• Info P.L.P Estaimbourg

    Résultat de recherche d'images pour "voleurs"

    Tentative d'effraction Rue du châtelet à Néchin. Deux individus avec des sweats à capuche blanche environ 1,70m. Impossible de voir leur visage. Dérangé pendant leur tentative d'intrusion, ils ont escaladé en moins de 5 secondes un portail de près de 2 m et sont repartis dans un véhicule de couleur sombre type Clio. Soyons donc tous prudents et signalons les véhicules en reconnaissance que nous ne connaissons pas

  • Estaimpuis : Permettre aux « p’tits vieux » de rester à Estaimpuis via une résidence-services financièrement accessible

    Deux terrains sont convoités à Estaimbourg pour la création d’une résidence. L’objectif est simple : construire un site qui devra rester financièrement accessible aux habitants de l’entité. Le prix ne devra pas dépasser 1.200 euros par mois, soit 600 euros de moins qu’ailleurs… Un beau défi !  
     
    Résultat de recherche d'images pour "vieilles personnes en home"
    On ne sait pas à quoi ressemblera la future résidence, on ne sait pas non plus, à ce stade, ce qu’elle coûtera, si des aides pourront être sollicitées, et où elle se situera à Estaimbourg ?
     
    Mais on peut néanmoins déjà dire que ce sera un beau dossier dans sa philosophie ! La commune et le CPAS d’Estaimpuis ont un projet de construction d’une résidence-services dans le village d’Estaimbourg. Et quel que ce soit le projet qui sera développé, il ne devra pas coûter plus de 1.200 euros par mois à ses résidents ! Bien en deçà de la moyenne de ce genre de résidence où l’on est rarement en dessous des 1.800 euros. C’est en tout cas ainsi dans le privé.
     
    Alors que la maison de retraite Edelweiss (Estaimpuis) vient de déposer une demande de permis d’urbanisme pour la création d’une résidence de 55 appartements, Daniel Senesael souhaite mener « la réflexion à l’envers ! »,c’est-à-dire en ne visant pas la rentabilité comme critère prioritaire ! « Nous voulons offrir des logements accessibles au plus grand nombre. Dans le privé, il faut compter 1.800 euros par mois pour pouvoir vivre dans une résidence-services. Ce qui est élevé et qui n’est pas à la portée de tous les Estaimpuisiens. Nous voulons ne pas dépasser un maximum de 1.200 euros.
     
    En conclusion, nous déciderons du projet en fonction de ce critère et nous construirons une résidence-services communale pour pouvoir donner la priorité aux Estaimpuisiens. Nous avons le droit de faire ainsi, le droit de permettre aux Estaimpuiens de rester le plus longtemps possible dans notre entité. Nous souhaitons offrir aux seniors de l’entité une étape intermédiaire entre leur domicile et la maison de repos », avance le maïeur.
     
    C’est dans ce but que la commune et le CPAS ont choisi d’investir dans une résidence plutôt que dans une maison de repos. Le CPAS n’en dispose pas à Estaimpuis. Mais l’entité en compte trois, dont celle de Néchin. À propos de cette dernière, Daniel Senesael considère que « l’institut Saint-Joseph fonctionne de la même manière qu’une maison de repos du service public en pratiquant des prix qui sont plus bas et en donnant la priorité aux Estaimpuisiens » .
     
    Le député-bourgmestre ne voit donc aucune raison d’envisager la construction d’une quatrième maison de repos sur le territoire de l’entité d’Estaimpuis.
     
    Pour l’heure, deux sites sont envisagés pour le projet de résidence-services. Le premier se trouve à la rue du Muguet, en face de l’école communale.
     
    Le second est l’ancien site du supermarché « Interdiscount », rue du Vieil Dieu. Deux sites situés dans le centre du village d’Estaimbourg. « Sur le premier, il est possible d’imaginer 15 logements, sur le second le terrain permettrait la construction de 20 à 22 logements » , précise Daniel Senesael. Un choix interviendra à l’issue du concours qui sera lancé à la fin du mois d’août par le CPAS. « Nous verrons qui peut nous faire ça pour le prix maximum à ne pas dépasser de 1.200 euros par mois. Et en fonction de ce qui nous sera présenté, nous choisirons le projet qui répond à notre attente et le lieu où il sera mené » , appuie le député-bourgmestre d’Estaimpuis qui se donne deux ans pour le faire aboutir. « Nous avons eu l’occasion ces derniers mois de visiter de nombreuses résidences-services en Belgique et notamment dans le Brabant wallon. Nous savons bien où nous voulons arriver et nous savons dorénavant que c’est possible » . On verra ça dans les prochains mois.
     
    source : Article de Albert Desauvage Nord Eclair

  • Ducasse Estaimpuis 2017

    Le comité des fêtes d'Estaimpuis vous invite à son programme : 
    Sous Chapiteau (parking Salle Bon accueil - Estaimpuis)

    Le comité des fêtes vous a concocté un programme qui plaira à tous, durant tout le week-end.

    Vendredi 25 AOUT 2017
    Dès 8h00 = Marché aux puces et braderie dans le centre du village
    17h00 = Spectacle familial, gratuit par le Magicien Xavier Sourdeau (idéal pour les enfants- sous châpiteau) 
    18h30 = Inauguration officielle par la Rétro'Fanfare

    Samedi 26 AOUT 2017 
    10h30 = Jogging de 7 kms (2 euros/participant), inscriptions dès 10h00 sur place
    15h00 = Départ de la course cycliste pour débutants, grand prix du Député Bourgmestre, Daniel Senesael dans le cadre de « La ronde de Dottignies ». Plusieurs passages dans le centre du village.
    16h00-18h00 = Animations pour enfants (sculptures de ballons, jonglerie, magie...) par Oliver Ley
    20h30-22h00 = Concert du groupe "UNDER THE ROOF"
    Toute la journée : bar, petite restauration (croques, glaces) et château gonflable

    Mais aussi durant la ducasse: manèges sur la place, atelier de fabrication et cortège des allumoirs, circuit marche et vélo, animations dans les commerces et autres festivités,...

    Vendredi 25 août 2017 à 17h30 = Vernissage de l'expo photos par le club photos et l'administration communale. Visible durant tout le week-end au sein de l'école communale d'Estaimpuis.

    Infos : Adeline Capart via comitedesfetesestaimpuis@hotmail.com - 056/33.21.94 - 0473/72.68.14

  • La météo de l'IRM du 31 juillet 2017

    pont-à-celles,sudinfo,vandeplas,johnny,météo,prévision,forecast,2017

    Aujourd'hui, le temps deviendra agréable et assez chaud avec du soleil, des nuages et en premier lieu, encore un risque d'ondée en région côtière. En fin d'après midi, la nébulosité augmentera dans le sud avec un risque d'averse ou d'un peu de pluie. Les maxima seront compris entre 20 et 22 degrés en Ardenne et en région côtière et entre 23 et 25 degrés ailleurs. Le vent sera modéré de sud-ouest, faiblissant en fin de journée. 

    Ce soir et cette nuit, sur le sud-est du pays, le temps deviendra généralement très nuageux avec de la pluie ou des averses qui pourront éventuellement être accompagnées d'un orage. Ailleurs, le temps sera sec avec généralement de larges éclaircies. Les minima oscilleront 12 degrés dans l'ouest et 15 ou 16 degrés dans l'est, sous un vent faible de directions variées. 

    Mardi, le temps sera très nuageux dans l'est et le sud-est avec de la pluie et un risque d'averses orageuses. Ailleurs, le ciel sera partiellement nuageux et restera sec à une averse près. Les maxima se situeront entre 21 degrés en Ardenne et 25 degrés en Campine et dans l'extrême sud du pays. Le vent sera faible et variable. 

    Mercredi matin, une averse sera encore possible dans l'est puis le temps deviendra sec avec une alternance d'éclaircies et de passages nuageux. La nébulosité augmentera ensuite à partir de l'ouest et durant la nuit, il pleuvra à partir de la côte. Les maxima seront compris entre 21 et 26 degrés. 

    Jeudi, il fera tout d'abord très nuageux avec de la pluie ou des averses, localement orageuses. En cours de journée, le temps deviendra sec avec des éclaircies à partir de l'ouest. Les maxima seront proches de 24 degrés sous un vent modéré à assez fort de sud-ouest. 

    Vendredi, le risque d'averses subsistera mais en de nombreux endroits, le temps restera sec avec des maxima autour de 23 degrés. 

    Durant le week-end, le temps deviendra légèrement variable avec quelques averses qui, samedi après-midi, pourront devenir orageuses sur l'est du pays. Les maxima sur le centre se situeront autour de 22 degrés.

  • La météo de l'IRM du 30 juillet 2017

    Aujourd'hui, une perturbation traversera lentement le pays d'ouest en est, accompagnée d'une nébulosité abondante et parfois de pluies ou d'averses. Un orage locale ne sera pas exclu. L'après-midi, nous retrouverons un temps sec avec des éclaircies depuis le littoral. Dans l'extrême sud-est du pays, le temps restera probablement sec jusqu'au soir. Les maxima varieront entre 20 degrés au littoral et 25 degrés en Lorraine. Le vent de secteur sud à sud-ouest sera modéré à parfois assez fort et pourra souffler en rafales de 50 à 60 km/h. L'après-midi, le vent s'orientera à l'ouest-sud-ouest et se calmera. A la côte, le vent sera temporairement fort en matinée avec des rafales de 70 km/h. 

    Ce soir, un risque de faible précipitations existera encore dans le sud-est du pays. La nuit, le temps deviendra d'abord sec sous une nébulosité variable. Après minuit, une ondée locale sera localement possible, surtout dans la région côtière et dans le nord-ouest du pays. Les minima seront compris entre 11 et 16 degrés. Le vent sera généralement faible à localement modéré d'ouest-sud-ouest revenant au sud-sud-ouest à sud.

    Lundi, alternance d'éclaircies et de passages nuageux. Le temps restera sec dans la plupart des régions. Toutefois, une averse ne sera pas totalement exclue en fin d'après-midi ou en soirée en Lorraine. Les maxima varieront entre 21 et 25 degrés, sous un vent faible à généralement modéré de sud-ouest. 

    Mardi, une zone de pluie et d'averses orageuses remontera progressivement du nord-est de la France vers la moitié est du pays. Sur l'ouest, les nuages seront souvent présents mais il devrait faire généralement sec. Les températures atteindront 21 degrés à la côte ainsi qu'en Hautes-Fagnes, 23 ou 24 degrés dans le centre, et 25 ou 26 degrés en Lorraine et en Campine. Le vent sera faible et variable. 

    Mercredi, notre pays se retrouvera entre deux perturbations, l'une sur l'Allemagne et l'autre sur la Grande-Bretagne. L'est de la Belgique pourrait connaître quelques averses en matinée, tandis que le risque de pluie augmentera en soirée sur l'ouest. Les autres régions conserveront un temps sec avec parfois de larges éclaircies. Les maxima resteront compris entre 20 et 24 degrés. 

    Jeudi, une zone de pluie traversera le pays. Après le passage de cette perturbation, nous retrouverons quelques éclaircies mais également des averses depuis le littoral. Les maxima varieront autour de 23 degrés dans le centre. Le vent de sud-ouest sera soutenu avec des rafales de 60 km/h. 

    Vendredi, il fera généralement sec sous une alternance de soleil et de champs nuageux. La nébulosité et le risque de quelques pluies pourraient toutefois être plus importants sur la moitié nord-ouest. Les maxima seront proches de 22 degrés dans le centre du pays. 

  • Gaz et électricité: la facture 2017 est salée

    PHOTONEWS_10189917-015

    Si les chauffages sont actuellement coupés, les consommateurs wallons doivent s’attendre à une facture 2017 plus salée pour leur énergie.

    La CWAPE (Commission wallonne pour l’Énergie), a en effet analysé les tarifs des fournisseurs au cours des 6 premiers mois de l’année, et les Wallons vont encore une fois passer à la caisse. Si la hausse des prix est générale et suit notamment l’index, les Wallons qui voient arriver chaque mois leurs factures de gaz et d’électricité le savent : l’énergie coûte cher. L’année 2017 voit encore une hausse de 3 à 4 % en moyenne, tant pour les utilisateurs de gaz que d’électricité, à amortir.

    + 4,3 % en un an

    La CWAPE a mené une étude sur les tarifs pratiqués au premier semestre 2017 par les fournisseurs. Les Wallons ont le choix, puisqu’il y a aujourd’hui 81 produits en électricité et 59 produits en gaz disponibles.

    La moyenne annuelle pour 2017 devrait s’élever à 861 euros pour l’électricité, contre 826 euros en 2016. Soit une hausse de 35 euros (+ 4,3 %) en un an.

    En cause ? La composante « distribution », qui coûtera plus cher cette année aux particuliers. Les surcharges fédérales ont quant à elles augmenté de 7 % en 2017 par rapport à 2016 en raison de la hausse de la cotisation fédérale.

    La distribution représente aujourd’hui 37,6 % de votre facture, alors que l’énergie « pure », elle, compte pour 32,5 % du total.

    Pour ce qui est du gaz, la facture annuelle moyenne est, elle, de 1.434 euros pour 2017, contre 1.391 euros l’an passé. Soit une hausse de 43 euros (+3,1 %) en un an.

    Là, la composante distribution dans le prix total est en baisse, mais le coût de base de l’énergie augmente, ce qui explique cette hausse globale de la facture. Les tarifs sociaux, eux, sont restés très stables tant en gaz qu’en électricité.

    COMPAREZ !

    Mieux vaut, en tout cas, avoir effectué une comparaison (via le simulateur tarifaire de la CWAPE) pour se tourner vers le fournisseur répondant au mieux à ses besoins en matière de consommation, sous peine de voir l’addition beaucoup plus élevée que nécessaire…

    En effet, entre ceux qui sont restés affiliés au fournisseur désigné Electrabel, la facture peut être plus élevée : jusqu’à 120 euros pour l’électricité et jusqu’à 282 euros pour le gaz, en comparaison avec des clients ayant opté pour un produit adapté à leur profil de consommation !

    Or, aujourd’hui, ce sont encore 8,5 % des clients électricité et 5 % des clients gaz qui sont restés « passifs » depuis 2007 et la libéralisation du marché.

    source : article Sudpresse L. PIRET