Web Analytics

Estaimpuis inaugure son parc éolien

Elle devient « commune à énergie positive » en produisant plus d’électricité qu’elle n’en consomme  DSC_0600.JPG

 

Le bourgmestre d’Estaimpuis n’était pas peu fier à l’heure d’inaugurer son parc éolien et d’annoncer dans la foulée que sa commune économisait ainsi 12.500 tonnes de CO2, soit l’équivalent des émissions de 2.050 logements et 55.00 véhicules. Des mesures compensatoires prévoient une zone nourricière de 10 hectares pour les oiseaux.  
 
Ce vendredi avait lieu l’inauguration des cinq éoliennes qui composent le nouveau parc éolien de l’entité d’Estaimpuis.
 

DSC_0612.JPG

 
Cinq, pas six
 
C’est en 2012, que la société Windvision avait introduit une demande de permis unique pour la construction et l’exploitation d’un parc de six éoliennes sur l’entité.
En juillet 2013 le permis avait été accordé par le ministre de l’Environnement de l’époque, Philippe Henry. Mais un recours avait été immédiatement introduit par l’asbl « Le comité de la Royère et du Petit Preux » qui refusait l’installation d’une éolienne trop proche des ruines de la Royère.
Le Conseil d’État avait donné raison à l’association et avait annulé le permis précédemment accordé.
Le 10 septembre 2014 Windvision avait alors obtenu un nouveau permis pour cinq turbines mais n’était pas encore au bout de ses peines puisqu’un nouveau recours au Conseil d’État avait encore retardé le dossier.
C’est finalement le 5 septembre 2016, après deux ans de procédure, que la firme a obtenu le permis nécessaire à l’implantation de cinq éoliennes.
Le chantier a débuté il y a un an, en mars 2017 et c’est en décembre que les premiers kwh sont produits. Estaimpuis devient donc, avec la mise en service de son parc qui va produire annuellement 29 GWh, une commune à « énergie positive ». Elle va produire l’énergie nécessaire à 8300 familles alors que l’entité ne compte que 4500 familles. Excellente opération également pour l’environnement puisque ce n’est pas moins de 12.500 tonnes de CO2 qui seront économisées.
 
Comment les nommer ?

DSC_0623.JPG

 
C’est assez original pour être souligné : un concours a été organisé pour baptiser les éoliennes à défaut d’éoliennes citoyennes. On se souvient en effet qu’à l’époque, le b ourgmestre Daniel Senesael avait émis la volonté d’avoir une éolienne dite citoyenne dans la commune. « Hélas, la mise en œuvre et la gestion d’un tel projet sont vite apparues comme trop compliquées », explique le maïeur qui n’a pas baissé les bras pour autant. Il s’est battu pour garder une éolienne dans le giron public et on peut dire qu’il a bien tiré son épingle du jeu, car ce n’est pas une, mais deux éoliennes publiques qu’il a obtenues avec surtout des retours qui bénéficient à l’ensemble des Estaimpuisiens.
Afin de permettre aux citoyens de s’approprier ces moulins à vent des temps modernes, l’idée de les baptiser a été proposée par un Estaimpusien et un concours a été organisé.
C’est un jury de 14 personnes présidé par Jean Paul Gorloo qui a choisi les noms : Voltance, Ampéra, Coulombine, Gramette et Wattine. Des plaques nominatives ont été peintes par notre artiste locale Vero De Paraetere et seront installées à proximité de chaque éolienne.

DSC_0585.JPG

DSC_0644.JPG

 
LE PARC EN CHIFFRES 
 
130 mètres
La hauteur des éoliennes d’Estaimpuis est de 130 mètres, soit 80m pour le mât (composé de 3 pièces) et 50 m pour chacune des trois pales.
 
40 mètres
La ligne rouge sur le mât se trouve toujours à une hauteur de 40 mètres. Donc si la partie au dessus de la ligne rouge est plus grande que la partie inférieure le mât mesure plus de 80 mètres
 
1 jour
Le montage d’une éolienne peut se faire en une seule journée si les conditions météo sont favorables. Le chantier est impressionnant ! par contre le montage et démontage des grues prend plus de temps
 
10 à 15 tours par minutes
La vitesse des pales varie de 10 à 15 tours par minutes.
 
8.300 foyers
Le parc va produire l’électricité pour alimenter 8300 familles. Sa production d’électricité annuelle est estimée à 29 GWh.Il permettra d’économiser 12.500 tonnes de co2.
 
4 fois
La distance minimum entre une éolienne et une habitation équivaut à 4 fois sa hauteur elle peut être ramenée à 3 dans certains cas de batiments isolés

Les commentaires sont fermés.