont les meilleures mesures à prendre. Quant à la décision finale de l’investissement, elle reviendra toujours au citoyen. Nous ne sommes là que pour le conseiller au mieux !»

    source : https://www.besafe.be

  • INFO POLICE - La Police propose de vous prévenir contre le vol

    imagesUT1WVM2B.jpgLa Police vous donne quelques conseils et vous propose un document à remplir en prévention contre le vol. En effet, nul n'est à l'abri d'un cambriolage!
    Et la Police signale que 90% des objets qu'elle retrouve ne sont pas restitués à leur propriétaire par manque d'identification.

    Vous pouvez désormais établir un inventaire des objets de valeur en votre possession. Ce dernier pourra, en cas de vol dans votre habitation, être transmis dans les 24h à la cellule de police spécialisée. Via leur banque de données, si des objets vous appartenant sont retrouvés, il sera plus simple de les identifier et vous pourrez ainsi récupérer votre ou vos biens.

     

    Téléchargez le formulaire en cliquant ici

  • INFO POLICE:Des scanners sur nos routes repèrent ceux qui n’ont pas payé leur p.v.

    scan plaques.jpgDes lecteurs automatiques de plaques d’immatriculation permettent de repérer les conducteurs en défaut d’assurance, de contrôle technique mais aussi celles et ceux qui n’ont pas payé leurs procès-verbaux et ont été condamnés par le tribunal de police.

    Ils portent les couleurs de la police, ils ont les appareils de la police mais ce ne sont pas des policiers. Mardi, des agents de la région wallonne se trouvaient, rue de Visé à Jupille, lors d’une opération de contrôles visant les automobilistes qui ne s’étaient pas acquittés de la taxe de mise en circulation ou de la taxe de circulation annuelle de leur véhicule.

    « La technique est simple », signale Christophe Corouge, porte-parole du service public de Wallonie(SPW). « Un de nos véhicules est équipé d’un lecteur de plaques d’immatriculation. La plaque de votre voiture est scannée et comparée, en temps réel, à une base de données. Très vite, on voit si les taxes de mise en circulation et de circulation ont été payées ».

    Si ce n’est pas le cas, d’autres agents wallons interceptent le véhicule en défaut de payement. Les agents pourront exiger des amendes pouvant aller de 25 à 1.250 euros en fonction de la gravité de l’infraction. Si le conducteur ne paie pas immédiatement grâce au terminal prévu à cet effet par la région wallonne, il verra son véhicule immobilisé par un sabot avec la possibilité d’une mise en gardiennage pour une durée de quatre jours.

    « Nous pratiquons de la sorte sur des routes nationales mais lorsque nous contrôlons sur autoroutes, nous collaborons avec la police pour l’interception des véhicules », précise Christophe Corouge. « Ils arrêtent les automobilistes dans un dispositif et nous scannons ensuite les plaques »

    Parallèlement et indépendamment de ces brigades wallonnes, le service «Douane et Assises», du service public fédéral finances, chasse celles et ceux qui n’ont pas payé leurs procès-verbaux. Eux aussi opèrent avec des lecteurs automatiques de plaques.

    « Via le numéro de plaque, on voit directement si le véhicule a une amende en matière de roulage impayée », signale la porte-parole du SPF Finances. « Si c’est le cas, on l’intercepte et on tend au conducteur le terminal de payement. Soit il paye son amende, soit le véhicule est saisi. Il dispose alors d’un délai de 30 jours pour régler ses dettes. S’il ne le fait pas, on vend sa voiture. Tout comme la balance fiscale – qui consiste à inclure les sommes dues dans le calcul final de l’imposition – il s’agit là d’un moyen supplémentaire de récupérer les montants impayés ».

    Les scans des plaques par le SPF Finances permettent aussi de mettre le doigt sur ceux qui circulent sans assurance ou sans attestation du contrôle technique. Les efforts ainsi conjugués des brigades de la région wallonne et du SPF Finances permettent de remettre un peu d’ordre sur les routes.

    A. Bisschop