• Info P.L.P : Que faire si on vole ou vous perdez le certificat d'immatriculation de votre véhicule

    Nouvelle-carte-immat.jpg

    Déposez plainte le plus rapidement possible.

    En cas de vol ou de perte de votre certificat d'immatriculation, une déclaration doit être faite par le propriétaire du véhicule.

    Il faudra présenter votre véhicule lors de la déclaration de vol ou de perte.

    Suite à cette déclaration, vous recevrez une attestation à remettre à votre compagnie d'assurance ainsi qu'à la Direction de l'Immatriculation des Véhicules (DIV).

  • La météo de l'IRM du 31 août 2017

    pont-à-celles,sudinfo,vandeplas,johnny,2017,31,août,météo,prévision,irm

    Ce matin, le ciel sera très nuageux avec de faibles pluies dans l'est et temporairement encore dans le centre du pays. Dans l'ouest, par contre, le temps sera sec avec des éclaircies, qui s'étendront vers l'est en cours de journée. L'après-midi, les nuages deviendront à nouveau plus nombreux et quelques averses seront possibles depuis l'ouest. Les maxima se situeront entre 14 degrés en Hautes-Fagnes et 20 degrés en Campine. Le vent modéré d'ouest à nord-ouest faiblira quelque peu en fin de journée. 

    Ce soir, les averses s'estomperont et le temps deviendra calme et sec cette nuit avec des éclaircies en de nombreux endroits. Cependant, un faible risque d'averses subsistera principalement en région côtière. De la brume ou du brouillard pourra également se former. Les minima seront compris entre 8 degrés dans certaines vallées ardennaises et 11 ou 12 degrés en plaine, sous un vent faible de direction variable ou de secteur sud-ouest. 

    Demain vendredi, le temps deviendra variable avec des éclaircies, des passages nuageux, et quelques averses probablement plus fréquentes et plus marquées l'après-midi. Un coup de tonnerre ne sera d'ailleurs pas exclu localement. Les maxima seront compris entre 15 degrés en Hautes-Fagnes et 20 degrés en Campine. Le vent sera faible, puis par endroits modéré, de sud à sud-ouest s'orientant vers le nord-ouest.

    Samedi sera du même tonneau que la veille. Le temps sera un peu frais pour la saison et changeant avec quelques averses, éventuellement accompagnées d'un coup de tonnerre. Maxima jusque 19 degrés sous un vent généralement faible de secteur nord. 

    Dimanche, le risque d'averses se maintient mais semble principalement concerner la moitié est du pays. Maxima entre 15 et 20 degrés. 

    Lundi, une crête sur la mer du Nord favoriserait un temps sec avec de belles éclaircies et des maxima qui dépasseront légèrement la barre des 20 degrés par endroits. 

    Mardi et mercredi, les prévisions penchent actuellement vers la persistance d'un temps sec sur nos régions. Cependant, les zones de précipitations ne seront pas très éloignées, situées sur l'Allemagne. La nébulosité sera variable, avec logiquement davantage de nuages dans la partie est du pays. Maxima jusque 21 ou 22 degrés.

  • EVREGNIES :Fête de l’ail

    20476359_2022694367963434_1972698054826147563_n

    Comme chaque année, La sabotine à Evregnies organise la fête de l’ail fumé Pour Théo atteint d’une grave maladie (Purpura tronbopenieimmunitaire).

    VENDREDI 1ER, SAMEDI 2 ET DIMANCHE 3 SEPTEMBRE

    Au programme : Apéro et repas barbecue animé par Clega light sonorisation Expo légo, expo voiture, marché aux puces, jeu de cartes, pêche à la truite, concours de pétanque, balade moto, allumoirs, marche canine familiale, démonstration d’obéissance balade vélo libre.

    *Pour tous renseignements : Bernard Tanghe au 056/48.58.77.

  • Estaimpuis : La Sabotine - la fête pour aider un enfant

    Tout un week-end de festivités est organisé pour dynamiser l’entité et aider un jeune malade 

    La Sabotine propose, le premier week-end de septembre, diverses activités pour tous les âges. Elle dynamise un village devenu, au fil des décennies, très calme. Et, cerise sur le gâteau, ses bénévoles s’impliquent exclusivement pour aider un enfant de l’entité qui rencontre des problèmes de santé.
      
    La Sabotine lancera sa 13 ème édition le premier week-end de septembre. Comme la 7 ème grande fête de l’ail fumé. « On vend de l’ail, des échalotes, des pommes de terre... il y a un marché artisanal, des marchés aux puces... » explique Sabine Tanghe, l’une des organisatrice. Et cette année, 10 tentes de l’armée seront dévolues à une offre de soins de bien-être. « Notre action est complètement bénévole. Nous organisons cela chaque année au profit d’un enfant malade de l’entité. »
     
    Chaque année, beaucoup de monde participe à l’événement, le facteur météo ayant, évidemment, une incidence sur la fréquentation : « Il y a eu une année où il faisait tellement chaud qu’on ne parvenait plus à refroidir les bières », se souvient M me Tanghe. Alors maintenant, le collectif s’équipe de camions réfrigérés. « Mais qu’importe le temps, il vaut mieux prévoir une bonne veste pour le soir » prévient la dame.
     
    Historiquement, la Sabotine est née d’une envie d’un groupe de voisins, qui voulaient organiser un moment de fête dans leur quartier. Il faut dire qu’il n’y avait plus grandement d’animation dans le village : si dans l’ancien temps, des dizaines de cafés avaient pignon sur rue, il n’en restait que trois dans les années 1970, et un seul désormais, qui n’ouvre que le week-end. « La Sabotine » est un clin d’œil à feu la fête du Sabot, autrefois organisée par un des cafés de l’entité, justement. Mais le coût demandé par les groupes qui se produisaient devenait un peu cher. Alors une quinzaine d’habitants ont pris le relais à sa manière. « La première année, on avait fait des frites avec une grande marmite, se remémore Sabine avec amusement. Il n’y avait pas de groupe, la musique émanait d’un transistor. On a épluché 100 kgs de pommes de terre rien que pour le samedi. » Au fil des ans, la Sabotine a pris de l’ampleur. Aujourd’hui, elle a lieu dans une prairie située derrière l’église. « On sait avoir la prairie jusqu’à Famiflora, alors on a de quoi faire. » Au point que certains restent sur place les trois jours durant. Et c’est plus sûr pour éviter de rouler dans des conditions de fatigue trop avancée...
     
    source : article MEGHANN MARSOTTO Nord Eclair
  • Alerte Facebook: les hackers ont une nouvelle technique pour pirater votre compte, beaucoup de Belges peuvent être concernés

    Donner son numéro de téléphone à Facebook
? Oui, mais...

    Une faille de sécurité a été mise en lumière concernant Facebook, et notamment l’application. Les pirates arrivent à se servir de données personnelles afin d’accéder aux comptes Facebook visés. Bien que la pratique reste marginale, elle existe bel et bien en Belgique.

    Une fois le numéro encodé dans l’app et l’abonnement résilié auprès de l’opérateur, il devient très facile de pirater votre compte Facebook et d’accéder à toutes vos données. Bien que la pratique reste marginale, elle existe bel et bien en Belgique.

    De l’argent exigé

    « Une personne qui souscrit un nouveau numéro de GSM peut en obtenir un qui est toujours lié au compte Facebook de son ancien utilisateur. Avec ce numéro, elle peut tenter de se connecter au réseau social. Si elle est malveillante, elle peut demander de réinitialiser le mot de passe. Elle reçoit alors un SMS avec un nouveau code pour entrer sur Facebook. Le profil de l’ancien propriétaire du numéro de GSM est entre ses mains, elle peut fouiller dans ses données et écrire à sa place sans que l’autre ne puisse rien y faire. Il peut juste supprimer définitivement son profil », explique un policier spécialisé dans l’informatique.

    Si dans la majorité des cas, la personne rompt le lien entre l’application et l’ancien numéro. Certains en profitent et « s’amusent » de trois manières différentes.

    «  Le premier cas de figure est rare mais il y en a déjà eu plusieurs en Europe. Les détenteurs du numéro réinitialisent le mot de passe et ils envoient des demandes d’argent aux amis de l’ancien détenteur. Ils font du chantage. En échange d’argent, ils acceptent de rendre le compte Facebook. Il faut savoir que certains internautes utilisent ce réseau social comme un album photos, ils y mettent tous leurs clichés pour ne pas les perdre et les cachent du grand public en les mettant sous le statut ‘privé’. Les arnaqueurs jouent là dessus. Un harcèlement de ce type a eu lieu récemment en France », continue le policier.

    Des posts insultants

    Les personnes malveillantes peuvent aussi utiliser les photos pour créer de faux profils sur les réseaux sociaux et monter, par exemple, des arnaques.

    Enfin, elles peuvent s’amuser à écrire sous le nom du profil Facebook. Elles peuvent poster des messages d’insultes aux amis ou encore publier des propos racistes, des photos pornographiques, des menaces envers un employeur… Des actions qui peuvent nuire à terme à la vie sociale du détenteur de l’ancien numéro.

    Pour éviter la moindre arnaque, il n’existe qu’une seule solution : mettre à jour le numéro de GSM dans l’application Facebook au moment où l’ancien numéro est résilié. Il est conseillé de changer en même temps le mot de passe de sa boîte mail. Les hackers déconseillent formellement de configurer l’application Facebook avec son numéro de contact. Ce dernier est, pour eux, bien plus facile à pirater qu’une adresse e-mail.

    source : article ALISON VLT sudpresse