Web Analytics

Accident mortel en Gare d'Herseaux : Alain Verlinden correspondant Nord-Eclair présent sur place et témoin de l'accident décrit son émotion

herseaux.jpg

« Gare d’Herseaux, vendredi 17h15, un rayon de soleil illumine le quartier frontalier, joyeux prélude à la ducasse d’automne qui s’y prépare. Une cinquantaine de navetteurs et étudiants descendent du train en provenance de Mons et Tournai.

Heureux de terminer leur semaine, ils participent à l’ambiance générale. Je me trouve là par hasard, pour récupérer ma fille qui fait partie des passagers. Je lui fais signe, elle a déjà atteint le passage à niveau et attend qu’il se lève pour me rejoindre. Trouvant le temps long, j’observe le train qui se remet enfin en marche vers Mouscron, dégageant la vue du quai n°2 sur lequel s’avancent les derniers passagers.

En une seconde, se joue le drame qui me repasse en tête sans arrêt depuis 24 heures : à peine la voie dégagée, une jeune fille saute sur le ballast et se précipite sur les voies alors qu’arrive à vive allure un train en sens inverse mais masqué par celui qu’elle vient de quitter. J’hurle pour l’avertir mais en vain : le train la percute de plein fouet. Le bruit de l’impact me glace les os. Ma première réaction, exacerbée par mon métier d’enseignant et le triste spectacle que nous offrent ces dizaines d’ados qui ont pris l’habitude de traverser les voies face à la gare, est la colère : « Faut-il en arriver là pour qu’ils comprennent ? » Aussitôt pourtant, c’est la fibre paternelle qui reprend le dessus. Je me précipite vers l’endroit du terrible impact et découvre un corps inerte, recroquevillé mais qui respire. J’apprendrai plus tard qu’elle s’appelle Camille. Agée de 16 ans, elle revenait de l’institut Saint-Luc où elle était scolarisée. Tandis que je lui tiens la main et lui parle pour tenter de maintenir une conscience qu’elle n’a sans doute déjà plus, j’entends sa maman crier en découvrant le drame. Ann Cloet, première échevine à Mouscron, présente pour la même raison que moi, la tient à l’écart et la réconforte en attendant les secours qui arriveront très rapidement. Je leur laisse accomplir leur mission et quitte les lieux avant d’accomplir la mienne : celle de crier haut et fort ma désapprobation en stigmatisant cette insouciance de la jeunesse qui lui fait braver l’interdit et prendre des risques inconsidérés.

Évidemment qu’il existe une part de fatalité dans tout accident : pourquoi ce train à vide n’a-t-il pas surgi quinze secondes plus tôt ou plus tard ? Avec toute la compassion que j’éprouve pour les parents de Camille, on ne m’enlèvera pourtant pas de la tête que c’est elle, au départ, qui porte la responsabilité de son acte. Si ce geste irréfléchi, déjà accompli précédemment, par elle et des dizaines d’autres, pouvait ne fût-ce que conscientiser un seul ado, elle ne sera pas morte pour rien ».

Article de Alain Verlinden pour Nord Eclair Mouscron (edition du 12/10/2014)

Commentaires

  • que triste nouvelle ,moi j'ai perdue ma fille mais c'était de sa part un geste volontaire ,que de souffrance dans le cœur d'une maman ,courage Madame

  • j'ai ete temoin de l accident, je prends le train tous les jours et il n'y a pas une semaine qui passe sans voir des personnes traverser les voies. je suis du meme avis qu'alain verlinden.. j espere que cet accident fera reflechir les plus jeunes et moins jeunes inconscients. toutes mes condoleances a la famille

  • toutes mes condoleances a votre famille on n a pas de mot vers l impensables il fondrait que dautres jeunes pense a camille pour ne pas avoir la meme chose de tout coeur avec vous chantal leroy

  • Tellement triste... pour quand un tunnel en dessous des rails juste derriere la garre ?

  • Pourquoi un tunnel?????si les barrières sont baissées c'est pour une bonne raison,non?desole d'être dur dans mes propos mais j'ai pris le train pendant des années et oui j'ai traversé les rails pour aller plus vite mais les barrières étaient levées

  • Allor moi cette histoire ma beaucoup touché passe camille ete une fille bien elle etait belle intelligente. Je pense que voilla elle aurait pas du traversé les voie mes les persone qui cette témoin de ça il s'aurait peu lui enpeche de faire ça il son debile ou quoi ou il on de la servele nn mes franchement ça ses des gens qui aide pas les gens quand il vont faire une connerie

  • toute mes condoleences a ses proches ....

  • Repose en paix Camille sincères condoleance a la famille

  • Pour quel raisons les jeunes s'amuse à traversé les voix ci il continu cela va encore ce passé

  • Toutes mes condoléances a la familles que c'est triste de perdre une enfants

  • "(...) stigmatisant cette insouciance de la jeunesse qui lui fait braver l’interdit et prendre des risques inconsidérés." => M.Vercleven, la dernière personne que j'ai vu traverser les voies était un cinquantenaire en costard, malette de cuir à la main... C'est un accident terrible, et en être témoin a dû être traumatisant. Il n'était pas utile, pour autant, de pointer du doigt une catégorie en particulier de "preneur de risque". L'inconsience existe à tout âge...

  • C'est d'une telle tristesse,perdre la vie à 16 ans,pour une erreur,mais qui n'a jamais commis d'imprudences,fort heureusement beaucoup ont souvent la chance avec eux au bon moment! Condoléances à toute sa famille!

  • Moi aussi j'etais présente ce vendredi à la gare d'Herseaux. Et je n'arrive pas à me sortir ces images de la tête. Ça fait 7 ans que je prend le train et tous les jours des jeunes traversent les rails pour gagner 30m et 3 min.
    Ce qui est arrivé est triste. En espérant que ce drame fera réfléchir toutes les personnes qui, pour gagner quelques minutes, auraient envie de mettre leur vie en danger.

  • Voilà moi je trouves ça bien malheureux mais surtout que je connaissais cette jeune fille d'a peine 16 ans et franchement c'etait une fille super elle était tout le temps la pour les gens et cela me fait beaucoup de mal de savoir son décès oui les gens auraient pu l'avertir attendez ils n'ont aucune pitié .Le plus dur doit être pour son copain et surtout ses parents qui ne vont pas oublier ça du jour au lendemain car personne pourra remplacer cette fille car il n'y en a certainement pas deux comme elle . Toutes mes condoléance encore une fois .

  • je ne comprend pas vos réactions ,comment juger les gens de n'avoir pas prévenu cette jeune fille ,vous n'y étiez pas ,ou alors pourquoi ne pas l'avoir fait ???? si vous lisez bien l'article,ce monsieur a crier pour la prévenir et peut être d'autre aussi ,manon et les autres faites attention a ce que vous dites ,les personnes doivent vivre avec cela présent dans leur esprit ,et les parents sans leur enfants un peu de respect .
    sincères condoléances a la famille et beaucoup de courage

Les commentaires sont fermés.