Web Analytics

Estaimpuis: le personnel communal rend hommage aux échevins d’Estaimpuis qui quittent la vie politique (voir les videos)

Dans son discours, sur le ton de l’humour, le bourgmestre a rendu hommage à l’échevine et aux deux échevins qui ont presté entre un et quatre mandats au service de la population.Le plus ancien d’entre eux, c’est Christian Leclercq, «  l’ami fidèle de chaque instant  » comme l’a souligné Daniel Senesael.




 

24 ans d’échevinat




Christian Leclercq tire sa révérence après avoir été actif durant quatre mandatures, soit 24 ans !

«  S’il a commencé avec le sport dans ses attributions, Christian a vite repris les travaux, mandat dans lequel il se sentait comme un poisson dans l’eau. Il a pu donner au personnel du service travaux une dynamique d’équipe. Quel que soit l’endroit où on se promène à Estaimpuis, on rencontre un bâtiment, une infrastructure sportive ou un local édifié sous son égide  », a déclaré Daniel Senesael devant le personnel.

«  Christian a contribué à l’embellissement de notre entité en suivant de main de maître chaque dossier  ».




C’est ensuite madame « Chantal » qui a été mise à l’honneur. «  Ses attributions et sa motivation lui ont permis de concrétiser durant son mandat la nouvelle école d’Estaimbourg ou la maison de jeunes de Leers. Elle a pu augmenter la qualité de vie au sein de nos écoles, elle est également à la base des nouvelles technologies mises à disposition des élèves. Le personnel communal regrettera les petits sobriquets qu’elle leur attribuait  ».




De Christian Hollemaert, comme le souligne Daniel Senesael, «  on retiendra qu’à travers les différents mandats qu’il a occupés, il a eu à cœur à travers son engagement humain et politique l’amélioration des conditions de vie des personnes en situation de souffrance. On lui doit la construction de 4 logements de transit, la reprise de la blanchisserie, le déménagement de la banque alimentaire et de Mel Boutic. Comme gestionnaire des finances communales, il a toujours présenté des budgets ambitieux et équilibrés qui ont permis de réaliser des projets ambitieux  ».

Lors de cette fête, le bourgmestre s’est aussi adressé à Isabelle Marquette, qui perd son mandat d’échevine : «  Même si elle a repris un mandat en fin de législature et ne retrouve pas son poste à l’issue des élections d’octobre, Isabelle reste au sein du conseil communal comme conseillère communale ou elle pourra continuer sa mission de service à la population ». La réunion s’est terminée par le verre de l’amitié.

Christian Leclercq met fin à 24 années d’échevinat!

Il part la larme à l’oeil

Christian Leclercq est celui qui cumule quatre mandats d’échevin soit 24 ans au service de l’administration communale d’Estaimpuis.

Christian a commencé sa carrière d’échevin au service des sports où il a réalisé pas mal de choses, dont le célèbre club des poissons-pilotes.

Lors de son deuxième mandat, il est passé au service des travaux qu’il n’a plus quitté jusqu’au 3 décembre dernier. Il a dirigé de main de maître les 42 personnes employées dans le service et avec qui il adorait travailler. Quand on lui demande sa plus grande satisfaction comme échevin des Travaux la réponse fuse : «  Même si je suis heureux d’avoir pu réaliser et surveiller beaucoup de chantiers, la place de la Victoire est sans aucun doute ma plus grande fierté, la cerise sur le gâteau avant de terminer mon mandat  ».

Christian évoque avec nostalgie sa carrière politique et c’est avec une larme au coin de l’œil qu’il avoue regretter quelquefois de ne pas s’être présenté pour un nouveau mandat avec son ami de toujours, le bourgmestre. Durant sa retraite il va consacrer plus de temps à sa famille et à son fils.

Chantal Delangre redevient coordinatrice pédagogique

Pas tout-à-fait partie

Chantal Delangre a toujours officié comme institutrice. Lors de sa retraite, elle accepte la proposition de Daniel Senesael d’occuper le poste de coordinatrice pédagogique. Quelques années plus tard, lorsqu’on lui propose de figurer comme candidate d’ouverture sur la liste du bourgmestre, elle accepte et se retrouve échevine au lendemain des élections.

Quand on lui demande quels sont les plus beaux moments qu’elle a vécus à ce poste, elle répond : «  J’ai apprécié travailler avec les élèves, les enseignants et les directions d’école, c’était vraiment une chouette équipe. J’espère qu’on se souviendra des choses que j’ai pu apporter dans l’enseignement estaimpuisien ».

Et d’ajouter : « Je me souviens également du jour de ma prestation de serment ou j’ai eu une pensée pour mon papa que j’imaginais probablement bien fier de sa fille ».

L’avenir elle n’y pense pas encore de trop, elle va apprendre à vivre en prenant son temps et va encore prester à la demande du bourgmestre quelques heures comme coordinatrice pédagogique, un poste qu’elle retrouve avec plaisir.

Christian Hollemaert a préféré la présidence du CPAS et reste conseiller CPAS

Il reste conseiller cpas

Quand on demande à Christian Hollemaert ses plus beaux souvenirs en politique, il répond : «  Durant mes trois mandats au service des Estaimpuisiens, le poste que j’ai préféré, c’est sans hésiter celui de Président du CPAS dans lequel je me suis vraiment investi à fond et épanoui en essayant d’aider au mieux la population en difficulté  ».

Même s’il ne regrette pas de les avoir assumées, Christian avoue qu’il a moins les attributions liées à la gestion des finances communales.

«  C’est un poste difficile, car vous êtes amené à proposer des taxes indispensables à la bonne marche des services communaux et ce n’est jamais perçu favorablement dans la population ».

Christian Hollemaert reconnaît être aujourd’hui épuisé par l’énergie qu’il a dépensée durant ses 18 années pour mener au mieux son mandat au CPAS. Il a donc préféré jeter l’éponge pour consacrer sa retraite à ses petits-enfants et à la lecture, une passion qu’il affectionne particulièrement.

Christian continue toutefois à être actif au sein de la commune d’Estaimpuis comme conseiller CPAS.

Écrire un commentaire

NB : Les commentaires de ce blog sont modérés.

Optionnel