Les Estaimpuisiens ont découvert une chouette alternative au gaspillage. Ils en redemandent

Beau succès pour la 1re « Fête des possibles »

Àl’initiative du PAC (présence et actions culturelles), la maison de l’Environnement de Néchin accueillait ce samedi, la première « Fête des possibles », fête qui existe depuis plusieurs années chez nos voisins français.

DSC_0005.JPG

Cette journée de fête a remporté un franc succès et nombreux étaient les Estaimpuisiens, à venir s’informer sur les différentes initiatives locales pour la transition énergétique ou sociale, ainsi que les circuits courts de plus en plus en vogue un peu partout. Parmi les exposants, on retrouvait Jean Claude Dubrulle maraîcher fournisseur du GAS, qui expliquait son modèle d’agriculture et présentait ses produits ainsi qu’un panier fermier. Les incroyables comestibles, les boîtes à livre étaient également de la partie ainsi qu’un stand du service environnement de la commune. Au rayon nouveautés on avait la présentation d’un nouveau concept « incroyables vestimentaires » né de l’initiative de Marie Materne qui présentait son projet : « Le principe est simple, avec de vieux vêtements, vieux tissus, vieux boutons, veilles ceinture, etc. On crée des bijoux, des accessoires de mode, des vêtements. Par exemple avec une vieille robe en dentelle nous avons créé un sac, avec un vieux rideau et quelques boutons on a créé un pantalon. Nous n’avons pas de local on se rencontre chez l’une chez l’autre pour s’échanger nos idées et travailler ensemble. Pour ceux qui veulent nous rejoindre dans les prochains jours, la page Facebook Incroyable vestimentaires sera créée ».

DSC_0037.JPG

BELLE ALTERNATIVE

DSC_0020.JPG

Pas mal de participants se pressaient également devant le stand Estaim’bobineuses où c’est Françoise Deprate une des responsables qui expliquait le concept. « Suite aux ateliers « recup-couture » de Clarisse Daxhelet nous avons décidé de créer un petit groupe et de se réunir l’après-midi le troisième samedi du mois devant un petit gâteau au sein de la maison de l’environnement. A l’aide de vieux tissus, on réalise différents objets, par exemple étuis à lunettes, paniers à pain, sacs, ou encore ici un hibou cale-porte. Chacun ramène sa machine à coudre, on partage nos idées et on les réalise ensemble ». Si vous souhaitez rejoindre les estaim’bobineuse vous pouvez contacter Françoise Deprate au 069/66.55.84. Décidément à Estaimpuis la récup ça devient de plus en plus tendance et c’est une belle alternative au gaspillage.

Les photos de la journée ICI

Écrire un commentaire

NB : Les commentaires de ce blog sont modérés.

Optionnel