Estaimpuis: Ewen, 3 ans, a retrouvé son sauveur

Depuis qu’ils ont quitté Mouscron pour se domicilier à Leers-Nord, régulièrement le dimanche, Déborah, Ludovic, Yoni, 11 ans, Maël, 7 ans, ainsi qu’Elya et Erwen, leurs jumeaux de 3 ans, vont se promener le long du canal de l’Espierre qui se trouve pas loin de leur domicile. Comme on l’annonçait dans une précédente édition, ce jour-là, un magicien présent avait confectionné un dinosaure en ballons pour le petit Erwen 3 ans. Le petit garçon était parti rejoindre d’autres enfants aux abords du canal pour jouer, en traversant l’écluse son nouveau jouet lui a échappé des mains et s’est retrouvé flottant sur les nombreuses algues qui recouvrent le canal. En voulant récupérer son dinosaure, le garçonnet est tombé dans l’eau, une dame Audrey Meeschaert, témoin de la scène a immédiatement lancé l’alerte en criant qu’un enfant était tombé à l’eau en désignant avec le doigt l’endroit. Un habitant de Wattrelos attablé à la terrasse s’est alors précipité sur la passerelle pour plonger et sauver non sans difficulté Erwen.

Héros et humble à la fois

Malheureusement, dans la précipitation, les parents ont remercié les différents intervenants du sauvetage, mais vu l’urgence d’emmener le petit à l’hôpital pour des examens médicaux, ils n’avaient pas pris les coordonnées de Christian. Impossible de pouvoir remercier encore plus chaleureusement le héros du jour. Du coup, à force de persévérance et de messages sur les réseaux sociaux et via Nord Eclair, les parents ont finalement pu retrouver la trace de Christian Parmentier qui a accepté bien volontiers de revoir le petit bonhomme en pleine forme.

 LEERS-NORD ERWEN ET SON SAUVETEUR CH PARMENTIER (2)

Christian raconte comment il a plongé sans réfléchir au risque pour sa propre vie : « Je prenais un verre en famille aux abords du canal quand j’ai entendu une femme crier qu’un enfant était tombé à l’eau. Je me suis précipité sur la passerelle qui surplombe l’écluse et je ne voyais rien à l’endroit indiqué par la foule présente sur place. Soudain une partie de la tête est apparue hors de l’eau pour disparaître aussi vite. Ne me demandez pas pourquoi, mais j’ai plongé sans réfléchir comme si quelque chose m’attirait dans l’eau et j’ai pu remonter à la surface l’enfant à bout de bras pour qu’il puisse respirer et qu’on puisse l’attraper. » Et d’ajouter : « Hélas, malgré mes efforts, je me suis rendu compte que les bras tendus sur la passerelle n’arrivaient pas à saisir la petite victime. Une dame a proposé de se servir de son pull comme une corde pour remonter la victime et c’est finalement le papa, du moins c’est ce qu’on m’a dit après coup qui, retenu pas d’autres personnes, a pu récupérer son fils. Inutile de dire que la mission n’était pas facile, car à l’endroit, on doit avoir près de 4 mètres de profondeur. J’ai tenté d’ouvrir plusieurs fois les yeux sous l’eau pour me situer et retrouver le gamin, mais hélas on n’y voyait rien. Dans ce noir le plus complet, j’ai eu beaucoup de chance de le retrouver en tâtonnant avec les mains », nous raconte Christian pour qui son geste n’a rien d’héroïque, un « simple devoir de citoyen »…

 LEERS-NORD ERWEN ET SON SAUVETEUR CH PARMENTIER (3)

Les parents avaient invité également la dame qui a lancé l’alerte. Mais malheureusement, elle a été retenue au travail. Avec Christian, ils se sont remémorés ces instants intenses, l’émotion, cette montée d’adrénaline qui permet de faire des miracles.

Et de s’interroger unanimement sur « l’absence de bouée de secours et de sécurisation des portes de l’écluse à cet endroit… » Contactés, les responsables de la maison du Canal nous ont déclaré qu’une bouée serait désormais disponible et accessible. Le bourgmestre Daniel Senesael a également sollicité la Région wallonne pour que des aménagements soient réalisés dans les plus brefs délais pour éviter qu’un pareil accident ne se reproduise.

Quand à Erwen, son seul regret sera de n’avoir pas pu récupérer son dinosaure resté emprisonné dans les algues du canal. Christian, lui, sera bientôt mis à l’honneur par le bourgmestre à la maison communale, à juste titre.

Écrire un commentaire

NB : Les commentaires de ce blog sont modérés.

Optionnel