On en sait plus sur le mobile qui aurait poussé un jeune homme de 18 ans à égorger le bourgmestre de Mouscron

On en sait plus sur le mobile qui aurait poussé un jeune homme de 18 ans à égorger le bourgmestre de Mouscron lundi soir dans le cimetière de Luingne. Nathan Duponcheel était le fils de « Ponpon », un pompier qui travaillait aussi à l’administration communale de Mouscron. Nathan a découvert un jour de Saint-Valentin le corps de son papa au bout d’une corde. Il tenait Alfred Gadenne pour responsable de ce suicide !

Dans le village de Luingne, si cher à Alfred Gadenne, toutes les personnes croisées sont abasourdies par la triste nouvelle. « Je ne comprends pas qu’on en veuille à une personne aussi gentille, elle a tant donné pour sa ville. » Ici, personne ne semble comprendre comment un gamin de 18 ans, qui avait toute la vie devant lui, a pu commettre ce geste fou. Le jeune homme a attendu le bourgmestre de Mouscron dans le cimetière. Il savait qu’il passerait pour fermer les portes des lieux à ce moment-là.

Quant au motif, cela semble s’éclaircir puisque l’on sait que Nathan Duponcheel était le fils d’Olivier Duponcheel, qui était bien connu au sein de l’administration communale. Mais aussi chez les pompiers où il était appelé affectueusement « Ponpon ». Un mec qui avait le cœur sur la main…

Seulement, en 2015, tout n’a pas fonctionné comme prévu pour ce père de famille. Employé chez Belgacom, puis au service population de la ville, il était sous la menace d’un licenciement. Son travail au sein de la commune aurait été remis en cause. On a également tenté à ce qu’il puisse réintégrer Belgacom, mais sans succès.

Pompier volontaire, il envisageait d’y faire une belle carrière. « Être pompier c’était quelque chose d’important pour lui. Il a d’ailleurs consacré beaucoup de temps pour cette seconde profession » expliquait son épouse. « Il avait postulé pour un poste d’adjudant mais cette promotion lui est passée sous le nez », nous confie un pompier.

Une tuile de plus pour « Ponpon » qui a finalement décidé le 14 février 2015, jour de la Saint-Valentin, de mettre fin à ses jours à son domicile par pendaison. Ce sont ses trois fils qui vont découvrir le corps sans vie. Un choc pour cette famille qui a eu beaucoup de difficultés à se remettre de ce décès soudain.

Deux ans plus tard, la mort de son père est encore douloureuse pour Nathan Duponcheel, 18 ans. Ce dernier va enfourcher son vélo pour se rendre au cimetière de Luingne qui se trouve à deux pas du domicile familial. Il va attendre de longues minutes l’arrivée de celui qu’il tient pour responsable de la mort de son père. Y a-t-il eu un échange verbal entre les deux hommes ? Nathan Duponcheel a-t-il directement agressé Alfred Gadenne ? On ne le sait pas encore.

source sudpresse ICI

Pour en savoir plus Téléchargez notre édition spéciale de 8 pages ICI

 

Écrire un commentaire

NB : Les commentaires de ce blog sont modérés.

Optionnel