- Page 2

  • Daniel Senesael nous livre les dossiers qui ont rythmé 2016 et leurs vœux pour 2017

    Résultat de recherche d'images pour "daniel senesael"

    Lorqu’il aborde l’année 2016, Daniel Senesael débute par « deux avancées significatives pour Estaimpuis » : « La Maison des Jeunes qui a fêté son 1er anniversaire. La jeunesse est notre avenir, ont doit lui accorder notre énergie et notre enthousiasme. Ensuite, il y a une avancée pour notre enseignement : l’installation de l’immersion en anglais dans notre entité suite aux demandes des parents ». Par ailleurs, le maïeur rappelle les différents travaux de réfection des voiries et des trottoirs qui furent menés : « Ça semble banal, mais c’est ce que les gens souhaitent : de belles routes qui roulent bien ». 2017 débutera sur les chapeaux de roues puisqu’on fêtera le 40ème anniversaire de l’existence de l’entité. « L’occasion de montrer, cette année comme les autres, que le service au public reste notre priorité. Le sens de l’accueil et la mise à disposition des citoyens font partie de mon ADN, c’est pour ça que je fais de la politique ». 2017 annonce par ailleurs une kyrielle de travaux : « La rénovation de la place de Néchin et de la place de la Victoire à Estaimpuis, la rénovation de la maison communale avec l’installation d’un ascenseur, d’un tourniquet pour plus accessibilité pour les PMR ainsi que de nouvelles places de parking ». Sont aussi au programme : l’agrandissement de l’école d’Estaimpuis avec une classe additionnelle, la rénovation de la piscine et la réfection des trottoirs des cités d’habitations sociales. « Ensuite dans le cadre de notre programme de mobilité douce, on va améliorer les points d’accès à nos 7 sentiers reliant les villages. Et enfin, n’oublions pas le développement économique. Le centre commercial Mozaïk devrait participer à la création de 1.000 emplois ». Pour conclure, le maïeur est toujours aussi fier de représenter les Estaimpuisiens. « On parle d’Estaimpuis en positif. Avec le canal, le château de Bourgogne, on a notre place en Wallonie picarde. Estaimpuis est une entité qui vit... et qu’on envie ! ».

    source : article B.V NE

  • Meilleurs voeux pour 2017

    Résultat de recherche d'images pour "meilleurs voeux 2017"

    Le blog sudpresse Estaimpuis et son blogueur vous souhaitent d'ores et déjà de chaleureuses fêtes de fin d'année et une nouvelle année 2017 remplie de bonnes choses !

  • Estaimpuis : Lucien ressuscite des voitures de légende

    lucien.JPG

    Lucien Vancraeynest tient la carrosserie du même nom. Depuis quelques années, il s’est fait la réputation d’un faiseur de miracles sur les véhicules anciens. 
     
    Une jaguar de type E en kit, une 4L à toit ouvrant sablée, une Fiat 124 spider rutilante ou une traction de 1954 couverte d’une épaisse couche de poussière d’époque… voilà le type de vieilles carcasses qu’on trouve dans l’atelier de Lucien Vancraeynest. Tout vieux soient-ils, ce sont des véhicules qui ont marqué l’histoire automobile.
    « La plus vieille voiture que j’ai rénovée, c’est la Ford T d’un ferrailleur de Mouscron », confie-t-il, évoquant un modèle historique: la première automobile fabriquée en série au début du 20 e siècle. Avec passion, le carrossier bientôt sexagénaire leur consacre de nombreuses heures, des mois durant, pour ici reconstituer la matière dentelée par la rouille, là façonner une pièce devenue introuvable… puis peindre la structure ainsi restaurée afin qu’elle brille du même éclat qu’à sa sortie d’usine voilà plusieurs décennies.
    Le père de Lucien faisait déjà le même métier de carrossier, mais pour des véhicules qui lui étaient contemporains. C’est son fils qui, à mesure qu’on lui a confié des pièces d’exception, s’est forgé une réputation, lui qui – et c’est rare – redonne leur lustre à toutes les marques de voiture, quelle que soit leur époque. « J’ai fait de l’Aston Martin, de la Jaguar, des Mustang… j’ai même eu une Rolls Royce ! » Le bouche à oreille a fait son œuvre et désormais, 90% de son carnet de commandes est consacré à ces objets de collection, qui cristallisent tant de souvenirs dans le cœur de leurs propriétaires.
    Ces derniers ont manifestement le temps et les moyens de leur offrir une seconde jeunesse. Ils viennent de partout à une centaine de kilomètres à la ronde et certains laissent leur bijou dans l’entrepôt estaimpuisien pendant des mois. Il s’agit alors, pour Lucien, non seulement d’être bon carrossier, mais aussi d’avoir un solide sens de l’organisation : « Il faut repérer, classer, et retrouver toutes les pièces parfois plusieurs années après. »
     
    Évalués à une petite fortune
     
    Entre ses mains, ces véhicules anciens prennent de la valeur. Les clients lui remettent les pièces manquantes, si elles sont accessibles. Elles ne sont pas d’origine, mais « adaptables », ce qui implique un travail d’ajustement pour le carrossier. Parfois, si elles sont introuvables, Lucien les façonne. « On essaie de retrouver les bonnes épaisseurs du matériau utilisé à l’origine, on s’occupe du pliage, du ceintrage, de l’emboutissage… » Et une fois les travaux finis, « chaque véhicule est expertisé et estimé. Certains d’entre eux sont évalués à 140 ou 150.000 euros », confie l’entrepreneur.
     
    source : Article MEGHANN MARSOTTO Nord Eclair
  • La météo de l'IRM du 30 décembre 2016

    pont-à-celles,sudinfo,vandeplas,johnny,météo,prévision,forecast

    Vendredi matin, les nuages bas et le brouillard givrant seront surtout présents au nord du sillon Sambre-et-Meuse. Ailleurs, le ciel sera dégagé. En cours de journée, les éclaircies concerneront l'ensemble du pays. En fin d'après-midi, la nébulosité augmentera progressivement à partir de l'ouest. Les maxima seront compris entre +1 et +5 degrés en Ardenne et autour de +2 ou +3 degrés en plaine.
    Le vent sera faible à modéré de sud-sud-ouest.

    La nuit suivante, le temps restera sec mais les nuages bas deviendront nombreux au nord du sillon Sambre-et-Meuse. Dans le sud-est, le ciel sera peu à partiellement nuageux, mais de la brume ou du brouillard pourront parfois réduire la visibilité. Les minima seront compris entre -6 et -2 degrés au sud sillon Sambre et Meuse et entre -2 et +5 degrés ailleurs. Le vent sera faible à modéré de sud à sud-ouest.

    Samedi, après une nuit froide et la dissipation des brumes ou bancs de brouillard givrant éventuels, le temps sera très nuageux mais sec à quelques bruines près surtout au nord su sillon Sambre et Meuse. En Ardenne, des éclaircies prédomineront. Dans le sud-est, les brouillards givrants seront sans doute tenaces. Les maxima varieront de -1 degré dans l'extrême sud-est du pays à +5 degrés à la mer. Le vent sera faible ou modéré de sud à sud-ouest.

    Dimanche, le ciel sera très nuageux avec quelques faibles précipitations intermittentes. Il fera froid avec des températures qui resteront parfois bien négatives toute la journée dans le sud du pays et qui ne seront que légèrement positives dans le centre. En soirée, les températures augmenteront avec l'arrivée de l'air perturbé en provenance de la mer du Nord.

    Durant la nuit de dimanche à lundi, une perturbation traversera notre pays à partir de la côte et sera à l'origine de pluie ou de neige fondante en plaine, et de chutes de neige au sud du sillon Sambre et Meuse où une accumulation de quelques centimètres sera possible. Il faudra aussi surveiller la formation de plaques de glace dès la fin de nuit à l'arrière de la zone de pluvio-neigeuse.

    Les jours suivants, dans un flux de nord-ouest, un régime d'averses semble s'installer pour le début de la semaine prochaine. La nébulosité sera alors variable avec quelques averses, parfois hivernales ou de neige en Haute Belgique. Le risque de précipitation semble être plus grand sur une moitié nord-est du pays. Maxima d'abord autour de 4 ou 5 degrés dans le centre, avec de faibles gelées nocturnes. Jeudi, une nouvelle zone de pluie pourrait atteindre le pays en fin de journée et le temps deviendra plus doux.

  • RÉTROSPECTIVE DE L’ANNÉE 2016

    retrospective.JPG

    Senesael contre 71 Estaimpuisiens

    C’était le mardi 5 juillet. 70 Estaimpuisiens ont pris la route pour les studios de RTL pour le 71 et affronter leur bourgmestre. L’émission fut diffusée en octobre. Après des débuts difficiles, Daniel Senesael a finalement remporté une cagnotte de 1.300 euros. Il a versé 1.500 euros à l’école des Trieux

    Hélène Ségara sous des trombes d’eau

    Cela devait être un concert évé- nement, une belle affiche dans l’entité d’Estaimpuis, au Domaine de Bourgogne à Estaimpuis. Hélène Ségara allait venir chanter sur une scène en plein air. Et malheureusement, la mé- téo n’aura pas été du côté des organisateurs puisque des trombes d’eau vont s’abattre, empêchant le succès escompté de se concré- tiser. C’était le 17 juin 2016