Stéphane Pauwels au coeur d’une polémique sexiste après une réflexion sur les blondes: "Carine Galli est une super copine" (Vidéo) - lameuse.be

73

Univers > Foot

Stéphane Pauwels au coeur d'une polémique sexiste après une réflexion sur les blondes: "Carine Galli est une super copine" (Vidéo)

Rédaction en ligne |

Publié le Samedi 25 Février 2017 à

Ce jeudi soir, dans l’émission « 100% Foot », sur W9, Stéphane Pauwels a fait une réflexion à sa collègue Carine Galli qui n’est pas passée inaperçu. Et voilà que le présentateur de la Ligue des Champions sur Club RTL est accusé de sexisme.

Tout est parti d’un débat autour de la saison de La Gantoise en Jupiler Pro League. Car si les hommes d’Hein Van Haezebrouck brillent en Europa League, ils ne sont que huitièmes en championnat. Stéphane Pauwels a donc tenté d’expliquer que les Buffalos ne réalisaient pas forcément une « mauvaise saison », vu que leur objectif était de se qualifier pour les Playoffs 1 et d’ensuite recommencer la lutte pour l’Europe et/ou le titre à (presque) zéro vu la division des points.

Quoi qu’il en soit, plus que son point de vue sur la saison des Gantois, c’est sa manière de s’exprimer à l’encontre de Carine Galli qui a provoqué pas mal de réactions. Après avoir expliqué à la charmante journaliste qu’elle « parlait de ce qu’elle ne savait pas », il n’a pas manqué de lui faire un petit tacle sur sa couleur de cheveux : « Je pense que votre cerveau de blonde ne comprend pas ».

Il n’en fallait pas plus pour choquer certaines âmes et provoquer de nombreuses réactions sur la toile. Plus tard dans la soirée, l’ancien chroniqueur de « La Tribune » a toutefois tenu à mettre les choses au point sur Twitter : « Pour ceux qui n’ont pas compris le 1er degré, Carine Galli, est une super copine et nous bossons depuis des années ensemble. c’est Une TOP ! », a-t-il posté.

Carine Galli, de son côté, n’a pas donné suite à cette réflexion. Et en ce qui concerne le classement de La Gantoise, elle reste sur sa position.

Un quart des ménages wallons possèdent une tablette

tablette.jpg

La présence des tablettes tactiles au sein des ménages wallons a augmenté l’an dernier, avec plus d’un quart des ménages wallons qui en possèdent une, selon le baromètre TIC 2014 de l’agence wallonne des télécommunications (AWT), présenté jeudi à Namur, qui analyse l’usage des technologies de l’information et de la communication par les citoyens wallons et les entreprises de Wallonie et consacre un volet particulier au secteur du tourisme.

«La palme de l’évolution la plus spectaculaire revient toutefois aux tablettes tactiles: en 2013 les tablettes sont présentes dans plus d’un quart des ménages, soit un tiers des ménages connectés à internet. En 2012, il s’agissait d’un ménage connecté à internet sur 5», relève l’agence wallonne des télécommunications (AWT).

Quatre-vingt pour-cent des Wallons sont des internautes, «un taux qui plafonne depuis 2010 mais on constate une diversification et une intensification des usages du web».

Du coté des entreprises wallonnes, 96% sont connectées à internet et 68% d’entre elles disposent d’un site web. «Mais seulement 5% de ces sites web sont adaptés à des terminaux mobiles», constate l’AWT.

L’e-commerce reste peu développé en Wallonie. «Seulement 10% des entreprises wallonnes vendent en ligne. Ce taux reste inchangé depuis plusieurs années malgré le potentiel de la croissance économique et sociale que représente cette activité», constate l’AWT.

Dans le secteur du tourisme, les acteurs wallons sont bien équipés au niveau des TIC (88% des hébergements wallons disposent par exemple du Wifi), mais surfent encore relativement peu avec les technologies mobiles (2% des attractions et musées proposent par exemple une application mobile).

Les commentaires sont fermés.