Blog Estaimpuis - Page 3

  • La météo de l'IRM du 19 juillet 2017

    pont-à-celles,sudinfo,vandeplas,johnny,météo,prévision,forecast,2017

    Ce matin, le ciel sera encore souvent peu nuageux. Rapidement, la nébulosité augmentera et les nuages dorénavant majoritaires pourront localement donner quelques orages. Durant l'après-midi, des orages potentiellement violents remonteront de France vers la Belgique. Risque de grêle et de fortes rafales. Il fera chaud et lourd, avec des maxima de 26 à 28 degrés en Ardenne ainsi qu'à la côte jusqu'à localement 32 degrés ailleurs. Le vent de sud à sud-ouest sera modéré. 

    Des orages parfois violents seront encore possibles ce soir en en première moitié de la nuit. Ensuite, l'activité orageuse se déplacera vers l'est, mais des averses resteront possibles. Les minima varieront entre 17 et 20 degrés. Le vent de sud-sud-ouest deviendra faible à modéré. 

    Jeudi, l'air très chaud et la zone pluvio-orageuse qui ont touché la Belgique la nuit précédente se décaleront en début de matinée vers l'Allemagne. La nébulosité deviendra variable, avec encore quelques averses. Les maxima varieront entre 20 et 25 degrés, sous un vent généralement modéré de secteur sud-ouest. 

    Vendredi, nous connaîtrons une journée sèche sous une succession de périodes ensoleillées et de champs nuageux. Ces derniers seront parfois plus nombreux sur l'ouest du pays, en raison de la présence sur la Grande-Bretagne d'une dépression peu mobile et d'une zone perturbée. Les maxima oscilleront entre 20 et 25 degrés, sous un vent faible à modéré de sud à sud-ouest. 

    Samedi, une zone de pluie, liée à une dépression centrée sur la Grande-Bretagne, traversera lentement le pays d'ouest en est, n'atteignant l'Ardenne qu'en soirée. En fin d'après-midi, des éclaircies réapparaîtront au littoral. Les maxima seront compris entre 18 et 24 degrés, sous un vent de sud-ouest modéré à provisoirement assez fort. 

    Dimanche, la dépression britannique se décalera vers la mer du Nord et entraînera une nouvelle zone de pluie en direction de la Belgique. Il semblerait que c'est la partie nord du pays qui devrait recevoir le plus de précipitations. Sur la moitié sud, il pourrait faire plus sec avec davantage d'éclaircies, mais c'est encore à préciser. Les températures n'évolueront guère, avec des maxima entre 19 et 23 degrés. Le vent de sud-ouest restera modéré à parfois assez fort. 

  • Estaimpuis : Du neuf au club photo

    L’image contient peut-être : ciel, arbre, plein air, texte et nature

    Du neuf au club photo

    A partir de la rentrée (septembre 2017), les réunions du club photo auront lieu chaque vendredi de 18h00 à 21h00

    Vous y êtes les bienvenus. Les seules exigences étant d'aimer la photo et de connaitre un minimum son matériel.

    Pour plus d'infos, n'hésitez pas à envoyer un mail à clubphotoestaimpuis@gmail.com

  • Estaimpuis: l’élève Senesael présente son bilan parlementaire

    Si les écoliers reçoivent leur bulletin en fin d’année scolaire, les députés ont l’occasion de dresser le bilan de leur travail parlementaire. Le député fédéral Daniel Senesael a présenté le sien. Et il n’en est pas peu fier...

    Daniel Senesael estime avoir fait du bon boulot cette année.

    Quand un exercice parlementaire se clôture, Daniel Senesael estime important de présenter le bilan du travail réalisé au sein du parlement. Il le fait depuis 13 ans et il n’a pas changé ses habitudes pour l’exercice 2016-2017, qui représente sa 3e année de mandat au parlement fédéral. Celui qui est aussi bourgmestre à Estaimpuis tient à préciser que son action s’est principalement concentrée au sein des commissions santé, environnement et émancipation sociale, où il est membre effectif.

    Plus d'infos ICI ou dans votre Nord Eclair

  • Estaimpuis: l’élève Senesael présente son bilan parlementaire

    Si les écoliers reçoivent leur bulletin en fin d’année scolaire, les députés ont l’occasion de dresser le bilan de leur travail parlementaire. Le député fédéral Daniel Senesael a présenté le sien. Et il n’en est pas peu fier...

    Daniel Senesael estime avoir fait du bon boulot cette année.

    Quand un exercice parlementaire se clôture, Daniel Senesael estime important de présenter le bilan du travail réalisé au sein du parlement. Il le fait depuis 13 ans et il n’a pas changé ses habitudes pour l’exercice 2016-2017, qui représente sa 3e année de mandat au parlement fédéral. Celui qui est aussi bourgmestre à Estaimpuis tient à préciser que son action s’est principalement concentrée au sein des commissions santé, environnement et émancipation sociale, où il est membre effectif.

    Plus d'infos ICI ou dans votre Nord Eclair

  • Estaimpuis :Rencontre avec Quentin Huart le nouveau Président du CPAS

    Résultat de recherche d'images pour "quentin huart"

    Votre blogueur a pu rencontrer le Nouveau Président du CPAS d’Estaimpuis, l’occasion de lui poser quelques questions sur ses projets

    Quentin te voici Président du CPAS d’Estaimpuis depuis hier, je suppose que tu as eu le temps de réfléchir à tes futurs projets que tu comptes mettre en place ?

    « Le changement lié à la présidence du CPAS d’Estaimpuis est l’occasion de réaffirmer une priorité absolue : œuvrer à une société respectueuse de la dignité humaine. C’est également l’occasion de formuler des objectifs pour une action renforcée, reconnue et encore plus efficace pour les 15 prochains mois. On connaît mal les CPAS. On les comprend très mal aussi. Leur rôle visible, c’est de s’occuper des personnes les plus pauvres. Mais ils ont un autre rôle, nettement moins perceptible et pourtant essentiel : ils sont le rempart réel et imaginaire pour tout un chacun. C’est parce qu’il y a les CPAS que tout le monde sait que quoiqu’il arrive, quel que soit l’accident de parcours, personne ne sera laissé au bord du chemin. Le CPAS c’est aussi : être ce qui reste quand il n’y a plus rien. C’est là toute l’importance du CPAS. Lorsqu’il n’y a plus rien, l’on se rend compte que les CPAS sont indispensables à la société. »

    Quels sont tes objectifs pour les prochains mois voire les prochaines années ?

    « Il est clair que ce qui est primordial pour moi, c’est jalonner les prochains mois avec des objectifs sérieux et réalisables. »

    Grâce à la politique de ton prédécesseur Estaimpuis à la chance de compter peu de RIS, comptes-tu poursuivre cette politique ?

    « Avec peu de RIS, le CPAS d’Estaimpuis fait preuve d’une politique active de remise à l’emploi. Il faudra maintenir et intensifier les coopérations avec les différents partenaires que sont notamment la commune et l’Impact. C’est en ce sens que nous continuerons à travailler. En outre, il serait intéressant de concert avec la commune, de réunir des acteurs économiques locaux pour les mettre en relation avec les demandeurs d’emploi d’Estaimpuis. Le but est de permettre aux entreprises d’employer une main-d’œuvre locale. »

    Les personnes âgées ne sont pas oubliées non plus ?

    « Le CPAS projette la création d’une résidence-services à Estaimbourg. Une résidence-services offre à ses résidents des logements leur permettant de mener une vie indépendante ainsi que des services auxquels ils peuvent faire librement appel. Il s’agit là d’une mission importante. C’est précisément en matière de politique des seniors que le public peut encore faire valoir des avantages sur le privé. Pour ton information, le lancement du marché public se déroulera fin août 2017, un conseil de l’action sociale se réunira à ce moment-là. »

    Les personnes en difficultés économiques ne sont pas oubliées non plus, me semble-t-il ?

    « L’aide alimentaire et Mel’Boutic sont nés avec comme but de venir en aide à des personnes en difficulté économique et sociale en leur offrant un colis alimentaire ou un vestiaire de seconde main. Ce qui serait la suite logique serait la création d’une "épicerie sociale mobile" : les bénéficiaires pourraient y trouver moyennant une participation aux frais modique, des produits alimentaires (conserves, céréales, mais également produits frais : fruits, légumes, charcuteries, viandes,) rachetés à des grandes surfaces ou des grossistes. Il s’agirait d’une première en la matière. La mobilité, en milieu rural, pour un tel projet est primordiale. »

    On parle de logements qui font cruellement défaut un peu partout en Wallonie. Que comptes-tu faire dans ce domaine ?

    « le logement sera un axe majeur pour moi. Récemment le ministre Dermagne a notifié sa promesse d’intervention dans la création d’un logement de transit et de deux logements d’insertion à la rue du Centre à Estaimpuis. (ancienne gendarmerie )Le montant total de l’intervention s’élèvera à 230.000,00€. Un complément de 2500€ pourra être octroyé en fonction du caractère adaptable du logement d’insertion. Cette nouvelle permettra de poursuivre ainsi une politique efficace du logement au sein d'Estaimpuis entité qui vit ! »


    Que pourrais-tu dire de ton prédécesseur Christian Hollemaert ?

    « Je souhaite féliciter très chaleureusement Christian Hollemaert qui a durant des années fait avancer notre CPAS. Christian a permis à notre centre d’être reconnu en Wallonie picarde pour sa compétence, sa compréhension des enjeux locaux, mais également pour sa rigueur et son aide efficace envers les plus démunis et les accidentés de la vie. Je tiens ici à le féliciter et le remercier pour son investissement total sans faille. »

    L’image contient peut-être : 3 personnes, personnes souriantes, personnes assises

    L’image contient peut-être : 2 personnes, personnes assises et table

  • Communiqué de presse du groupe « CDH-INTERETS CITOYENS ».

    Résultat de recherche d'images pour "cdh estaimpuis"

    La presse de ce 7 juillet nous apprend que le Centre Public d’Aide Sociale aura un nouveau président à sa tête, 1 an avant les élections communales : Le Parti Socialiste propose Quentin Huart, selon l’annonce du bourgmestre D.Senesael.

     Suite à cette conférence de presse du 6 juillet, le groupe CDH-Intérêts Citoyens tient à réagir :

    -le Conseil Communal s'est réuni le lundi 17 juillet : est-ce encore utile puisque le Bourgmestre en annonce déjà les décisions ?

    -l’actuel président du CPAS, Christian Hollemaert, remplissait cette fonction, à la satisfaction générale : il ne quitte pas cette fonction de gaieté de cœur, mais il est proposé comme échevin, en compensation.

    L’administration communale compte donc un échevin supplémentaire, ce qui veut dire un traitement supplémentaire pour les finances communales, alors que la situation précédente convenait.

    -à un an des élections communales, le Parti Socialiste se sert du CPAS pour favoriser son candidat tête de liste ! Il est bien de rappeler que ce sont les électeurs qui donneront leur avis, le jour des élections communales en 2018 !

     Force est de constater que les calculs politiques ont pris le pas sur la gestion communale.

    -Est-ce ça la nouvelle gouvernance ?

     

    Les conseillers communaux et du CPAS : Patrick Van Honacker, Adeline Capart, Bernard Wattez, Laurent Delescluse.