Jean-Luc, l’ambassadeur « propreté » de l’entité d'Estaimpuis.

DSC_0511.JPG

Depuis ce 27 septembre, les citoyens qui souhaitent parrainer une rue ou un quartier de leur village en les maintenant propres durablement, peuvent désormais le faire ! Le premier Estaimpuisien à avoir répondu présent et à avoir signé la charte est Jean Luc Dufrane. C’est d’ailleurs muni du matériel offert par la région Wallonne que nous avons retrouvé le nouvel ambassadeur de la propreté en pleine inspection du square de la place.

Jean-Luc Dufrane est tombé sur une annonce par hasard et il a décidé de se lancer dans l’aventure. « J’ai entendu à la radio les différents spots publicitaires de la Région wallonne. Comme je suis, depuis toujours, un ardent défenseur de la nature, je participe d’ailleurs chaque année à la tornade blanche, je me suis dit que c’était l’occasion de m’investir un peu plus pour mon village. Dans mon cas, j’ai choisi de m’occuper de quatre secteurs qui vont de la place d’Estaimpuis, à la cité de la Verte plaine. Je pense sincèrement qu’en donnant une ou deux heures de mon temps par semaine, je vais contribuer à maintenir les rues propres et faciliter le travail des écocantonniers. J’espère que sur l’entité d’autres personnes vont prendre en exemple mon initiative. Et pourquoi pas, devenir la commune avec le plus grand nombre d’ambassadeurs de la propreté. » Devant le peu de publicité faite au sujet de l’opération du côté de l’administration communale, nous avons tenu à contacter le bourgmestre Daniel Senesael pour avoir son avis. « Cette initiative est excellente. À Estaimpuis, nous tentons de nous inscrire dans la même ligne. En effet, sept écocantonniers ont été engagés cette année, avec pour objectif une entité plus propre et encore plus agréable à vivre. L’expérience fut d’ailleurs concluante et nous avons d’ores et déjà décidé de la reconduire pour 2018, sur une durée plus longue. Les écocantonniers vont ainsi travailler deux mois de plus, c’est-à-dire 8 mois au total. Néanmoins, nous sommes conscients que cette démarche seule ne suffit pas et qu’il est primordial d’impliquer davantage le citoyen dans cette volonté de propreté, notamment aux abords des habitations. Un week-end de sensibilisation sera organisé au printemps dans ce but précis. De plus, du matériel sera mis à la disposition des citoyens qui en feraient la demande. Ces projets rejoignent également l’idée véhiculée par l’opération annuelle Tornade blanche, une initiative qui existe depuis 12 ans déjà, et qui met à contribution de nombreux adolescents pour le ramassage de détritus. » En pratique, celui ou celle qui veut devenir l’ambassadeur de la propreté de sa rue ou d’un quartier, doit s’inscrire sur le site internet (www.wallonie.be) et signer la charte de la propreté. Ensuite, il choisit la zone qu’il souhaite maintenir propre via des cellules à cocher sur une carte et commande son kit propreté dans lequel il retrouvera : une paire de gants, un gilet de sécurité, un brassard, une pince et des sacs. Il peut constituer une équipe de plusieurs personnes pour la zone choisie. 

zones.JPG

Pour devenir ambassadeur c'est ICI

Écrire un commentaire

NB : Les commentaires de ce blog sont modérés.

Optionnel