Web Analytics

  • chez nos voisins de Halluin: On peut payer la quête par carte bancaire

    Qui ne s’est pas retrouvé un jour, un peu gêné, parce qu’il n’avait pas de monnaie pour la quête lors d’une cérémonie religieuse ? Ce sera bientôt un mauvais souvenir, en tout cas pour les églises du diocèse qui s’équipent progressivement de terminaux de paiement par carte bancaire. Ou quand la quête est en quête de modernité.« Ce n’est pas une volonté de remplacer la quête traditionnelle, explique-t-on au diocèse de Lille. Mais, c’est bien pour offrir une alternative pour ceux qui n’ont pas de monnaie ». Il sera possible de choisir le montant que l’on veut donner et de payer sans contact en dessous de 20 euros ou de payer avec sa carte bleue de manière classique.

    Le terminal permet de payer pour la quête ou pour le denier, mais aussi faire une offrande de cierges. « L’Église entend les besoins des gens et se doit aussi d’évoluer avec la modernité. Il y a de plus en plus de dématérialisation des moyens de paiement, il faut pouvoir proposer cette solution, sans, non plus, dérouter les habitués ».

    Cela a été très bien été accueilli par les diocésains et les prêtres, il y a eu un réel engouement pour le dispositif.

    Le diocèse a testé le dispositif lors des confirmations qui ont eu lieu à la Pentecôte, le 20 mai dernier à Lille Grand Palais. « Cela a été très bien été accueilli par les diocésains et les prêtres, il y a eu un réel engouement pour le dispositif », assure Pascale Suhr. D’où la volonté, depuis, de l’installer dans les paroisses du diocèse. « Mais, il n’y a aucune obligation, chaque paroisse a la liberté de demander ou non le terminal ». Paris avait déjà lancé un système similaire l’an dernier, mais le terminal circule avec le panier lors de la quête.

    50 paroisses équipée

    D’ici fin septembre, c’est une cinquantaine de paroisses qui devraient en être équipées, beaucoup sur la métropole lilloise. L’ensemble du doyenné des Hauts de Lys (Halluin, Linselles, Bondues, Mouvaux, Roncq, Comines-Wervicq) ou encore la paroisse de la trinité de Roubaix-Hem auront leur borne digitale.

    Et puisque l’on n’arrête pas la modernité, si vous n’avez ni monnaie, ni carte bleue avec vous, il est aussi possible de participer à la quête avec l’application La Quête sur votre téléphone portable. Et là, on peut même le faire quand on ne se rend pas à l’église.

    appli quete.JPG

    Plus d'infos ICI

  • Encore une histoire Belge : Si vous utilisez Waze ou une autre application pour éviter les embouteillages - vous pourriez bientôt recevoir une amende

    Les applications « anti-bouchons » sont de plus en plus populaires auprès des automobilistes mais de nouvelles mesures prises par les communes pourraient pousser les utilisateurs à les délaisser.

    Edition numérique des abonnés

    Waze, Google Map, Plans… Nombreuses sont les applications GPS à vous proposer des itinéraires facultatifs pour éviter les bouchons en heure de pointe ou à cause d’un accident. Grâce à l’activité des autres utilisateurs, vous êtes automatiquement alertés des embouteillages, accidents ou dangers sur la route et pouvez ainsi obtenir un chemin différent pour gagner du temps... ou du moins ne pas en perdre plus que de raison.

    Sauf que cela passe généralement par une sortie d’autoroute et un passage par de plus petites routes. Et cela irrite les communes situées aux abords des grands axes routiers. À tel point que certaines ont même décidé de passer à l’attaque et de sanctionner l’utilisation des applications « anti-bouchons ».

    Une utilisation qui peut vous coûter… 55 euros

    En effet, comme le rapporte la VRT, la commune de Kortenberg (toute proche de l’E40) a installé des caméras qui reconnaissent automatiquement les plaques de voiture (caméras ANPR). Et si vous n’êtes pas un habitant de cette commune et que vous passez un peu trop souvent dans les rues aux heures de pointe, un courrier arrivera à votre domicile.

    On parle ici d’une amende qui s’élève à 55 euros. Le but ? Diminuer le trafic causé par ces applications « anti-bouchons ». Et quand on sait que la commune a été jusqu’à distribuer jusqu’à 100 amendes par jour… « Ces caméras sont actives pendant l’heure de pointe du matin. À d’autres moments, la rue est ouverte à tous. Les habitants ou les gens qui doivent s’y trouver disposent d’un permis », précise tout de même le bourgmestre de Kortenberg, Chris Taes, à la VRT.

    D’autres communes touchées par le phénomène pensent désormais à ce système qui fait ses preuves. Plus que jamais, il faudra vous armer de patience

    Source : Article de G.P sudpresse ICI

  • NÉCHIN : Plantation d’un olivier pour la journée de la paix

    L’image contient peut-être : 15 personnes, personnes souriantes, personnes debout, arbre, foule et plein air

    La Journée internationale de la paix, célébrée chaque année le 21 septembre, symbolise notre aspiration commune à mettre fin aux conflits sous toutes leurs formes et à protéger les droits de la personne. Les élèves de l’école de Néchin ont participé cette année à l’événement que ce soit par des chants, des poésies ou des bricolages. Pour symboliser l'engagement de l'école et des autorités communales au maintien de la paix, un olivier a été planté. Le député-bourgmestre Daniel Senesael a également ratifié la lettre ouverte des bourgmestres de Belgique afin que le gouvernement signe le Traité d'interdiction des armes nucléaires présenté à l'ONU.

    L’image contient peut-être : 1 personne, arbre, herbe, plante, plein air et nature

  • ESTAIMBOURG: On a remonté le temps au château de Bourgogne

    glaciere.PNG

     
    Ce dimanche 9 septembre, c’est le côté insolite qui était mis en avant à l’occasion de la Journée du patrimoine à Estaimpuis.
     
    Malgré quelques petits couacs dans les heures de visites, les visiteurs se sont déplacés en nombre ce dimanche pour remonter le temps dans le beau village d’Estaimbourg.
     
    Pour chaque visite, une cinquantaine de personnes écoutaient avec beaucoup d’attention les superbes commentaires du guide du jour et des membres de la troupe de théâtre Croquemitaine qui n’hésitaient pas à donner de leur personne pour animer et rendre la visite la plus insolite possible.
     
    Au menu de la visite, la glacière du château, une curiosité méconnue de beaucoup et qui se trouve à quelques mètres de la Grand-Place. Elle est de type semi-enterrée et recouverte d’une butte de terre.
    Un air d’épouvante...
     
    Cette glacière a failli disparaître avec l’élargissement de la route. Elle daterait des environs de 1856 et serait l’œuvre de Charles de Bourgogne même si elle semble reprise sur le plan cadastral de Musin en 1818. Autre curiosité de la visite : la dernière demeure des ducs qu’est la crypte de l’église. Les stalactites et les stalagmites formées au fil des années ainsi que certains caveaux cassés donnent au lieu une ambiance originale digne d’un film d’épouvante.
     
    La visite se termine à l’intérieur de l’église avec le caveau noir des ducs de Bourgogne.
     
    Diverses autres animations étaient proposées comme un sublime spectacle équestre au Haras des Chartreux ou un concert de musique sur le kiosque au centre du parc.
  • Heure d’été ou d’hiver? Les pays du Benelux feront leur choix lors d’un référendum

    Reporters

    Heure d’été ou heure d’hiver ?

    Les pays du Benelux se prononceront lors d’un référendum qui aura lieu simultanément dans les trois pays.

    Lors du sommet de Salzbourg, Charles Michel a annoncé qu’un référendum serait organisé simultanément dans les trois pays du Benelux (Belgique, Pays-Bas, Luxembourg). Il s’agira de se prononcer sur le fait de rester définitivement à l’heure d’été ou bien l’heure d’hiver. Chaque pays pourra effectivement se prononcer individuellement. Les trois pays du Benelux devraient, eux, accorder leur violon.

  • La méteo de l'IRM de ce 29 septembre

    meteo 29 septembre.PNG

     

    Aujourd'hui, il fera généralement ensoleillé avec parfois des voiles d'altitude, avec des maxima de 11 à 12 degrés en Haute Belgique et jusque 15 ou 16 degrés ailleurs. Le vent sera généralement faible, à parfois modéré dans le sud-est, de secteur est à nord-est. 

    Ce soir et cette nuit, le ciel restera pratiquement dégagé. Il fera froid avec des minima compris entre 1 et 4 degrés en Basse et Moyenne Belgique et de faibles gelées en Ardenne. Le vent sera faible, d'abord de secteur nord-est, virant ensuite au secteur sud-est. 

    Dimanche, il fera d'abord assez ensoleillé avec un vent faible de direction variable. Des nuages d'altitude et ensuite des nuages plus bas, venant de la Mer du Nord, envahiront la moitié nord-ouest du pays. En fin de journée, de faibles pluies toucheront la région côtière. Dans le sud-est du pays, le temps restera ensoleillé jusqu'en fin de journée. Les maxima seront voisins de 14 degrés en Haute Belgique, de 16 degrés à la côte et de 17 ou 18 degrés ailleurs. Le vent faible et variable deviendra faible à modéré de secteur nord-ouest. 

    Durant la nuit de dimanche à lundi, la faible zone de pluie traversera le pays. Elle sera suivie d'une série d'averses qui s'enfonceront dans le pays à partir de la Mer du Nord. 

    Lundi, il fera partiellement nuageux avec des averses à partir de la Mer du Nord. Les maxima seront compris entre 10 degrés en Ardenne et 13 degrés au littoral. Le vent sera modéré à assez fort de nord-ouest. 

    Mardi, le temps deviendra très nuageux avec parfois de faibles pluies. Les maxima seront voisins de 14 degrés. Le vent sera modéré de secteur sud-ouest. 

    Mercredi, il fera d'abord très nuageux avec risque de faibles pluies. Ensuite, le temps deviendra sec avec des éclaircies. Il fera plus doux avec des maxima de 17 ou 18 degrés dans le centre. Le vent sera faible de secteur ouest à nord-ouest. 

    Jeudi, la nébulosité et le risque d'un peu de pluie augmenteront. Maxima de 17 degrés. 

    Vendredi semble être une journée sèche avec des éclaircies en alternance avec des passages nuageux. Les maxima seront proches de 14 degrés.