Web Analytics

Estaimpuis : Un prénom a été choisi pour chaque nouvelle éolienne

Cinq prénoms choisis par les Estaimpuisiens...

DSC_0097.JPG

Ce sont les Estaimpuisiens qui ont proposé des prénoms pour chacune des cinq nouvelles éoliennes posées dans l’entité: Viltance, Wattine, Ampera, Coulombine, Grammette..

Impossible pour un vrai Estaimpuisien de ne pas savoir que nous avons 5 éoliennes sur Estaimpuis. Dernièrement, alors qu’il était admiratif devant ces superbes machines, le dieu Éole a insufflé à Jean Paul Gorloo de Leers-Nord l’idée de « baptiser » nos éoliennes, histoire de les intégrer au mieux dans notre milieu de vie. Aussitôt il partage son idée via un post sur le ré- seau Facebook et de nombreux amis virtuels trouvent l’idée du Leersois plutôt originale. Il n’en fallait pas plus pour que le député-bourgmestre Daniel Senesael totalement séduit par cette superbe idée ne réagisse et propose d’organiser un concours. Dans le souci de laisser à César ce qui est à César, le bourgmestre a proposé à Jean Paul de présider et de former un jury indépendant d’une quinzaine de personnes, qu’il devait mettre en place en tenant compte des critères suivants: des représentants des sept villages, la parité hommesfemmes, toutes les générations représentées, pas de mandats politiques pour les membres du jury.

DSC_0092.JPG

Un appel a été lancé à la population invitée à adresser au jury ses propositions et ce sont finalement 65 noms qui sont parvenues au président. Un vote s’est déroulé. Finalement, c’est ce 8 janvier que Jean-Paul Gorloo, qui était le seul à connaître les résultats gardés secrets a convoqué le jury et les auteurs des trois meilleures propositions pour la remise des prix. À la troisième place du classement, on trouve la proposition d’Étienne Dessart d’Estaimbourg qui récolte 14 points, en deuxième position celle de René Carette de Leers-Nord qui obtient 20 points et à la première place, un Estaimpuisien, Thierry Vannienschoot (29 points) qui est parvenu à séduire le jury en féminisant le nom de 5 savants qui ont contribué de près ou de loin aux études et découvertes relatives à la « fée électricité ». C’est ainsi qu’on va bientôt baptiser « Voltance » pour Allesandro Volta Physcien italien qui a donné son nom à une unité de mesure et inventé la première pile. « Wattine » pour James Watt Ingénieur écossais à qui a révolutionné la machine à vapeur et à introduit une unité appelée le cheval-vapeur. « Ampera » pour André Marie Ampere, mathématicien, physicien, chimiste et philosophe français qui a fait d'importantes découvertes dans le domaine de l'électromagnétisme. Son nom a été donné à l'unité internationale de l'intensité du courant électrique l'ampère. « Coulombine » pour Charles Augustin Coulomb, ingénieur et physicien français à qui l’on doit la loi de Coulomb. « Grammette » pour Zénobe Gramme, un Belge inventeur du premier générateur électrique appelé dynamo Gramme. Les cinq éoliennes recevront donc lors de l’inauguration officielle le 9 mars une plaque nominative réalisée par l’artiste locale Véro Depraetere. À l’issue de la cérémonie, le jury et les gagnants se sont réunis autour du verre de l’amitié pour discuter évidemment des éoliennes.

DSC_0093.JPG

 

Écrire un commentaire

NB : Les commentaires de ce blog sont modérés.

Optionnel